Crédit : iStock - leedsn

Témoignages post-blessure : « Je l’ai entendu autant que je l’ai ressenti… »

La blessure est autour de nous. Elle peut concerner un proche ou nous-même, être passée ou actuelle, légère ou grave, résiduelle ou guérie.
Quelle qu’elle soit, 2 éléments comptent particulièrement pour qui la supporte – au-delà du protocole de récupération : son bon diagnostic, puis le soutien des proches.
Le présent témoignage évoque ces 2 éléments clé du bon rétablissement d’une sportive.



Douleurs aux cuisses après 45-50 km de Trail : Comment y remédier ?

Tendinopathies : Les douleurs de la région glutéale du sportif

Le sportif est le plus souvent un patient expert capable de décrire et localiser les douleurs qui le perturbent. Au niveau du bassin, les douleurs sont généralement localisées en avant, au niveau de l’aine, et orientent d'emblée vers une pubalgie. Lorsque les douleurs sont postérieures, au niveau de la fesse, elles orientent le plus souvent vers une sciatique ou, par exemple, une tendinopathie du muscle piriforme.
Les sportifs peuvent être aussi atteints de douleurs de la face externe (latérale) de la racine de la cuisse, au niveau de la hanche, et on parle alors de tendinopathies de la région glutéale. Quels sont les remèdes ?


fotolia_92319577

Sportifs, confinez-vous !

Après des semaines d'interrogations, d'incompréhensions et de déni, les européens doivent faire face à un virus inconnu qu'aucun humain n'avait jamais rencontré sur la planète. Ce virus issu de la grande famille des coronavirus a été répertorié sous le nom de Covid-19 par les spécialistes des maladies infectieuses. Les sportifs, quel que soit leur niveau de pratique, vivent très mal la suspension ou le report des compétitions et encore plus le confinement. L'objectif de cet article est de présenter aux sportifs des arguments fiables au plan médical et scientifique et qu'ils adhèrent aux mesures de santé publique mises en place pour les protéger.
4 réactions






douleur intestin - fotolia

Courir, c’est dans les tripes !

Le point de côté survient souvent de façon anodine et met clairement un frein à notre confort. On parvient à le réduire de façon plus ou moins rapide en contrôlant la ventilation et/ou en réduisant l’allure.
Idem, les douleurs à l’estomac peuvent survenir à l’effort. Si leurs causes sont davantage liées aux aliments ingérés (dose / timing / concentration en glucides), elles aussi peuvent se dissiper après quelques minutes d’effort.
En revanche, un autre problème de douleur au ventre, moins ponctuel et plus profond celui-là, peut radicalement nous empêcher de nous entraîner. Et pas seulement à l’échelle d’une séance… À l’échelle de tout un programme d’entraînement !
5 réactions






sieste

Une bonne sieste pour performer

Souvent mal aimée et décriée, voire même renvoyée à une pratique de fainéants ou d’enfants en bas âge, ce temps de repos est souvent négligé dans notre monde moderne ou tout doit toujours aller plus vite. Mais ne devrait-on pas sacrifier sur l’autel du temps quelques dizaines de minutes à cette pratique ô combien réparatrice ?

Source - Fotolia

Le rôle du fer dans la performance

Se lancer dans un entrainement acharné pour espérer des perfs, c’est bien, mais inadapté si l’organisme ne possède pas un bon transporteur de l’oxygène. Ce rôle dévolu au fer, oligo-élément largement impliqué dans le transport sanguin de l’oxygène, le rend très intéressant auprès des sportives et sportifs.