Douleur aux chevilles : comment s’en sortir ?

Définir la cause des douleurs

Gêné par des douleurs aux chevilles, un traileur sollicite l'aide de notre médecin du sport. La réponse de Yannick Guillodo.

DOULEUR CHEVILLE

La question : Je viens vers vous pour un problème récurrent au niveau des chevilles. Depuis 6 mois environ, après un trail, j’ai des douleurs aux chevilles. Dès le lever du lit, j’ai du mal à marcher pendant 5 à 10 minutes suivant si j’ai couru ou pas, puis la mobilité revient mais les douleurs restent présentes. J’ai vu mon médecin qui m’a conseillé de faire des étirements avant le lever puis la seconde fois m’a prescrit des anti-inflammatoires pour une semaine qui n’ont eu d’effet qu’une semaine. J’ai  toujours le même problème à ce jour. Du coup, je suis en surpoids (1,83 cm pour 89 kg) et la course à pied me manque un peu à force.

La réponse de Yannick Guillodo, médecin du sport

Cette question est difficile car on peut la voir sous deux aspects.

Premier aspect : vous avez vraiment mal à la cheville, donc vraiment un problème articulaire (dans votre cas, l’articulation principale de la cheville c’est-à-dire l’articulation talo crurale). Or votre douleur est plus importante  le matin au réveil, il s’agit donc d’une douleur de rythme inflammatoire que l’on oppose à la  douleur de rythme mécanique. Je m’explique : une douleur mécanique est majorée par l’effort (plus l’effort est important, plus la douleur est forte) alors qu’une douleur inflammatoire se caractérise par le temps de dérouillage du matin (donc après long repos). On voit donc que ces deux douleurs sont opposées l’une à l’autre (repos/ sport). Le sport a une influence directe sur les douleurs mécaniques et non sur les douleurs inflammatoires. Le meilleur traitement des douleurs inflammatoires est bien évidemment les anti-inflammatoires qui vous ont effectivement soulagé. Il faut donc poursuivre ce traitement plus longtemps mais surtout trouver l’origine de cette inflammation au niveau de vos chevilles. S’agit-il  d’une maladie rhumatismale ? Il faut envisager ce premier aspect et en parler à votre médecin (le bilan peut être long avant que l’on trouve l’origine de cette inflammation qui touche vos articulations).

Deuxième aspect : vous avez mal autour  de l’articulation donc il s’agit  d’un problème  péri articulaire et non intra articulaire. Il peut s’agir des tendons, par exemple. En effet, les douleurs tendineuses même d’origine mécanique peuvent avoir un rythme inflammatoire comme vous le décrivez (douleurs le matin au réveil).

Dans tous les cas,  il faut vraiment vous réexaminer et explorer ces deux problèmes que je viens de soulever,  pour définir la bonne stratégie (examen complémentaire, bilan biologique, …) pour comprendre la cause de vos douleurs.

Ceci est une réponse à une question posée à notre médecin du sport, Yannick Guillodo : vous aussi posez votre question à notre médecin

32 réaction à cet article

  1. Depuis des mois, j’ai mal à une cheville, et maintenant, aux deux chevilles. Est-ce que cela me prépare une maladie … je suis ben tannée et j’ai mal. J’ai vu plusieurs spécialistes, osthéo….physiothérapeute, chyro…massothérapie… merci de votre attention !

    Ruth

    Répondre
  2. bonjour je suis une femme de 42 ans. En 2012 je me suis fracturé la cheville gauche + péroné j’ai eu une opération pour ose de plaque et vis. En 2013 j’ai fait retiré le matériel et tout allait bien. Depuis 2 mois j’ai repris la course à pieds ( 3 fois 3/4 d’heure par semaine) Une douleur est apparue en course dans la région de ma cheville anciennement fracturée puis au repos sensation d’étau désagréable qui remonte jusqu’au mollet. Le matin très raide et long à me dérouiller. Ma question : ma douleur est-elle liée à mon ancienne fracture ? ou est ce que cela vient de la course à pieds elle-même ? merci

    Répondre
  3. Bonjour,
    Il est difficile de vous répondre très précisément sans vous examiner et sans lire les différentes radiographies réalisées avant et après la chirurgie. Mais je suis à peu près certain que les douleurs que vous décrivez sont en relation directe à la fois avec l’ancienne fracture et la reprise de la course à pied.

    Après une fracture de la cheville les impacts au sol engendrés par la course à pied sont très agressifs pour les cartilages et les os qui ont souffert de la fracture. Avant de reprendre la course, avez-vous testé votre cheville sur un vélo, en natation ou bien sur un appareil elliptique ?
    Si c’est le cas et que vous n’avez pas ressenti de douleurs lors de ces activités physiques « portées », cela me semble rassurant. Le fait que les douleurs persistent aux appuis en course à pied alors que cette fracture remonte pourtant à deux ans ne me semble pas forcément inquiétant. Il est très probable qu’il s’agisse simplement de phénomènes osseux et articulaires d’adaptation à la reprise.

    Dans ce cas, plutôt que de courir 45 minutes d’emblée, je vous propose d’alterner la marche et la course par séquences de 10 minutes pour la marche et de 5 minutes pour la course sans dépasser trente minutes au total pendant trois à quatre semaines. Puis, si les douleurs s’estompent réellement, d’augmenter régulièrement le temps de course par rapport au temps de marche en restant dans les limites de 30 à 40 minutes de temps total pour la sortie pendant encore 3 à 4 semaines.

    Si douleurs restent importantes et persistent à gâcher votre plaisir de courir, le mieux serait de consulter à nouveau le chirurgien qui vous a opéré pour lui demander son avis sur l’origine des douleurs.
    Si vous reprenez directement par la course à pied sans passer au préalable par la case « sports portés », je ne peux que vous conseiller d’attendre pour courir et de reprendre par le vélo pendant six semaines.

    Tenez-nous au courant.
    Cordialement

    Répondre
  4. Bonjour
    il y a 1 semaine je me suis tordu la cheville en courant.
    Et dupuis j’ai toujours aussi mal même plus!
    Il y a quelques jours ma cheville a beaucoups enflée.
    Je voulais savoir ce que j’avais car ma mere ne veut pas m’enmener chez le medecin.
    merci de votre reponse.

    Répondre
    • Bonjour,

      Nous ne pouvons malheureusement pas nous substituer à une consultation médicale. Mais si vous souffrez depuis une semaine, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter un spécialiste afin, notamment, de savoir s’il y a entorse ou pas.

      Sportivement,

      La rédaction

      Répondre
  5. Bonjour docteur , cela fait aujourd’hui 2 mois que je me suis fait une entorse à la cheville gauche, je l’ai traité en appliquant le GREC , puis en faisant , et ça a marché, sauf le matin ou je sens que ma cheville est redevenue fragile, ce n’est pas faute de la muscler tout les jours pourtant, qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  6. cher docteur,
    des douleurs à la cheville + à droite ont-ils des rapports avec la prise de médicament type arimidex.cordialement

    Répondre
    • Bonjour

      L’ARIMIDEX que l’on vous a prescrit est effectivement un médicament qui est connu pour donner des douleurs ostéo-articulaires assez diffuses.
      Une douleur de la cheville, de façon isolée, me parait un peu plus « curieux ».
      Donc je vous invite à rencontrer votre médecin traitant ou un spécialiste pour lui parler de votre problème et voir avec l’un ou l’autre s’il est nécessaire d’envisager des explorations complémentaires à la recherche des différentes pathologies qui peuvent concerner une cheville : os, cartilage, tendons, ligaments ou autre.

      Cordialement

      Répondre
  7. j ai une douleurs a la cheville depuis environ 1 ans surtout le matin dans la monter des escalier ou descente apres une grosse journée de travail ou un mouvement brusque j ai l impression que ca donne un choc electrique et que ca va dechirer et je me suis apercu qu il y avait une bosse en arriere du talon qui doige consulté parce j ai de plus en plus de mal a travailler

    Répondre
    • Bonjour,

      L’idéal serait pour vous serait de consulter un orthopédiste. Une visite chez votre médecin généraliste ou un médecin du sport peut néanmoins constituer un bon début afin d’établir un diagnostique et de vous ré-orienter éventuellement vers un spécialiste.

      Cordialement

      Répondre
  8. je viens de courir et j ai mal au cheville on dirai que ca serre

    Répondre
  9. Bonjour. C’est la deuxième fois que je me fais mal à la cheville en me levant. Pourtant la nuit je ne fais rien de particulier j’ai toujours eu l’habitude de dormir les pieds un peu tordus et je n’avais jamais rien eu de particulier.
    Alors je voudrai savoir comment ça se fait et si il s’agit d’un problème de dérouillage. Merci.

    Répondre
  10. bonjour, mon fils de 14 ans s’est fait plusieurs entorses à la cheville entre 9 ans et 12 ans. Il a dû arrêter le ski de compétition car il a toujours des douleurs à la cheville jusqu’au genou. Sur l’irm, apparaît un oedeme, sinon tout va bien sur l’imagerie. Le médecin a conseillé de faire les sports qui ne présentent pas d’impact. Il pense que ça passera au fil de la croissance. Il a tendance a avoir toujours mal depuis plus de 2 ans en marchant, en courant évidemment, en sautant, en skiant si trop intense, en surfant, et à la piscine. Voilà en gros, peu d’activités lui conviennent depuis sa dernière blessure. Avez vous un avis ?
    Respectueusement

    Répondre
    • Bonjour,

      L’histoire de votre fils n’est pas banale. Avoir à 14 ans, des douleurs de jambes qui empêchent un grand nombre d’activités physiques de base comme la course à pied ou la natation, cela mérite des consultations et des explorations complémentaires.

      Vous écrivez que l’imagerie est normale mais que l’IRM montre un œdème. Il s’agit probablement d’un œdème osseux, mais il serait important de savoir à quel niveau se situe cet œdème : au niveau de la cheville ou bien au niveau du tibia ? Cet œdème se situe-t-il en profondeur sur l’os trabéculaire ou bien en surface sur l’os cortical ? Ces précisions sont importantes car elles vont nous orienter vers une atteinte osseuse évoquant soit une périostite, soit une fracture de fatigue.

      Vous le voyez, l’œdème osseux n’est pas un symptôme banal, c’est même un élément essentiel qui devrait être le point de départ du diagnostic des douleurs de jambe de votre fils. Je vous propose d’aller sur notre site Lepape-info et de faire lire à votre fils l’article intitulé « douleurs de jambe à l’exercice et après l’exercice : et si c’était un syndrome de loge ».

      Il serait intéressant de savoir si votre fils reconnait les symptômes douloureux qui le perturbent à travers les trois cas cliniques qui sont décrits dans cet article. Les douleurs de jambe à l’exercice accompagnées d’œdème osseux à l’IRM sont souvent en relation avec ce syndrome de loge. Merci de nous faire part des réactions de votre fils après lecture de cet article.

      Cordialement
      Dr Jacques Pruvost
      Marseille

      Répondre
  11. Bonjour,

    Ancien cycliste, j’ai commencé la course à pied voilà un peu plus d’un an. J’ai beaucoup galéré au début avec des douleurs sur à peu près toutes les articulations du bas du corps + périostites… J’ai les deux pieds très plats donc je cours en pronation sévère. Depuis l’achat de chaussures spécialisées, cela va mieux. J’arrive à courir en compétition (10km ou trails courts) sans ressentir les douleurs mais j’ai des tensions qui persistent sur les chevilles (autour et devant principalement et parfois sur les tendons d’Achille) pendant plusieurs jours. J’imagine avoir besoin de renforcer les chevilles (proprioception notamment ce que je fais régulièrement) et pourtant je ne fais jamais d’entorses. Les médecins spécialistes ont tous des avis différents (temps d’habituation, chondropathie rotulienne ou syndrome rotulien, fragilité des chevilles, pronation exagérée…) mais je ne trouve pas la solution.
    Ma jambe droite est plus raide à tous niveaux que la gauche et je cumule plus de douleurs de ce côté. Avez-vous une idée de ce qui peut causer des douleurs récurrentes aux chevilles malgré des chaussures spécialisées adaptées? J’ai 28 ans, je fais 1m72 pour 64kg.
    Pour info, je n’ai pas mal l’après-midi qui suit la course mais toujours le lendemain (aussi à l’arrière du genou sur les ligaments internes) et le/les jours suivants pendant environ 4 jours.

    Merci

    Répondre
  12. Bonjour, je suis un homme de 48 ans et j’ai depuis environ un an, des douleurs aux deux chevilles qui apparaissent plus tard mais surtout le lendemain après avoir fait de la course, peut importe le type (jogging, balle-molle…). Cette douleur reste pendant plusieurs jours et fini par disparaître si je reste au repos. J’ai consulté un physiothérapeute qui m’a entre autre prescrit des exercices et étirements. Mais la douleur revient tout de même. J’ai remarqué que si je prends deux comprimés d’advil (ibuprofène), en soirée, les lendemains sont plus faciles.

    Avez-vous une idée de l’origine de cette douleur et si par exemple de prendre de la glucosamine pourrait m’aider?

    Merci

    Francois

    Répondre
    • Vous nous parlez de douleurs de chevilles qui apparaîtraient le lendemain d’une activité physique et disparaîtraient avec le repos et un anti-inflammatoires.
      Mais comment sont apparues ces douleurs ? Quels sont vos antécédents ? Avez-vous changé de conditions d’entraînement, de chaussures, etc…
      J’aurai tendance à dire qu’elles pourraient correspondre à des atteintes tendineuses.

      Avez-vous réalisé des explorations complémentaires : radiographies, échographies, IRM?
      Vous a-t-on proposé un bilan biologique à la recherche d’une inflammation ? D’un problème d’acide urique, etc….

      En ce qui concerne la GLUCOSAMINE l’indication de choix est l’arthrose à titre de « complément alimentaire ». Donc prescription si pathologie du cartilage sinon intérêt ?

      Répondre
  13. bonsoj’aurai voulu savoir d’ou peut venir que ca fait un moment que j’ai mal a l’articlations des chevilles sa fait comme si j’avais un etaux sa me fait mal tout sur le dessus du pied je prend de la cortisione depuis 20 et du solupred peut etre la cause de ses douleurs si vous pourriez m »aider ca m’a rangerais beaucoup de plus avoir cette douleur merci

    Répondre
    • Bonjour,

      la meilleure chose à faire pour vous et de consulter un médecin car nos intervenants ne pourront répondre à vos interrogations à distance sans diagnostic précis…

      Bon courage pour la suite.

      Répondre
  14. J’ai 70 ans, sportif et depuis quelques années je souffre de douleurs à la cheville. Diagnostic: début d’arthrose sous talienne et problème sur le ligament talofibulateur antérieur. ( suite traumatismes: fracture de fatigue et entorses) Les infiltrations ont des effets bénéfiques de courte durée. Arthrodèse a faire le plus tard possible. réparation du ligament pas possible à mon age d’après le chirurgien.
    La marche devient difficile. Le vélo est la seule activité ou je ne ressent pas le mal. Es-ce-que je peux continuer cette pratique sans trop endommager la situation…., merci de votre réponse

    Répondre
    • Pour le traitement de l’arthrose de la cheville peuvent être réalisées sous échographie ou sous scopie des infiltrations de corticoïdes ou des injections de visco-supplément.
      La pratique d’une activité en décharge (pédalage) est fortement conseillée, permettant d’entretenir autant que faire se peut la souplesse de l’articulation et la tonicité des fibres musculaires du mollet et du reste du membre inférieur. Le signe de « non tolérance » serait l’apparition de douleurs lors du pédalage.
      Activité de pédalage fortement conseillée pour toute atteinte dégénérative des articulations portantes.
      Par ailleurs il est conseillé pour protéger votre cheville de porter des chaussures avec une talonnette et un bon contrefort arrière. L’ensemble protège l’articulation.
      L’arthrodèse le plus tard possible et parfois jamais.

      Répondre
  15. Bonjour Je suis vraiment decourager sa fais un an que j ai mal aux deux chevilles. La nuit et lejour sa me brule a l interieur du pied et des chevilles. Le matin quand je me leve j ai beaucoup de difficulté a marcher et si je m assois quelque minutes quand je me leve on dirais que mes pieds son souder c est tres douleureux. J ai 53 ans et je prend naproxen 500 presentement. J aimerai avoir un avis svp. MERCI A L AVANCE

    Répondre
    • Bonjour,

      il faut consulter un médecin qui sera à même de vous délivrer un diagnostique après examen. Nos intervenants ne pourront pas vous donner de conseils ou de traitements sans plus de précisions…

      Bon courage pour la suite.

      Répondre
  16. Bonjour,

    J’ai 18 ans et pratique l’athlétisme depuis 3ans. Lorsque j’ai commencé l’athlétisme, je ressentais à chaque footing d’échauffements ou à la marche rapide, des douleurs dans les 2 chevilles au bout de 10-15 min. Ça me faisais mal au niveau de la voûte plantaire, du tendon d’Achille, des malléoles internes et externes ainsi que sur le devant de la jambe (douleur tibiale) jusqu’à me faire boiter a la course. Les douleurs durent systématiquement pendant 2 à 4 jours. Lors de ces 2 à 4 jours, j’ai des douleurs et une énorme gène a la marche. J’ai stoppé la course à 2 reprises pendant 4 mois suite à 2 opérations du LCAE mais à ma reprise des footings post-opératoires (juillet 2015 et août 2016) la douleur est encore présente avec une course sur tapis.
    J’ai déjà changé de chaussures en prenant des très amorties, passé des radios, vu 3 podologues, un chiropracteur et une ostéo qui me disait tous des diagnostiques différents.
    Je voudrais savoir ce que j’ai et comment y faire face.

    Merci d’avance

    Répondre
  17. Bonjour,

    Les douleurs de jambe qui surviennent chez un jeune athlète de 18 ans, et qui ne sont pas calmées par le repos, évoquent d’emblée une périostite bilatérale. La périostite est une atteinte osseuse déclenchée par les impacts au sol chez les coureurs à pied. Vous pourrez lire sur notre site divers articles qui décrivent cette pathologie très fréquente et qui orientent sur les traitements à mettre en place.

    Vos douleurs ne sont pourtant pas habituelles dans le cadre d’une périostite banale. Vous décrivez des douleurs qui persistent pendant plusieurs jours suite aux sorties de course à pied et qui perturbent la marche. Ceci nous oriente plutôt vers une douleur d’origine neurologique ou vasculaire et un syndrome de loge bilatéral. Je vous propose de lire sur notre site l’article consacré à cette pathologie : « douleurs de jambe pendant et après l’effort : et s’il s’agissait d’un syndrome de loge ».

    Plusieurs cas cliniques sont décrits et vous allez sans doute reconnaître des douleurs qui ressemblent aux vôtres. Ces syndromes de loge sont difficiles à prendre en charge. Je vous conseille donc soit de consulter un médecin du sport réputé pour bien connaitre les blessures du coureur à pied, soit de consulter dans une clinique ou un service hospitalier spécialisés en traumatologie du sport.

    En attendant d’avoir un diagnostic précis, je vous propose d’éviter la course à pied mais de tenter de pratiquer natation et vélo pour garder votre condition physique. Si les douleurs de jambe ne surviennent pas en pratiquant ces deux sports, il s’agira d’un argument supplémentaire pour mettre en place des explorations radiologiques et vasculaires à la recherche d’un syndrome de loge.

    Tenez-nous au courant.
    Cordialement

    Dr Jacques Pruvost
    Marseille

    Répondre
  18. Je suis une femme de 57 ans et depuis 1 an j’ai des douleurs dans le haut du dos et les bras en permanence mais j’ai surtout mal aux chevilles le matin quand je me lève. Il me faut une dizaine de mutés pour marcher correctement quoique je fasse la veille (marché ,repos ou alors pietiner). Je note aussi que mes chevilles sont très gonflées le soir au coucher malgré des drainages lymphatiques que j’ai fait. Pouvez vous me dire quelle en est la cause

    Répondre
  19. Je me suis tordu la cheville il y a assez longtemps. Quand je cours pas mal de temps mais si je force un peu dessus, j’ai mal. Par exemple j’ai fais un cross il y a deux jours et j’ai super mal à la cheville mais si je force un œuf dessus qu’ai je ?

    Répondre
    • Bonjour,

      les causes de douleurs à la cheville peuvent être multiples et variées. Sans un examen physique par un médecin, qui vous fera peut être passer un radio si nécessaire, nos experts ne peuvent pas vous répondre avec aussi peu d’éléments.

      N’hésitez pas à revenir vers nous si besoin lorsque vous aurez plus d’informations.
      Sportivement

      Répondre
  20. Bonjour
    500km dans les pattes, et depuis le semi de Paris, de plus en plus de douleurs. Une radio et aucunes cassures et de nombreuses visites chez diverts médecin avec plusieurs diagnostiques et aucunes solutions.
    Voilà comment j’ai résolu mon problème de cheville :
    – Changement de chaussures en drop zéro
    – Suppression des semelles orthopédiques
    – Attelle pour courir de chez Zamst
    – Attelle pour dormir et pour marcher 24/24 de chez Décathlon
    – Homeopathie pour les tendons et muscles
    – Leger étirements avant les runs en suivant la méthode de Stanish
    Deux semaines plus tard la douleur diminue.
    Bonne chance à tous

    Répondre
  21. Je me suis fait une tendinite à la cheville gauche il y a 4 mois . Lundi 24 avril , je me suis tordu la même cheville et j’ai encore plus mal qu’avant j’ai mal à l’endroit où se passe les entorses c’est un petit peu gonflé
    Que faire ? Mettre des béquilles pour reposer ma cheville serai utile ?

    Cordialement

    Répondre
  22. Bonjour,

    Suite à des douleurs à la cheville gauche en marchant j’ai passé des radios et une irm qui ont montrés une osteochondrite disséquante du dôme supero interne de l’astragale 7mm x 5mm. Après deux mois en arrêt de travail, mon médecin m’a envoyé faire des infiltrations sous echo d’anti inflammatoire. Au bout de deux semaines les douleurs ont diminué j’ai pu reprendre m’ont travail il y a deux jours.
    Mon médecin traitant n’envisage aucun suivi de ma cheville ni d’avis d’un spécialiste.
    Je me pose des questions sur l’avenir de ma cheville. L’infiltration calme la douleur mais ne soigne pas l’osteochondrite. J’ai 25 ans et je suis monitrice de ski l’hiver. J’ai besoin de ma cheville. Dois je demander l’avis d’un orthopédiste ou autres spécialistes ? Y a t il autres choses à faire pour soigner l’astragale ?

    Cordialement

    Répondre

Réagissez