REUTERS/© Gustau Nacarino / Reuters

L’impact de la morphologie chez les nageurs de haut niveau

Qui n’a jamais entendu parler du physique des nageurs ? On entend souvent parler de nageurs « taillés en V » ou bien aux « larges épaules ». Aujourd’hui, lorsque l’on regarde les compétitions internationales de natation, cela n’échappe à personne que la plupart des nageurs sont grands et costauds. Jusqu’à présent, peu d’études avaient investigué l’impact de la morphologie chez les nageurs de haut niveau. Cet article dresse un résumé d’une étude publiée récemment dans une revue scientifique, avec l’aide de statisticiens du laboratoire IRMES (Institut de Recherche bio-Médicale et d'Epidémiologie du Sport) au sein de l’INSEP.



Léo Bergère vainqueur de la 3ème étape du Grand Prix de Triathlon 2019 à Muret

Triathlon : Un plateau de choix pour la finale du Grand Prix à la Baule

Ce samedi, la finale du Grand Prix de Triathlon 2019 à la Baule (Loire-Atlantique) sera l'occasion d'une belle bagarre pour les podiums entre les clubs de première division qui ont brillé cette saison que ce soit chez les filles ou les garçons. Le retour des internationaux récemment médaillés aux côtés des meilleurs Français devrait garantir un spectacle de haut niveau.

ostre3

Ironman : Un Championnat du Monde 70.3 so Nice ! – Paroles d’anonymes (Episode 2)

Quelques 6000 triathlètes ont participé au Championnat du Monde Ironman 70.3 de Nice. Chez les dames, la Suissesse Daniela Ryf s'est offerte un 5ème sacre mondial en 70.3 devant la Britannique Holly Lawrence et une autre Suissesse Imogen Simmonds. Coté Français, très belle performance de Manon Genêt 8ème. Chez les messieurs, le jeune Norvégien Gustav Iden (23 ans) s'est imposé devant le favori Britannique Alistair Brownlee et l'Américain Rudy von Berg. Le 1er Français Romain Guillaume termine 23ème. Dans le peloton, un peu plus loin, Thomas Ostré (1388ème sur 3262 arrivants en 5h08'31) nous raconte son expérience. Entretien.

Jules Bouvet après l'arrivée au Championnat du Monde d'Ironman 70.3 à Nice

Ironman : Un Championnat du Monde 70.3 so Nice ! – Paroles d’anonymes (Episode 1)

Quelques 6000 triathlètes ont participé au Championnat du Monde Ironman 70.3 de Nice. Chez les dames, la Suissesse Daniela Ryf s'est offerte un 5ème sacre mondial en 70.3 devant la Britannique Holly Lawrence et une autre Suissesse Imogen Simmonds. Coté Français, très belle performance de Manon Genêt 8ème. Chez les messieurs, le jeune Norvégien Gustav Iden (23 ans) s'est imposé devant le favori Britannique Alistair Brownlee et l'Américain Rudy von Berg. Le 1er Français Romain Guillaume termine 23ème. Dans le peloton, un peu plus loin, Jules Bouvet (918ème sur 3262 arrivants en 4h58'25) nous raconte son expérience. Entretien.



Vincent Luis 2ème de l'étape WTS de Hambourg  en 2019

Triathlon : Vincent Luis a rendez-vous avec l’histoire à Lausanne

Le triathlon Français retient son souffle. Ce samedi, à Lausanne, lors de la grande finale World Triathlon Series (WTS), Vincent Luis actuel leader du classement général a l'occasion de remporter son 1er titre mondial. Il serait le 2ème Français à réaliser cet exploit après Olivier Marceau sacré en 2000 à Perth (Australie).


Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo (crédit : Fédération Française de triathlon)

Triathlon : Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo

Comme la veille pour les filles, les garçons n'ont pas été épargnés par les conditions météo éprouvantes lors du Test Event de Tokyo ce vendredi. Le Canadien Tyler Mislawchuk l'a emporté, le premier Français Pierre le Corre s'est offert au forceps une belle 8ème place.


premiertri

Pour un premier triathlon réussi !

Vous faites aujourd’hui votre premier triathlon et vous sentez le stress monter à mesure que l’heure fatidique du départ approche. Rien de plus normal, suivez les conseils qui viennent et il volera en éclat.





Pierre Le Corre lors des France de cross 2018 (crédit photo Romain Donneux).

Pierre Le Corre : « Je suis toujours en questionnement »

Obligé d'écourter sa fin de saison pour subir une opération de la mâchoire, le triathlète Pierre Le Corre reste néanmoins très satisfait de son année 2018, avec en point d'orgue, un titre de champion d'Europe décroché à Glasgow cet été. De quoi repartir du bon pied vers 2019 où il jouera sa qualification pour ses deuxièmes Jeux olympiques. L'occasion de discuter entrainement avec un athlète qui s'entraine lui-même et qui a déjà toute sa stratégie en tête pour performer lors des deux prochaines saisons. Interview.