Bon ou mauvais le café pour les sportifs ?

La caféine, un psychostimulant, excite aussi l’intérêt de l’industrie ‘’alimentaire’’ depuis 2005, date à laquelle l’AMA* a décidé de la légaliser dans le sport.

café

La caféine, un ergogène ?

En 2011, l’efficacité de la caféine a été reconnue, dans les sports d’endurance, par des scientifiques de l’EFSA**. Chez certains sportifs, ils notent des effets intéressants:

–       Augmentation des capacités à l’endurance

–       Diminution de la perception de l’effort

… Cet usage à des fins d’amélioration de la performance

pose aussi la question de l’éthique sportive

Comment çà marche ?

Compte tenu des délais d’absorption de la caféine, celle-ci doit être consommée :

–       A des doses de 3-4 mg/kg de poids corporel,

–       Une heure avant l’exercice,

–       Un jour avant la course : abstention de prise de caféine

Pour mémoire : 1 café Expresso = 60-90 mg de caféine

Surdosage inutile voire dangereux

Au-delà des 3-4 mg/kg, les effets de la caféine ne sont pas renforcés. Son excès aggrave la déshydratation, peut induire des comportements agressifs, altère la récupération

Boissons énergisantes, dopées au marketing

Très à la mode dans le milieu sportif, elles contiennent de forts taux de caféine à laquelle les fabricants ont associé d’autres excitants dont les effets secondaires (irrégularités cardiaques, hypertension,..) s’opposent totalement aux besoins du sportif à l’effort.

* Agence Mondiale Antidopage
** European Food Safety Authority

1 réaction à cet article

  1. Un coup c’est bon un coup ça l’est moins, on en est à se dire que c’est cela l’organisme qui fait l’étude.
    D’autre l’EFSA a eu quelques problèmes avec des conflits d’intérêt donc depuis je me méfie de l’avis de cet organisme.

    Répondre

Réagissez