La course de montagne, des sentiers relativement peu techniques. Rémi Blomme

La montagne, ça vous gagne ?

Dimanche prochain à Arrens-Marsous dans les Pyrénées (65) auront lieu les championnats de France de montagne. Depuis quelques années, nous observons une porosité entre la pratique de la montagne et celle du trail. Pourtant, ces disciplines, outre l’évidence qu’elles se déroulent en pleine nature, présentent bien des différences, ce qui influe sur les facteurs de performance et sur la préparation physique.

Source - Fotolia

Mesurer la performance et les écarts hommes-femmes en trail

La reconnaissance définitive du trail comme une discipline sportive à part entière et non comme une activité athlétique marginale passera entre autres par l’identification des performances. En effet, sur la route ou la piste, le chrono permet de classer objectivement les performances et de différencier les femmes des hommes. En trail mais également en course de montagne, il faut bien reconnaître qu’il est très complexe d’identifier la valeur d’une performance, et la multiplication des épreuves tout comme la faible participation féminine – comparativement à la course sur route – compliquent davantage les choses.


Crédit : Rémi Morel

Comment construire sa séance de pacing ?

Nous avons consacré plusieurs articles au pacing (i.e gestion de l’intensité de l’effort) sur route et en trail (voir références en fin d’article). Nous avons démontré l’importance de ce facteur quant à l’épargne des réserves en glycogène, au retardement de l’apparition de la fatigue musculaire, à l’amélioration du confort intestinal… Comme tout facteur de performance, son amélioration passe par des séances spécifiques qu’il faut programmer assez régulièrement, lors des sorties longues pour les coureurs de trail long et ultra, et lors de séances tempo pour les coureurs de trail court.


Le cardio, un formidable outil de gestion des compétitions

La cardio, un formidable outil de gestion des compétitions : exemples concrets !

Dans un précédent article, nous avons utilisé les relevés de fréquence cardiaque pour mettre en évidence la différence expert/non-expert en montée. Pour rappel, l’expert se distingue par 2 éléments :
- Il n’y a pas ou peu de différence entre son niveau de FC à plat et son niveau de FC en montée (voire en descente).
- Le pourcentage de FC de réserve (équivalent au pourcentage d’intensité aérobie, ou fraction de VMA/PMA) est relativement élevé.
4 réactions


Source - Fotolia

Renforcement des muscles ischios-jambiers : une nécessité pour les coureurs de longue distance !

Pendant très longtemps, je me suis occupé des athlètes : de leur technique et de leur préparation physique. Quelques coureurs de demi-fond ou de fond et beaucoup de sprinteurs, sauteurs et décathloniens. La confrontation à quelques blessures importantes au niveau des ischios-jambiers m’a conduit à perfectionner la façon dont je pouvais préparer « mes » sportifs. J’ai beaucoup réfléchi à cette question : j’ai lu, j’ai étudié, j’ai écouté, j’ai observé et à la fin j’ai élaboré une méthode qui a donné d’excellents résultats puisque je n’ai plus eu aucun dégât à ce niveau.





Source - Fotolia

Devenez maître de votre performance !

Pour son 50ème article pour Lepape-info, notre expert Anaël AUBRY se fixe un challenge : vous faire progresser. Mais pour cela il va vous demander de vous écouter…Pas simple !
Faire progresser en ne faisant que s’écouter : un sacré défi ! Pas une mince affaire surtout quand on sait que vous ne serez pas les derniers pour vous envoyer des séances épuisantes à la sortie du travail ou des week-ends à empiler les heures d’entraînement.
1 réaction

Source - Fotolia

Toi et moi à l’entraînement : pour le meilleur…

En général, on entend que la performance repose sur la physiologie de l'athlète ou sur ses attributs psychologiques. C'est vrai lors d'épreuves en solitaire quand le contexte est stable. Mais lors d'affrontements directs, qu'en est-il ? Ces facteurs restent soumis à d'autres enjeux : des enjeux tactiques. Et oui, on se surprend parfois grâce à l'adversaire de devant ! Pourtant, à l'entraînement, on ne sait que trop peu tirer profit d'autrui, qu'il soit adversaire ou partenaire…


Source - Fotolia

Pour éviter les blessures : 3 articulations clés à échauffer avant l’effort !

Très souvent, on pense l’échauffement comme un système qui permet aux seuls muscles et tendons de pouvoir se préparer à l’effort, notamment par augmentation de la température (notion de rendement maximum à une température de 39° C). Et au cœur et aux poumons par augmentation progressive du fonctionnement métabolique (augmentation par exemple de la fréquence de battements cardiaques et des cycles respiratoires, etc. ») … Mais peu de gens savent que la préparation des articulations à l’effort est une donnée à prendre en considération pour améliorer l’efficacité de nos performances et diminuer les blessures.


Source - Fotolia

Ultra-Trail : 5 conseils à l’approche de la course

Votre objectif est d’atteindre un pic de forme le jour J. Sans pour autant délaisser les approches mentales, matérielles, nutritionnelles et stratégiques, la question du « que faire ? » à l’entraînement pendant les deux dernières semaines se pose. Voici quelques lignes directrices pour mettre toutes les chances de son côté et éviter de fatales erreurs. Ces conseils font suite à une préparation en adéquation avec les contraintes de l’objectif.