Sportifs de plus de 50 ans : Faut-il une alimentation spécifique ?

Diététique du sportif débutant : Savoir récupérer

De notre « mode de vie moderne mais sédentaire » émergent des sensations de fatigue, d’épuisement, de mal-être, voire de maladies chroniques (diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires,…). Nombre d’entre vous souhaitent y échapper par la reprise de l’activité physique. Bravo ! La pratique d’exercices présente de nombreux bienfaits mais il faut aussi penser à son alimentation pour optimiser la récupération après l’effort.



L’orange  consommée en soirée  empêche-t-elle de dormir ?

L’orange consommée en soirée empêche-t-elle de dormir ?

Les sportifs connaissent les bienfaits des bons sommeils réparateurs et paisibles afin d’optimiser récupération et progression. Dès lors que penser de cette petite phrase, cent fois entendue par les athlètes, « ne bois pas de jus d’orange » ou « ne mange pas de clémentine avant d’aller dormir », « C’est plein de vitamine C synonyme d’excitant qui empêche de dormir». Alors, l’orange et sa vitamine C sont-elles des empêcheuses de dormir ? Peut-être que vous aussi préférez éviter de consommer ce fruit au dîner de peur de ne pas trouver le sommeil?

Man running on track, back view

Mieux respirer pour mieux performer ?

La respiration est l’acte automatique qui permet l’entrée de l’air, et donc de l’oxygène, dans le corps humain. Existe-t-il une technique respiratoire qui permette d’améliorer l’oxygénation cellulaire avec comme finalité une amélioration de la performance via une comburation accrue des substrats énergétiques ? La réponse est plus complexe qu’il n’y paraît et nous nous y pencherons par le biais de 2 articles.
3 réactions


Crédit Photo : Ildi

Vaincre la fatigue par l’alimentation

Il est relativement rare que le sportif adapte son alimentation à l’intensité de l’entraînement. Il aura même parfois tendance à limiter ses apports nutritionnels en période de préparation dans l’objectif de « sécher » à l’approche de la compétition. Pourtant il est prouvé que de bonnes stratégies alimentaires pourront permettre de mieux prévenir les états de fatigue liés ou non à l’entraînement. Et ainsi de tirer de meilleurs bénéfices de nos séances, tout en augmentant le plaisir au quotidien.

Crédit photo : Rido

Peut-on se fier à la variabilité cardiaque ?

Pour savoir si vous êtes fatigué ou sur une bonne dynamique dans votre préparation, plusieurs indicateurs ont fait l’objet d’investigations. Ensemble, ces indicateurs participent de ce que l’on appelle le suivi de l’état de forme du sportif : on y retrouve des mesures objectives (comme le volume d’entraînement ou l’intensité d’exercice) et subjectives (comme la qualité du sommeil ou l’effort perçu de l’exercice). Ensemble, ces mesures permettent de bien ajuster la charge de l’entraînement. Quid d’un paramètre peu connu : le HRV.



Crédit photo : Giorgio Pulcini

S’entraîner en chaleur pour maigrir : Rêve ou réalité ?

Les fortes températures qui s’abattent ces jours-ci sur le pays invitent à se poser des questions sur la manière d’exploiter stratégiquement leurs effets sur le corps. Dans cet article, nous allons partir d’une idée reçue pour aller jusqu’à investiguer un mécanisme peu connu de la chaleur sur notre corps. Avec toujours en ligne de mire une même unique perspective : la perte de poids.


Crédit : nd3000

Activité sexuelle et compétition font-ils bon ménage ?

C’est un débat qui revient parfois entre athlètes. Un grand nombre s’abstiendront de toute activité sexuelle à l’approche de la compétition défendant le « tout effort la veille d’une compétition sera une perte d’énergie ». Beaucoup persistent à le penser sans pouvoir avancer le moindre argument véritablement convaincant. Petit tour de la question !


Mieux dormir pour mieux performer

Mieux dormir pour performer !

On ne sait pas encore clairement pourquoi en dort, mais on sait que le sommeil est le facteur n°1 de notre récupération. Faisons un point sur cette activité qui nous occupe 1/3 de notre vie.

Source - Fotolia

Sport : des années de moins, en moins !

Ils sont cardiaques, vasculaires, osseux, cognitifs, sociaux… et pourtant tous les bénéfices de la pratique sportive ne semblent pas encore suffisants. Pas suffisants face à une multitude de freins, allant de la faible motivation aux stéréotypes en passant par la fatigue et les mauvaises habitudes. À l’heure où la Sécurité Sociale commence à rembourser les séances d’activité physique, quel est réellement l’impact de ces séances sur la vie ?

Crampes du sportif : les dernières hypothèses !

Crampes du sportif : les dernières hypothèses !

Elles sont ponctuelles ou récurrentes, légères ou intenses, soudaines ou progressives, à l’effort comme au repos… mais convergent vers la douleur et la contre-performance. Les crampes représentent une thématique qui fait parler. Malgré les efforts des scientifiques pour comprendre le mécanisme physiologique qui sous-tend ces phénomènes communs, l'étiologie n'est pas encore claire.
4 réactions

Source - Fotolia

Comment ne (presque) plus tomber malade !

Vous l’avez bien compris, le crédo avec nos athlètes est déjà de leur apprendre à bien manger avant de penser compléments alimentaires. La nature nous offre déjà bien plus qu’il n’en faut, même pour des sportifs de haut niveau à fortes charges d’entraînement. Tout est bon à prendre, mais il faut faire le tri pour assurer un timing suivant les besoins. Un produit naturel a fait ses preuves sur le système immunitaire : les probiotiques !
1 réaction

Source - Fotolia

Acclimatation et refroidissement : des stratégies interactives ?

Avoir trop chaud quand on fait du sport, c’est un peu comme courir avec de la fièvre. C’est excessivement dur. La chaleur est un des pires facteurs de détérioration de la performance en endurance, mais c’est aussi une des meilleures stratégies à utiliser pour booster le niveau de performance. Dans cette succession d’infographies, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur la chaleur : ses différents effets physiologiques, ses effets sur la performance ou encore plusieurs stratégies de prévention. Voici en 11ème partie la dernière stratégie : la combinaison acclimatation-cooling.




Source - Fotolia

Femmes-Hommes : des écarts incompressibles ?

La semaine dernière, nous avons évoqué les écarts entre les femmes et les hommes concernant les records de l’athlétisme du 100m au marathon. Quelles que soient les distances, ces écarts se sont stabilisés entre 9 et 11%. Ils permettent donc de comparer les niveaux de performances selon le genre pour toutes les courses : montagne, trail et route. Avec l’écart entre le 1er et le 10ème de chaque épreuve, pour les hommes comme pour les femmes, nous avons également un outil pour mesurer la densité de performance et comparer les épreuves entre elles.
La question à présent est de savoir pourquoi il existe des écarts apparemment incompressibles entre les sexes, et quelle est la particularité des différences intersexuelles par rapport aux différences interindividuelles. Pour cela, intéressons-nous aux données cardiovasculaires, musculaires, à la masse grasse et aux habiletés psychologiques.

Source - Fotolia

Les stratégies de refroidissement du corps

Avoir trop chaud quand on fait du sport, c’est un peu comme courir avec de la fièvre. C’est excessivement dur. La chaleur est un des pires facteurs de détérioration de la performance en endurance, mais c’est aussi une des meilleures stratégies à utiliser pour booster le niveau de performance. Dans cette succession d’infographies, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur la chaleur : ses différents effets physiologiques, ses effets sur la performance ou encore plusieurs stratégies de prévention. Voici en 10nde partie la troisième stratégie : le refroidissement du corps.