Enthésopathie droit fémoral

Bonjour, à la suite d’une blessure l’an dernier au genou, j’ai repris la course à pied cet été (juillet 2012).
Néanmoins, au fil des séances j’ai commencé à ressentir une sorte de gène dans la partie haute du quadriceps, j’ai fait un 10 km à la mi-août et a l’arrivée la douleur était telle que je boitais pour marcher.
Je suis donc allé passer une échographie, le médecin à diagnostiqué une enthésopathie du droit fémoral, après une longue coupure d’un mois 15 séances de kiné (ultrasons et massages transverses profonds) la douleur s’est un peu calmée mais je ressens toujours « une gêne » en haut du quadriceps notamment à l’étirement mais aussi lorsque je marche ou trottine en descente.

J’ai également essayé tous les remèdes anti-tendinite: cataplasmes d’argile, huiles essentielles (gaulthérie, hélycrise, menthe poivrée, eucalyptus citronné) mais sans effet.
Auriez-vous des conseils pour guérir de cette tendinite d’insertion,
je pratique le cross l’hiver et les courses en montagnes l’été mais cette tendinite m’a déjà couté la saison de cross…
Je vous remercie d’avance.

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    J’ai également une enthésopathie au 2 talons d’achille depuis juin 1986 et détecté janvier 2009

    Avant que je ne trouve LE médecin qui l’a découvert ma vie était devenue un enfer :
    Douleur 24/24 : nuit et jour
    Ma tête (moi) ne pensait qu’à ça
    Je ne rêvais plus en dormant
    Mon corps n’arrivait plus à récupérer pendant mes nuits
    1 verre d’alcool accentue (toujours) la douleur
    Etc, etc …..et la dernière année je ne pouvais plus poser mes talons parterre ….je marchais donc sur la pointe des pieds !!…..

    Donc depuis janvier 2009 j’ai des séances de kiné : 1 fois/semaine
    (je profite de faire un break l’été car avec la chaleur j’ai moins de douleurs)
    Je fais par alternance des massages profonds et des ondes de chocs
    Suivant le degré de douleur que tu peux avoir, les ondes de chocs peuvent être terribles mais au bout de qques séances on peut sentir une véritable amélioration

    Voila en qques lignes MON expérience …..mon calvaire n’est pas encore terminé car je suis toujours des séances de kiné ….et je n’ai toujours pas repris la course à pieds

    Bon courage
    Philippe

    Répondre
    • Bonsoir,
      Il serait intéressant de continuer les séances de kinésithérapie ajouter au traitement actuel des étirements du quadriceps, du travail excentrique sur le muscle, continuer les ondes de chocs, le massage profond restera aussi très important sans oublier de finir les séances par de la cryothérapie (vessie de glace).
      En complément, il y a l’électrostimulation afin de palier une diminution de la force musculaire.
      Maintenant, la fréquence des séances de kiné à raison de une fois par semaine me parait peu (2 à 3 séances peuvent améliorer la rééducation).
      Il y a aussi, l’isocinétisme qui pourrait vous aider.
      J’espère que cette réponse vous aidera.

      Répondre
  2. Bjrs Mbuy,

    Merci pour tes commentaires et infos
    Pour moi pas possible de mettre du froid cela me fait encore + mal
    Par contre je vais voir pour augmenter les séances de kiné /semaine

    Merci et bonne semaine
    Philippe

    Répondre
    • Bonjour,

      En tant que médecin du sport, il me manque deux ou trois éléments pour répondre de façon très précise à votre question :
      • quelle était la blessure au niveau de votre genou ?
      • votre âge
      • la localisation précise de votre douleur

      En effet, j’aurais compris une relation entre votre blessure au genou et votre douleur actuelle, si cette gêne se situait dans la partie basse du quadriceps, c’est-à-dire juste au-dessus de la rotule, au niveau du tendon quadricipital. Dans ce cas, il s’agirait d’une tendinite quadricipitale, classique. Cette tendinite, distale du quadriceps, n’est généralement pas très préoccupante et le traitement est centré sur les ondes de choc, les étirements du quadriceps, et quelques conseils dans votre activité de course (il faut supprimer, pendant quelque temps, la course en descente et privilégier le terrain plat).

      Mais, d’après votre description, vous souffrez de la partie haute du quadriceps, c’est-à-dire en haut de la cuisse, en regard de l’articulation de la hanche. Si c’est le cas, il ne me semble pas logique de voir une relation avec votre ancienne blessure du genou.

      Cette tendinite proximale du quadriceps ne pose pas vraiment de problème médical sérieux. En effet, il est rare que cette lésion tendineuse devienne réellement chronique et longue à guérir dans le temps. J’aurais, là également, privilégié un traitement par ondes de choc (à condition que votre kinésithérapeute soit équipé de ce matériel). Mais face à cette localisation (douleurs proximales du quadriceps), je pense qu’il faut revoir l’intégrité de toute la région inguinale et notamment faire un examen complet de la hanche (en fonction de votre âge, il faut être certain qu’une douleur de la racine de la cuisse ne soit pas un début d’arthropathie de hanche).

      Donc, mes conseils : vérifier la hanche, continuer à courir sur terrain plat car la tendinite proximale du quadriceps n’est pas une contre-indication formelle à la course à pied.

      Yannick Guillodo

      Répondre

Réagissez