Hernie inguinale : dois-je me faire nécessairement opérer ?

Diagnostic d'une hernie inguinale et des douleurs persistantes aux hanches, notre médecin du sport apporte ses réponses et conseils.

hernie

Question. On m’a diagnostiqué une hernie inguinale droite, pas de précision sur sa dimension. J’ai des douleurs qui affectent même les hanches. Dois-je nécessairement me faire opérer ?

 

La réponse de notre médecin du sport :

 

Bonjour,

Merci pour votre confiance mais pour mieux vous répondre j’aurais eu besoin de connaitre votre âge, votre métier, les sports que vous pratiquez et le degré de la gêne douloureuse à la pratique des activités physiques.

Une hernie inguinale peut être gênante mais l’importance de la douleur n’est pas forcement en relation avec la taille de la hernie. Certaines hernies inguinales sont importantes par le volume mais relativement peu gênantes. Au contraire, il faut parfois opérer en urgence des hernies de petit volume qui se sont « étranglées » dans le sac herniaire.

Chez les sportifs, la hernie inguinale déclenche des douleurs au niveau de l’aine, c’est à dire à la racine de la cuisse. Dans ce cas, il s’agit d’une problématique située au niveau des muscles de l’abdomen à leur insertion sur le bassin et on parle de pubalgie.

Si vous avez réellement des douleurs de hanches, il n’y a sans doute aucune relation avec votre hernie inguinale droite. Aussi je vous propose, avant de vous faire opérer, de faire un bilan radiologique pour rechercher une arthrose débutante ou bien une coxopathie, c’est à dire une anomalie de fonctionnement de l’articulation entre le fémur et le bassin. 

En conclusion, votre courte question me fait penser qu’il faut prendre votre temps avant la chirurgie et s’assurer que les douleurs actuelles ne sont pas plutôt en relation avec un problème articulaire qu’avec un problème de hernie.

Tenez-nous au courant.

Cordialement

Dr J.Pruvost

 

 

 

1 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    Je dois me faire opérer d’une hernie inguinale dimensions 2cm de diamètre, connue depuis 3 ans qui à ce jour me créer des douleurs en cap mais pas en vélo. Le chirurgien m’annonce 2 mois d’arrêt du sport sans autre précision sur la méthodologie de reprise. Je pratique la cap de manière assidu depuis 25 ans, age 45 ans 4 séances par semaine (60/70 kms/semaine) + vélo. VMA de 19.5. Je traîne également des douleurs aux adducteurs du même coté que la hernie qui se sont accrues avec ces douleurs inguinale.
    Quel type de reprise du sport faut-il mettre en oeuvre? J’ai du mal à obtenir des conseils précis sur le mode de reprise et sous quel délai
    Je peux lire dans certains article une reprise du sport type vélo au bout de 4 semaines. Vos conseils sont les bienvenues

    Répondre

Réagissez