UltraSignup

Une mère célibataire court un 500 kilomètres et va travailler le lendemain.

Je ne vous connais pas, mais moi, après un Marathon ou un Trail, j’aime bien prendre un jour de repos. Je m’allonge sur le canapé et je dors le lendemain, constatant la douleur et la raideur de mes muscles. Conséquences normales de mon effort de la veille. Après avoir couru des 42 km, je pense que c’est normal de prendre un petit break ou au moins quelques heures pour se reposer et récupérer. Vous êtes d’accord ?


sports-731506_960_720

Comment continuer à courir quand on perd sa motivation ?

Vous commencez votre nouveau programme de course avec de bonnes intentions et de grandes attentes ? C’est excitant et vous vous sentez motivé. Qui a besoin de motivation pour aller courir le matin ? Vous sautez presque du lit quand votre réveil sonne. C’est si bon. Et là, la vie, ou une blessure se met sur votre chemin et les choses commencent à patiner. Ce programme de course 5 jours par semaine se transforme en une course le week-end si vous êtes chanceuse. La déception et la frustration prennent place, votre estime en prend un coup et vous commencez à vous demander si vous ne feriez pas mieux d’arrêter tout simplement la course.
Ça vous rappelle quelque chose ?
1 réaction



Fatigue mentale

5 astuces pour faire face à la Fatigue Mentale

La fatigue mentale s’installe lorsque la concentration a été importante et prolongée, comme au cours d’une journée de travail. Elle s’apparente à une sensation de manque d’énergie et est connue pour empiéter sur les performances en endurance.



fatigué

« Pourquoi tous les matins je suis cassé(e) en me levant du lit »

Vous vous couchez à votre heure habituelle, après une journée clôturée par une bonne séance d'entraînement. Vous savourez enfin votre lit (douillet) et profitez d'une nuit de sommeil bien réparatrice. Au matin, vous vous levez avec des douleurs qui vous obligent à déplier une à une vos articulations, et cette idée que décidément, il ne fait pas bon de vieillir… Explications.


mental et sport

Prépa mentale. N’oublions pas l’essentiel.

« C’est pas faute d’avoir essayé ! », « Ca m’énerve !! », « Je comprends pas, j’ai tout fait comme prévu ». Autant de bilans qui nous font oublier ce que nous étions venus chercher à l’origine : le plaisir. Et pourtant, dans cette perspective, les stratégies de préparation mentale à la réalisation d’une performance ne manquent pas. Alors que ces dernières foisonnent et font l’objet d’un attrait croissant, quels ingrédients de base ne sont pas à oublier pour les rendre fonctionnelles ?