Opéré d’une hernie inguinale, j’ai toujours mal !

Je me suis fait opérer le 09 mars d’une hernie inguinale, nous sommes le 12 avril et je ressens la même douleur aigue entre le pubis et le muscle des abdominaux. Est ce normal ? Que puis je faire ?

La réponse de Dr Guillodo, médecin du sport

Le syndrome pubalgique recouvre un ensemble de douleurs sus et sous pubiennes. La pubalgie était très fréquente chez les footballeurs dans les années 80, 90. Plusieurs causes sont responsables de ces douleurs chez le sportif : tendinopathie des adducteurs, arthropathie pubienne, hernie inguinale, …

La chirurgie était volontiers proposée, il y a une vingtaine d’années. Dans la dernière décennie, le nombre de pubalgies,  même chez les footballeurs de haut niveau, a terriblement diminué. Les raisons sont : une meilleure programmation de l’entraînement, un travail athlétique et musculaire mieux défini,  une prévention mieux connue.

Malgré tout, certains sportifs souffrent de douleurs chroniques de la région pubienne malgré le repos et un traitement médical et rééducatif, bien conduit. Dans ce cas, il faut rechercher une faiblesse de la musculature abdominale et surtout une ouverture des canaux musculaires c’est-à-dire la création d’une hernie (hernie inguinale, hernie crurale). Si c’est le cas, une chirurgie de cette hernie peut effectivement, comme dans votre cas, être proposée. Généralement, on pose une plaque interne pour « fermer » l’orifice inguinal. Mais il faut être sûr que l’origine des douleurs est au niveau de cette faiblesse abdominale. Sinon la chirurgie sera un échec …

Le délai que vous me donnez pour vos douleurs me semble logique car généralement on estime qu’il faut trois mois pour reprendre totalement son activité sportive. Donc soyez patient encore quelques semaines en faisant uniquement des sports en décharge, tel le vélo, puis recommencez  à courir dans l’axe avant d’entreprendre le travail d’appui (tennis, badminton, …). Travaillez beaucoup les étirements des adducteurs et de la chaîne postérieure (ischios). Interdisez-vous le travail musculaire des abdominaux,  seul le gainage, vous sera autorisé dans quelques semaines.

Réagissez