Opéré d’une hernie inguinale, j’ai toujours mal !

Je me suis fait opérer le 09 mars d’une hernie inguinale, nous sommes le 12 avril et je ressens la même douleur aigue entre le pubis et le muscle des abdominaux. Est ce normal ? Que puis je faire ?

La réponse de Dr Guillodo, médecin du sport

Le syndrome pubalgique recouvre un ensemble de douleurs sus et sous pubiennes. La pubalgie était très fréquente chez les footballeurs dans les années 80, 90. Plusieurs causes sont responsables de ces douleurs chez le sportif : tendinopathie des adducteurs, arthropathie pubienne, hernie inguinale, …

La chirurgie était volontiers proposée, il y a une vingtaine d’années. Dans la dernière décennie, le nombre de pubalgies,  même chez les footballeurs de haut niveau, a terriblement diminué. Les raisons sont : une meilleure programmation de l’entraînement, un travail athlétique et musculaire mieux défini,  une prévention mieux connue.

Malgré tout, certains sportifs souffrent de douleurs chroniques de la région pubienne malgré le repos et un traitement médical et rééducatif, bien conduit. Dans ce cas, il faut rechercher une faiblesse de la musculature abdominale et surtout une ouverture des canaux musculaires c’est-à-dire la création d’une hernie (hernie inguinale, hernie crurale). Si c’est le cas, une chirurgie de cette hernie peut effectivement, comme dans votre cas, être proposée. Généralement, on pose une plaque interne pour « fermer » l’orifice inguinal. Mais il faut être sûr que l’origine des douleurs est au niveau de cette faiblesse abdominale. Sinon la chirurgie sera un échec …

Le délai que vous me donnez pour vos douleurs me semble logique car généralement on estime qu’il faut trois mois pour reprendre totalement son activité sportive. Donc soyez patient encore quelques semaines en faisant uniquement des sports en décharge, tel le vélo, puis recommencez  à courir dans l’axe avant d’entreprendre le travail d’appui (tennis, badminton, …). Travaillez beaucoup les étirements des adducteurs et de la chaîne postérieure (ischios). Interdisez-vous le travail musculaire des abdominaux,  seul le gainage, vous sera autorisé dans quelques semaines.

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Je me suis fait operer d’une hernie inguinal en Octobre 2016 et a ce jour j’ai toujours mal Dans la Region pubiene. Mon docteur me dit que j’aurai une pubalgie, mais apres séances de physio et repos les progres sont assez faibles. Que dois-je faire car a ce jour, je ne suis pas capable d’avoir une vie normal et je me fait vraiment du soucis. Merci beaucoup

    Répondre
    • Bonjour,

      Merci pour votre confiance. Pour vous aider, j’ai besoin de précisions concernant la chirurgie de votre hernie inguinale. Quelle a été la technique employée et le chirurgien a-t-il posé une « plaque » au niveau inguinal ? Il est, en effet, très possible que vous souffriez d’une pubalgie surtout si les douleurs sont persistantes du coté opéré.

      Je vous propose, dans un premier temps, de faire une radiographie de la symphyse pubienne et une échographie de la racine des deux cuisses à la recherche de signes de souffrance articulaires, tendineux ou musculaires.

      Puis de consulter, pour avis, un chirurgien qui a l’habitude de prendre en charge les pubalgies des sportifs. Dans votre cas, il faut avant tout être certain que vos douleurs ne sont pas déclenchées par un conflit local en relation avec une prothèse souple (ou plaque) posée en 2016 et destinée à fermer l’orifice inguinal.

      Tenez-nous au courant.

      Cordialement

      Dr J.Pruvost

      Répondre
  2. Bonjour et merci pour votre réponse.

    Quelle a été la technique employée et le chirurgien a-t-il posé une « plaque » au niveau inguinal ?
    – Pour l’opération le chirurgien m’a fait deux trous de chaque côté du ventre et aussi par le nombril afin de pouvoir accéder avec les instruments en poser un filet coté droit.
    Après l’opération j’avais des rdv avec le chirurgien pour les contrôles mais j’avais toujours des douleurs. Il me disait que cela était normal et qu’il me fallait plus de temps de repos, ce que j’ai fait mais cela ne passé pas. J’ai donc suivi les directives du chirurgien et attendu que cela passe mais rien.
    J’ai donc consulté un autre chirurgien qui m’a fait passer un scanner, qui à montrer que le filet était correctement en place.
    À la suite de cela et plus de 12 mois plus tard, le chirurgien m’a diagnostiqué une pubalgie et j’ai commencé la physio. J’ai continué à travailler jusqu’à récemment puis me suis mis en arrêt maladie car il n’était plus possible pour moi de continuer avec les douleurs. Depuis deux mois ça va très légèrement mieux, je fais toujours du physio et je viens de commencer à faire de la marche en piscine. Les douleurs sont moins fortes et présente qu’auparavant, mais elles sont toujours là et je sens que je suis très faible au niveau musculaire afin de pouvoir tenir le tout.
    Mon chirurgien me donne comme consigne de mettre de la glace 3 fois par jours et il m’a fait trois injections de cortisone depuis environ 12 mois mais toujours rien…
    Je lui ai demandé pour des médicaments, il pense que cela n’est pas utile, faire de l’ultrason, il ne pas très enthousiaste car selon lui il n’y a pas de bon résultat. Pour lui je dois etre patient et rester au repos. Je suis vraiment perdu et ne vois pas comment en finir avec ça de manière définitive.
    Que dois-je faire ? Est-ce que le scanner que j’ai déjà fait aurait pu mettre en évidence «de signes de souffrance articulaires, tendineux ou musculaires », ou bien je dois en faire un autre ?.

    Merci beaucoup pour votre réponse !

    Répondre

Réagissez