Source: ineos159challenge.com

Marathon : Un week-end historique à toute vitesse !

En 1h59'40, le Kenyan Eliud Kipchoge est devenu ce samedi à Vienne (Autriche), le premier homme à courir un marathon en moins de 2 heures. Dimanche, la Kenyanne Brigid Kosgei victorieuse du marathon de Chicago (Etats-Unis) en 2h14'04 a pulvérisé le vieux record du monde de la Britannique Paul Radcliffe établi à Londres en 2003. Affolant, édifiant, renversant.





Léo Bergère vainqueur de la 3ème étape du Grand Prix de Triathlon 2019 à Muret

Triathlon : Un plateau de choix pour la finale du Grand Prix à la Baule

Ce samedi, la finale du Grand Prix de Triathlon 2019 à la Baule (Loire-Atlantique) sera l'occasion d'une belle bagarre pour les podiums entre les clubs de première division qui ont brillé cette saison que ce soit chez les filles ou les garçons. Le retour des internationaux récemment médaillés aux côtés des meilleurs Français devrait garantir un spectacle de haut niveau.

ostre3

Ironman : Un Championnat du Monde 70.3 so Nice ! – Paroles d’anonymes (Episode 2)

Quelques 6000 triathlètes ont participé au Championnat du Monde Ironman 70.3 de Nice. Chez les dames, la Suissesse Daniela Ryf s'est offerte un 5ème sacre mondial en 70.3 devant la Britannique Holly Lawrence et une autre Suissesse Imogen Simmonds. Coté Français, très belle performance de Manon Genêt 8ème. Chez les messieurs, le jeune Norvégien Gustav Iden (23 ans) s'est imposé devant le favori Britannique Alistair Brownlee et l'Américain Rudy von Berg. Le 1er Français Romain Guillaume termine 23ème. Dans le peloton, un peu plus loin, Thomas Ostré (1388ème sur 3262 arrivants en 5h08'31) nous raconte son expérience. Entretien.

Jules Bouvet après l'arrivée au Championnat du Monde d'Ironman 70.3 à Nice

Ironman : Un Championnat du Monde 70.3 so Nice ! – Paroles d’anonymes (Episode 1)

Quelques 6000 triathlètes ont participé au Championnat du Monde Ironman 70.3 de Nice. Chez les dames, la Suissesse Daniela Ryf s'est offerte un 5ème sacre mondial en 70.3 devant la Britannique Holly Lawrence et une autre Suissesse Imogen Simmonds. Coté Français, très belle performance de Manon Genêt 8ème. Chez les messieurs, le jeune Norvégien Gustav Iden (23 ans) s'est imposé devant le favori Britannique Alistair Brownlee et l'Américain Rudy von Berg. Le 1er Français Romain Guillaume termine 23ème. Dans le peloton, un peu plus loin, Jules Bouvet (918ème sur 3262 arrivants en 4h58'25) nous raconte son expérience. Entretien.






Vincent Luis champion du monde 2019 de triathlon (crédit: Fédération Française de triathlon)

Vincent Luis : « C’est une période charnière de ma carrière, celle où je sens que je suis le plus fort. »

Cinquième de la Grande finale World Triathlon Series (WTS) remportée par le Norvégien Kristian Blummenfelt à Lausanne, Vincent Luis est devenu champion du monde pour la 1ère fois de sa carrière. Il est le 2ème triathlète Français de l'histoire à réaliser cet exploit après Olivier Marceau sacré en 2000 à Perth (Australie). Entretien. 3 réactions


Vincent Luis 2ème de l'étape WTS de Hambourg  en 2019

Triathlon : Vincent Luis a rendez-vous avec l’histoire à Lausanne

Le triathlon Français retient son souffle. Ce samedi, à Lausanne, lors de la grande finale World Triathlon Series (WTS), Vincent Luis actuel leader du classement général a l'occasion de remporter son 1er titre mondial. Il serait le 2ème Français à réaliser cet exploit après Olivier Marceau sacré en 2000 à Perth (Australie).


Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo (crédit : Fédération Française de triathlon)

Triathlon : Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo

Comme la veille pour les filles, les garçons n'ont pas été épargnés par les conditions météo éprouvantes lors du Test Event de Tokyo ce vendredi. Le Canadien Tyler Mislawchuk l'a emporté, le premier Français Pierre le Corre s'est offert au forceps une belle 8ème place.

Emilie Morier 12ème du test-event de Tokyo (crédit: Fédération Française de triathlon)

Triathlon : Un Test Event à Tokyo éprouvant pour les filles

Tout sauf une partie de plaisir ce Test Event à Tokyo. A moins d'un an des Jeux Olympiques, les filles ont du faire face à une chaleur humide très pesante. Entre les abandons et une double disqualification à l'arrivée, la course fut épuisante. La première Française Emilie Morier termine 12ème.