Source - Fotolia

Retour à la case Cross !

Le cross-country, littéralement “course à travers la campagne” trouve son origine en Angleterre. Si les championnats se déroulent actuellement sur des hippodromes désespérément plats, ce n’était pas le cas il y a encore quelques décennies où les épreuves rivalisaient de difficultés (montées, descentes, franchissement d’obstacles et de rivières, champs de labour, dévers, boue …), et consacraient des athlètes complets qui auraient certainement fait d’excellents coureurs de trail court.
Si le profil des cross à bien changé, il est encore possible de trouver de rudes parcours sur les épreuves de début de saison. Mais quels avantages peut-on tirer de la pratique du cross-country quand on est un spécialiste de trail ? 1 réaction




Source - Fotolia

La coupure, une période à programmer

Les saisons de trail sont de plus en plus longues, ponctuées d’entraînements et de compétitions parfois épuisantes. Le corps et l’esprit ont besoin de se reposer et de se régénérer. Comment programmer cette période délicate ? Faut-il couper complètement ou poursuivre une activité pour limiter le désentraînement ? Tentons d’y voir plus clair.


Young triathlon competitor runs over the desert.

Comment ne pas louper le rebond de performance !

Pourquoi nos triathlètes ou nageurs d’eau libre élite s’entraînent-ils aussi durs, parfois au-delà des 35h « professionnelles » réglementaires ? Nous amateurs, partons parfois en stage pour doubler, voire tripler nos charges habituelles ? Mais le plus souvent nous sautons dans notre voiture à la sortie du travail pour ne surtout pas louper l’entraînement du club ? La plupart du temps avec l’idée d’être au maximum de nos capacités le jour J ! En espérant être plus fort que jamais en visant l’effet « rebond », la fameuse « surcompensation » de performance. Comment cela se passe-t-il ?

Crédit Photo : Gilles Reboisson

Le trail by night plus fun que le trail de jour ?

Le trail est devenu la pratique de course à pied la plus à la mode du moment. Que ce soit de jour comme de nuit les épreuves pullulent comme dans la région Rhône Alpes et vous êtes de plus en plus nombreux malgré la palette de courses proposées. Les trails nocturnes ont aussi le vent en poupe. L’historique Sainté Lyon ou le récent Lyon Urban Trail rameute des milliers de coureurs. L’ambiance nocturne attire maintenant des milliers de concurrents. Mais au fait comment aborde-t-on un trail de nuit ? Quelle préparation est-elle requise ?

Vu de l'intérieur - épisode 1

Vu de l’intérieur – Épisode 1

Tout au long de cette nouvelle saison 2017-2018, nous suivrons la préparation d’un coureur Elite que nous appellerons ici Stéphane. Nous vivrons ensemble ses réussites, ses doutes, les imprévus et les réflexions qui accompagnent toujours la recherche constante de progression et de performance. L’objectif de ce compte rendu, qui sera mensuel, est de s’appuyer sur la réalité du terrain pour mieux comprendre et expliquer les différents enjeux de l’entraînement en cyclisme.
1 réaction



Male runner on long country trail

Trail : Êtes-vous prêt mentalement ?

La grande course des Templiers approche. Comme avant chaque objectif d’importance, il faut se poser la question de la stratégie mentale. En possédez-vous une ? Ou le mental fait-il partie des choses magiques qui peuvent expliquer la performance, ou la contre-performance ?
Les habiletés mentales sont en effet les facteurs de performance les moins reconnus. Ce sont pourtant de puissants catalyseurs. Voici 10 conseils pour choisir plutôt que subir.



Source - Fotolia

L’entraînement dans les 3 disciplines pour un premier Ironman (Partie 3)

La particularité qui fait toute la difficulté du triathlon c’est l’entraînement et la préparation dans 3 disciplines. Et comme si ça ne suffisait pas, il vous faudra également apprendre à les enchaîner car courir un marathon après avoir roulé 180 km à vélo dans le cadre d’un Ironman ce n’est vraiment pas simple. Vous aurez dans un premier temps des difficultés à vous déplier après avoir passé entre 5 et 7h plié sur votre vélo. Ensuite la fatigue musculaire induit par la natation et le vélo va complètement modifiée votre foulée. Dans cette 3ème partie l’entraînement dans chaque discipline sera développé et argumenté toujours grâce au retour d’expérience et aux lectures qui m’ont permis de terminer mon premier Ironman.


Dorian Coninx

En quoi les tests réalisés par les athlètes élites peuvent être utiles pour tous les niveaux de pratique?

Il vous arrive souvent de voir passer sur les réseaux sociaux des photos de vos sportifs favoris réalisant des tests d’efforts ou plus souvent appelé test VMA (vitesse maximale aérobie). Dans les clubs, il parait également être un passage obligatoire de début de saison ou de fin de période de préparation dans l’objectif de faire le point sur l’état de forme et objectiver les progrès réalisés. Certains d’entre vous auront même pu aller jusqu’à pousser la porte d’une clinique du sport afin d’être aussi précis que vos idoles et ainsi en ressortir avec un maximum d’informations pour vos entraînements. Notre expert @AUBRYANAEL décrypte pour vous les indications qu’il pourra être utile d’en ressortir.

Source - Fotolia

Explosivité vs. Endurance : le contraste de la chaleur

Un commentaire d'athlète en débriefing de course de demi-fond a fait réagir lors des derniers championnats du monde d'athlétisme à Londres : "je ne suis pas venu pour faire un record du monde mais une place sur le podium, vu les conditions météo". Ce jour-là, les athlètes s'étaient effectivement plaint de la fraîcheur notamment en chambre d'appel… Pourquoi donc ne pas tenter un record du monde ?