antifatigue

La technique, cet « anti-fatigue »

Il est commun aujourd’hui d’attribuer le résultat d’une performance en endurance de type contre-la-montre (réalisée hors contexte de compétition) à 3 facteurs principaux dont l’un renvoie à l’économie de mouvement. Cette économie, c’est concrètement la quantité d’énergie dépensée par le sportif pour avancer à une certaine allure. Alors que c’est aujourd’hui la musculation qui est mise sur le devant de la scène pour améliorer cette composante de la performance grâce au renforcement de la raideur des fibres musculaires, le travail de coordination devient lui, indirectement, le parent pauvre d’un plan d’entraînement à la durée limitée. Cela étant, n’oublions pas que « sans maitrise, la puissance n’est rien ».
2 réactions

running_fatigue

Vous écoutez-vous trop ?

La fatigue musculaire, les courbatures et les petites douleurs faisant suite à des séances d’entraînement particulièrement poussées sont-elles uniquement la conséquence des dommages musculaires provoqués ? Pas si l’on en croit les conclusions d’une récente étude. Il semble en effet que la dimension mentale jouera un grand rôle dans la tolérance à la douleur…

image2

Entraînement trail : une séance « spéciales »

Nous avons déjà présenté dans cette rubrique de nombreuses séances spécifiques ou non de l’activité trail. VMA, PMA, VMA ascensionnelle, technique descente, pacing, renforcement…en se rappelant bien que chaque séance a un objectif, qu’elle s’inscrit dans une progression, et que l’objectif global de l’entraînement est de stresser positivement l’organisme pour le contraindre à s’adapter et à élever son potentiel



Source : Olympic Channel

Les Ingebrigtsen : une histoire de frères

Depuis 2012, les 3 frères Norvégiens font main basse sur le 1500m européen en dehors de la victoire de Mahiedine Mekhissi-Benabbad en 2014. L’an passé, l’écrasante domination européenne (doublé 1500-5000m du cadet Jakob (dans sa 18 -ème année alors) lors des championnats d’Europe à Berlin mettait en lumière cette famille atypique. En 2019 la saga continue : Jakob, champion d’Europe du 3000m en salle, a battu le record d’Europe espoirs du 1500m en 3 :30.16, réalisé 3 :51.30 au mile et 13 :02.03 au 5000m et terminé 2ème à Monaco, Lausanne, Paris et en finale de la Diamond League battu à chaque fois par T. Cheruyot. Les 2 frères ne sont pas en reste Filip, 3ème en finale de Diamond League et à Paris-Charléty, 3 :49.60 au mile et Henrik avec 7 :36.85 sur 3000m.

Un travail de recherche d’un collègue norvégien amène quelques nouveaux éléments sur leur évolution de carrière et sur leur entraînement.

Fitness and workout wellness concept.

Toutes les intensités ne se valent pas

Prenons 3 critères révélateurs de l’intensité d’une séance d’entraînement : la fréquence cardiaque, le ressenti et la vitesse. Parmi eux, deux sont intrinsèques (relatifs aux réactions de notre corps), deux sont objectifs (non-soumis à interprétation), un seul est facilement dispensable de tout matériel de mesure. Ce qui en font des supports plutôt complémentaires.


fotolia_85296801

« Ta séance commence quand ça fait mal »

Presque inscrite dans la philosophie controversée du NO PAIN, NO GAIN, l’idée que le travail ne paye que lorsque l’on sort de notre zone de confort peut être challengée. Effectivement, toute performance (quelle qu’elle soit : contre soi, contre l’autre, etc.) suppose l’inconfort ; mais l’inconfort du corps n’entraîne pas toujours la performance… Dans ce jeu de rebond, quels arguments peuvent peser en faveur / contre l’idée que « la séance ne commence que quand ça fait mal » ?

Running in the country

24 h : Le mondial approche

A l’automne dernier, nous avons consacré 2 articles à la course de 24 heures. Le premier concernait les déterminants de la performance sur une telle épreuve, alors que le deuxième résumait le championnat de France de la spécialité et relatait les victoires de l’ultra traileur Erik Clavery et de l’aventurière Stéphanie Gicquel, 2 néophytes.

Rappelons qu’il s’agissait de couvrir la plus grande distance possible en 24 heures de course, sur un circuit fermé de 1114 m de long, et que les 2 champions de France avaient parcouru environ 254 et 215 km, alors que les records de France se situent à 268 et 243 km.

fotolia_76349041

Forme physique et durée de vie sont intimement liées !

La notion de sport santé est actuellement un sujet très à la mode. Pourtant, la majorité de la population française reste sédentarisée que ce soit au travail, à l’école ou à la maison. Une récente étude vient à nouveau démontrer l’importance de l’activité physique sur la santé générale de l’Homme.

image1

Ultra trail : Se préparer au départ

Au cours des articles précédents, nous avons abordé la notion d’affûtage (ou tapering) sur les dernières semaines, nous avons parlé de la séance de trop à éviter et de la nécessité d’arriver frais au départ de la course, au risque d’un léger désentraînement. Et puis le jour J est là et beaucoup de choses peuvent se jouer, en positif mais surtout en négatif si le laisser-aller ou le stress prennent le dessus. Que ce soit sur des aspects nutritionnels, physiques ou psychologiques, les dernières heures sont importantes afin de se mettre dans les meilleures conditions.


endumuscu

Renforcement musculaire & endurance : amis ou ennemis ?

Alors qu’elle ravit les adeptes du muscle, elle effraie aussi beaucoup de sportifs d’endurance – dont vous, peut-être… La musculation reste engluée, en effet, dans ce « Culte du corps » qu’elle autorise certes, mais qu’elle ne vise pas exclusivement. Tout comme des séances de running à haute et basse intensité entraînent différents effets physiologiques, une pratique raisonnée de la musculation peut s’avérer propice pour les sports d’endurance. Voyons comment.


Se rassurer par une grosse séance avant son ultra, ou se faire confiance ?

Stop à la séance de trop !

Dans notre précédent article sur les erreurs à éviter avant son ultra trail, nous avons évoqué l’erreur courante de vouloir se rassurer par un fort kilométrage à l’entraînement, comme pour se prouver jusqu’au dernier moment que l’on est capable de couvrir de longues distances. Or contrairement à d’autres disciplines de course où la dernière séance peut apporter des éléments rassurants, ce n’est pas le cas en ultra trail car la durée prévaut sur la qualité. En effet, un coureur de 1500m peut courir des 300m à l’allure de course, le spécialiste du 10 km peut se rassurer sur des 500m ou des 1000m à intensité spécifique, mais que peut faire l’ultra traileur pour se rassurer ? Et bien rien, si ce n’est se reposer et accumuler de la fraîcheur. Dans le cas contraire, il risque fort de réaliser la séance de trop, celle qui va condamner ses chances de réussite.