Douleurs récurrentes au mollet, que faire ?

Bonjour Docteur,

Voilà, je fais du sport environ 3/4 fois semaine (beaucoup de vélos en salle et de la muscu, et de la couse à pied). Depuis environ deux ans, j’ai des blessures récurrentes au mollet d’abord le droit, puis ensuite le gauche, mais c’est vraiment le droit qui me fait souffrir. Tout a commencé lors d’un échauffement avant un match de basket. Au bout de dix minutes, j’ai commencé à sentir une forte douleur au mollet droit. Impossible de poser le pied et de marcher. Depuis, j’ai repris le sport, mais environ tous les 6 mois je ressens la même gène qui me perturbe dans mon cycle d’entrainement (environ 1 mois d arret alors que je reprends vraiment la forme. Dernièrement j’ai ressenti cette même douleur au bout de 45 minutes de futsall (football en salle, nous pratiquons entre collègues sportifs toutes les semaines). Impossible de courir et de poser le pied. J’ai attendu 3 semaines, et en reprenant, j’ai eu la même douleur au bout de 30 minutes. Le mollet est tout dur, est-ce une élongation ? Car d’après mon médecin c’est le cas. Un copain me dit que c’est le manque d échauffement, mais au bout de 30 minutes, ça me semble bizarre. J’hésite à acheter des chaussettes de contension car je me dis qu’à peut etre 30 ans, mon sang irrigue moins bien les muscles de mes mollets.merci

La réponse de Dr Guillodo, médecin du sport

Je pense que la toute première fois, au niveau de votre mollet, vous avez fait une lésion musculaire type tennis leg. Cette lésion est une désinsertion des fibres basses du jumeau interne accompagnée, souvent, d’un décollement entre ce muscle et le muscle sous-jacent (soléaire). Cette séparation des 2 muscles entraîne une poche de décollement qu’il faut parfois ponctionner. Par la suite, il se forme une fibrose entre ces deux muscles. Cette fibrose est source de douleur chronique du type que vous décrivez.

La première chose à faire est de pratiquer  une échographie musculaire de vos deux mollets à la recherche d’une zone de fibrose, cicatricielle, entre les deux muscles.

Dans ce cas, le repos ne sert à rien. Cette fibrose est douloureuse car « trop solide ». Il faut, au contraire, pratiquer du sport pour assouplir cette zone cicatricielle : travail d’étirement, musculation dynamique excentrique (sprint en montée), plyométrie (réception de saut) …

Si l’échographie est normale, sans zone cicatricielle intra ou péri musculaire, il faut penser à une pathologie vasculaire, notamment veineuse. Dans ce cas, vous avez raison, une contention peut être utile. Mais attention, je préfère une véritable contention (c’est à dire des chaussettes de niveau 2) que vous  porterez au quotidien (c’est-à-dire toute la journée : après la douche tiède du matin jusqu’au coucher). Nul besoin, dans votre cas, de mettre une contention dans votre pratique sportive.

29 réponses à la question

  1. J’ai moi aussi une contracture récurente seulement au mollet droit depuis 6 mois; J’ai 53 ans et j’ai pratiqué la course à pied plusieurs années ; en février , après avoir repris ( interruption 2 ans ) en milieu de séance fractionnée , cela est intervenu ; après repos de 6 semaines , j’ai recommencé uniquement du footing , mais une nouvelle fois , cela m’a arêté ; alors j’ai vu un ostéo qui m’a fait une manip mais cela n’a rien fait , alors j’ai essayé l’électrostimulation avec un appareil ( veino + sport ) cela a marché un mois et demi , puis cela a repris. Depuis debut juin 2017 j’ai donc arrêté de courrir , et depuis je ressens une gêne au mollet régulièrement simplement lors de déplacements quotidiens ( marche , petits travaux d’entretien de la maison ,….) Comment m’en sortir ?
    Merci de votre réponse

    Répondre
  2. Les ondes de chocs sur la fibrose ou les lasers thermiques haute puissance auront raison de cela;

    Répondre
  3. Bonjour, moi je suis à la recherche de conseils ou encore mieux d’un miracle. Pour expliquer des douleurs depuis 1 an on niveau du mollet (haut du solaire ou peut être partie basse du jumeaux chef médial). Donc sur la partie intérieur du mollet. Tout à commencé par des douleurs dans les deux mollets type courbatures après avoir fait des grosses semaines de course à pied et après avoir voulu apprendre à courir sur la pointe des pieds trop rapidement. Ayant provoqué de grosses douleurs dans le mollet ainsi qu’une périostite sur le tibia, j’ai donc reçu le traitement d’un périostite; pas de sport pendant 5 semaine, repos, glace, anti-inflammatoire … examens radiologique, écho et IRM ne montrant rien (réalisé 6 mois après). Et aujourd’hui j’ai constamment mal dans le mollet, avec une espèce de « boule » , ou de contracture au niveau du mollet que tout le monde sens au touché de mes mollets mais qui ne ressort sur aucun examen d’imagerie. Comment est ce possible ? Les séances de kiné, Osteo, repos strict (arrête et allongé toute la journée depuis 3 semaines) ne m’apporte pour le moment que des douleurs pas d’amélioration. Je souffre un peu moins lorsque je sui au repos strict. Je désespère et ne sais plus quoi faire .

    Répondre
    • Arrêter le café…..plus de café

      Répondre
      • Bjr, pourquoi plus de café ?? J’en consomme pas mal et j’ai cette pathologie. Merci

        Répondre
    • bonjour, interessant j’ai les mêmes symptômes, avec une masse dure entre soleaire et jumeaux, rien aux examens et tension mollet qui irradie la jambe…essayé beaucoup de choses, et je recommence un Stanish pour défibroser. sans succès pour l’instant. pour dire 14 ans que je traine cette douleur après une période de home trainer et augmentation d’entraînement, peut être une blessure passée inaperçue à l’époque. Mon medecin m’affirme que certaines fibroses ne sont pas vues mais douloureuses. bon courage.

      Répondre
      • Bonjour,
        ça fait plus de 15 ans que je traîne des problèmes aux mollets un peu comme vous. Ça touche surtout le gauche mais j’ai aussi des problèmes au droit parfois. Ca commence par le mollet qui se durcit et si je poursuis l’effort, un point douloureux commence à se faire sentir. Si j’insiste, le point devient de plus en plus douloureux et me fait boiter à un moment. On sentais aussi au touché une boule. J’ai fait du MTP (massage transversale profond) chez un kiné mais ça n’a pas résolu le problème. Dernièrement, j’ai acheté une sorte de pistolet à percussion pour masser et j’ai essayé sur la zone sensible. J’ai arrêté tout sport depuis au moins 3 mois et je n’avais plus de douleur du tout, et bien, dès que j’ai essayé sur la zone, j’ai ressenti la douleur immédiatement, comme quoi, elle était toujours présente. J’ai donc masser régulièrement tous les jours pendant 2 semaines et petit à petit, la douleur a diminuée jusqu’à presque disparaître. J’ai refait une tentative de reprise de footing mais cette fois, je n’ai plus le point dur mais ça me fait comme une inflammation à la périphérie des mollets. Je vais essayer de courir avec des manchons BV sport et faire des exercices d’étirements pour voir. Vous pouvez essayer ces pistolets de percussion, ils ne coûtent pas très cher, ça vaut la peine à mon avis même si pour l’instant, je n’ai pas totalement réglé mes problèmes.

        Répondre
        • Je reviens après un temps de reprise du sport progressive à base de marche rapide et de petits footing de 20 à 40 mn. Pour l’instant, ça tient bien. J’ai toujours parfois les muscles un peu douloureux mais je pense que ça vient de la perte de masse et le manque d’habitude. Hier, séance de plus d’une heure sans aucun problème. Avant d’avoir essayé ce protocole, je me blessais assez rapidement (moins de 3 courses possibles). Je précise qu’à la fin de chaque séance, je m’étire légèrement et je glace mes mollets de 20 à 30 mn. Je reviendrais donner des nouvelles pour ceux qui comme moi ont trainé ces blessures aussi longtemps. Je rappelle que je devais avoir une lésion profonde qui a formé une boule cicatrisée. J’ai utilisé une sorte de masseur portable (ça ressemble un peu à une perceuse) en utilisant le bout le plus pointu et en l’appliquant en gros 10 mn sur la zone douloureuse. C’est très désagréable au début car très douloureux mais après 15 jours d’utilisation (au moins une fois par jour), la douleur a diminué jusqu’à presque disparaître. J’ai commencé la reprise par des footing n’excédant pas 20 minutes et tous les 2 à 3 jours (trop rapprochés, mes muscles étaient douloureux mais après 2 jours, plus rien et ce n’était pas la zone qui me posait problème).

    • bonjour, meme cas que toi, douleur, boule sensible au toucher juste sous le jumeau droit, et douleur montante, et rien aux examens, 10 ans que je soufre de ce mollet et donc de la jambe jusqu’au fessier, consequence dun pas gêné , tous les irm sont normaux.
      kine pas de resultat, si tu as trouve une solution.

      Répondre
    • Bonjour j’ai exactement les mêmes symptômes que vous en 2023. Mise à part une rupture du tendon d’Achille en mars 2022 puis des exercices trop intenses chez le kiné en décembre m’ont fait une grosse contracture que je traîne depuis plus de 6 mois je suis assis à la maison toute la journée et je ne marche pas plus de 10 minutes par jour. Cette pointe en haut du mollet se reveil apres quelques pas. Insuportable. Je pense a une veine sclérosé , rien dans les echo iRM… je desespere..

      Répondre
  4. Bonsoir, j ai la même chose depuis deux ans suite a un allongement des jumeaux interne. Contractures, mollet douloureux et sensation qu il devient dur comme de la pierre a l effort, qu il se rétracte et boule dure qu on sent au toucher. J ai fait kiné, ondes de choc, massages transverse profond….que faire ?? Qui consulter ?

    Répondre
  5. Bonjour,
    tu as lu mon témoignage?
    J’ai acheté une sorte d pistolet d’ondes de chocs que j’ai moi-même appliqué plusieurs semaines. La boule que j’avais a disparu et depuis, je n’ai plus ce problème. Ça se tente à mon avis.

    Répondre
    • Bonjour Pat,
      Merci pour ton message. Pour ma part, je traîne également des contractures à répétition depuis une bonne quinzaine d’années (mollet gauche) jusqu’à abandonner la course à pieds. Néanmoins, j’ai également un complement à apporter à ton témoignage (merci au passage pour l’idée du « pistolet de massage », je vais l’envisager). De mon côté, après des tests multiples et variés (radio, posture, recherche du syndrome des loges, etc.) la solution est venue de l’alimentation. Globalement, j’ai essayé de supprimer tout ce qui gênerait de l’acidité dans mon organisme (excès de viande rouge, soda, sucrerie, laitage, charcuterie… bref tout ce que j’aime..:-) et j’ai favorisé les viandes blanches, poissons, féculents et légumes. Bien sûr, ça n’est pas une surprise qu’une meilleure alimentation soit bénéfique, mais dans ce cas précis, ce qui a été impressionnant c’est que même en perdant du poids, en reprenant progressivement, en m’étirant bien, en buvant beaucoup, etc., je n’avait jamais réussi à reprendre sérieusement la course à pieds. Avec ce changement de régime, au bout d’une ou deux semaines de cette alimentation, je peux aller courir 4 fois par semaines (ou plus) avec des séances exigeantes. Par contre, les écarts ne sont pas trop tolérés de mon côté. À chaque fois que j’oublie un peu mes résolutions ou que je fais un peu trop d’écarts en me disant « bon cette fois c’est réglé », ca ne pardonne pas trop. Mais heureusement, à chaque fois, le retour à une alimentation sérieuse produit le même effet bénéfique. Évidemment, nous sommes tous différents mais ça peut valoir le coup d’essayer quelques semaines de viandes blanches, de féculents et légumes pour voir si ça peut permettre de régler ce problème. Bonnes courses à toutes et tous.

      Répondre
      • Bonjour,
        Même type de problèmes pour moi depuis 2 ans (et après avoir été coureur à pied pendant des années) j’ai des douleurs récurrentes aux deux mollets (douleurs à la palpation et douleurs type crampes dès que j’essaye de recourir. Après de nombreux examens (IRM, échographie, Doppler etc) il s’avère qu’on ne trouve pas grand chose ! L’idée de changer d’alimentation peut-être j’en bonne idée ! Qui consulter ? Sur quels types de régime partir ? Quels aliments supprimés en priorité ?
        Merci

        Répondre
  6. Bonjour,j’ai moi aussi mal au mollet à CHAQUE fois qu’en je fais du sports.j’ai 13 ans.Tout a commencé un jour 1h après le début de mon entraînement de Handball une crampe à mon mollet droit est survenue ce qui m’a empêché de marcher pendant 2jours depuis ce jour là j’ai eu des crampes presque à chaque nuit une fois sur trois quand je faisais du sport…les grandes vacances sont passees après 5mois de confinement et école en ligne je faisait souvent du sport pendant les vacances surf paddle skateboard… Quand j’ai repris le sport à l’école, à chaque fois pendant l’echauffement, mes mollets deviennent tout durs avec une douleur affreuse ce qui m’enpeche de continuer…je ne mais pas du tout quoi faire, je fais une cure d’en magnesium…merci de vos conseils

    Répondre
    • Bonjour,
      Si j’ai bien compris votre question, les douleurs des mollets sont présentes lors de la pratique de la course et des sports collectifs mais elles ne surviennent pas, ou peu, lors de la pratique d’autres sports comme le paddle et le skate.
      Ai-je bien compris ?
      Les douleurs que vous décrivez méritent d’être explorées sérieusement et je vous conseille de consulter un médecin du sport connu et reconnu dans votre région.
      Il est possible en effet que vous souffriez de ce que l’on appelle un « syndrome de loge » des muscles de la jambe ou d’un problème artériel au niveau du creux poplité derrière le genou.
      Cette pathologie est très rare chez un jeune sportif de 13 ans, mais c’est une éventualité qu’il faut absolument éliminer
      Un examen clinique complet et une échographie musculaire vont permettre d’orienter le médecin et d’envisager, si nécessaire, d’autres explorations au niveau des veines et des artères des membres inférieurs.
      Tenez-nous au courant.
      Cordialement
      Dr J.Pruvost

      Répondre
  7. En 2008, à 42 ans, j’ai voulu faire un marathon. Au printemps et en été, aucun souci. A l’automne, j’ai eu 3 contracture violentes aux mollets, droit et gauche alternativement. C’est après relecture de mon carnet d’entraînement que j’ai remarqué que ces 3 contractures avaient un  »point commun » : elles arrivaient systématiquement quand je cumulais 3 choses : temps humide et/ou froid – quand ma vitesse s’approchait de 14/15km/h – goudron. Cela m’a vite  »gonflé » car à chaque fois, c’était 2 à 3 semaines de repos. Comme j’ai pris, et prends, beaucoup de plaisir à courir, j’ai donc orienté mes entraînements vers le trail long. Je ne cours qu’en forêt, à 11/12 km/h et s’il fait froid, je mets des chaussettes chaudes qui couvrent tout mon mollet. Depuis, je n’ai plus eu aucun souci. Et je me dirige maintenant vers des saisons sportives de trails vallonnés, où la moyenne  »flurte » parfois avec du 6′, ou + au km.

    Répondre
  8. Bonjour, je souffrais de déchirures régulières dès que je reprenais le sport, et mon médecin du sport m’a trouvée une intolérance au gluten… Depuis l’arrêt (4 ans), plus de déchirures… Donc cherchez du côté alimentaire cela peut parfois être une cause (le système digestif étant agressé, il devient poreux et n’absorbe pas correctement les nutriments essentiels aux muscles). Bon courage

    Répondre
  9. Bonjour j’ai eu une déchirure musculaire du mollet de grade 3.je suis resté 6 mois sans activité avec des séances de kinésithérapie adaptés. Mais voilà que j’ai toujours une douleur quand je marche.quand je suis assis parfois j’ai une grosse douleur au mollet et quand je suis allongée dans mon. Lit.pour faire cour j’ai mal tout le temps. Que faut il faire.une échographie ? Du repos total ? Merci . Cordialement.

    Répondre
  10. Bonjour, j’ai un soucis similaire hors même sans sport j’ai des douleurs quasi permanente ou très reucrente aux mollets. Pas un mollet spécifique cela varie.
    La douleur et l’intensité varie mais cela fait bientôt un an que je suis dans cette situation et je suis désespérée je ne sais pas quoi faire. Mes médecins n’ont jamais de réelle réponse.
    C’est handicapent car la gêne ou douleur empêche souvent de bien marcher ou de faire toutes les activités que j’aimerais.

    S’il vous plait si quelqu’un a une idée ou une piste possible..
    Merci d’avance 🙂

    Répondre
  11. Apres rupture tendon d achille en mars 2022 je n ai jamais recuperé la force du mollet malgré etre passé sur la table d operation… decembre 2022 apres un exercice intense chez la kiné s en est suivi 3jrs de courbature puis une douleur atroce au reveil.. mollet irradié comme si on compressait mes muscles des 2 mains. Resultat ca fait 2 mois que je ne marche pas ou difficilement avec béquilles… je deprime fort. Si j essai de marcher le 4 eme pas est fatal et me fait m asseoire direct.. je pense que le souci vient du soleaire car je sens que c profond..

    Répondre
    • Bonjour,
      Vous décrivez sur un début brutal une douleur intense au niveau du mollet et une gêne fonctionnelle très importante (impossible de marcher plus de 4 pas). Je me permets de vous conseiller de consulter rapidement un médecin et d’envisager au minimum une échographie pour éliminer une possible re-rupture du tendon d’Achille.
      Tenez-nous au courant.
      Cordialement
      Dr J.Pruvost

      Répondre
      • Bonjour, 5 mois apres mon dernier post.
        Rappel: rupture total + operation tendon d achille en mars 2022.
        Septembre: repture partiele juste en marchand…
        Decembre: grosse contracture chez le kiné – immobilisation 1 mois
        Janvier: rebelotte – immobilisation 2 mois.
        Mars nouvelle kiné..
        Fin mai: re re belotte.
        Je pense sérieusement que les exercises donnés par le kiné sont trop intenses: ils me rabache que la douleur est normal mais j’ai enfin dit STOP. Je ne me sent pas ecouté et j ai l impression qu ils veulent juste muscler la zone sans regarder les antecedants du patient. Plus de kiné plus d exercice. Ca fait 1 mois que j ai arreté, les douleurs ont bien diminué (quelle surprise!)mais elle revienne parfois brutalement, rien à faire, j ai l impression que mon mollet va imploser. Mon medecin traitant me préconise pour la 5e fois du repos.. et mon chirurgien une IRM que je passe dans 2 semaine debut juillet. Le point de douleurs se trouve en haut du gastrocnemien interieur jusqu a deriere le genoux. Rien a l echo du mois de mars.
        Je pense a une sorte d algodystrophie.
        Quant à la force que j estime avoir retrouvé qu a 50% , imposible de me propulsé a la marche.. ca va faire 1 an et demi d arret maladie…
        Lorsque je leve les doigts de pieds vers moi, le mollet se contracte à peine.. ais je le tendon d achille allongé ? Sachant que j avai perdu 2 cm d amplitude comle si le tendon etait trop court…
        Test de nerf – veine – artere tout est OK selon les professionnels de santé..
        Je tourne en rond.. le fait d ignorer ce que j ai est difficile a supporter.. bref je donnerai cher pour marcher + de 10 min sans douleurs…

        Répondre
  12. Bonjour anciennement ruptures des 2 tendons d’Achille depuis 25 ans plus rien! Puis depuis 1 an 7 déchirures au niveau mollet droite ou gauche soleaire et jumeau/insertion tendineuse .nombreuses séances kine CPK totale en hausse y compris basophiles.. que faire j’ai 64 ans ancien prof de karaté! Bonne hydratation mais surpoids. Merci

    Répondre
  13. Bonjour,

    J’ai 45 ans, je repose ma question dans cette discussion car également en lien. Merci d’avance pour votre aide.

    Je viens vers vous car j’ai dernièrement des petits soucis musculaires. Tout avait commencé par des tendinopathies chroniques des deux tendons d’Achille avec répercussions sur un mollet puis sur l’autre, en lien avec une activité sportive assez intense. Depuis 2 mois environ, j’ai l’impression que les douleurs ont changé, progressivement mes mollets ont été touchés par une fatigue et comme des débuts de crampes. J’ai été soigné en kiné sans vraiment de résultat, il pensait que la douleur pouvait avoir une racine ailleurs, notamment dans le dos (nerfs ou autres discopathies, sachant que j’ai une cervicalgie sévère depuis 4/5 mois à droite non soignée…). Aussi les douleurs se sont étendues aux ischios et quadri, pas vraiment douloureux mais plutôt gênant (raideur, rigidité) et intermittent y compris à la marche. Pendant le sport c’est variable.

    J’ai déjà fait un bilan sanguin complet et RAS, ainsi qu’un bilan veineux et RAS. J’ai juste de l’acide urique pour lequel je suis traité depuis 2/3 semaines. IRM récente lombaire, rien de grave mais discopathie dégénérative l5/s1 (sans douleurs au dos) et inflammations type arthrose.

    Auriez-vous des aiguillages pour essayer de résoudre mon problème svp ou connu des expériences un peu similaire. Je me retrouve dans certains commentaires infra mais ne sais pas vraiment quoi faire si ce n’est me prendre en main seul (étirements, adaptation sport) et kinésithérapie.

    Merci d’avance, bien à vous.

    Répondre
  14. Je vis la même chose, des blessures similaires et récurrentes depuis 10 ans . Je peux de moins en moins faire de sport à 46 ans.

    Répondre
  15. Bonjour,
    Je vais pas dire que cela me faire plaisir de vous lire, mais presque. J’ai 53 ans et cela fait plus de 20 que mes mollets me posent des problèmes. Comme j’ai pu le lire, une grosse douleur qui progresse très rapidement vers la partie supérieur du muscle. J’ai tout fait depuis 20 ans. Acupuncture, massage profond, crème, carence alimentaire, vitamine, repos, sans gluten, sans sucre, je ne mange plus de viande. Je pratiquais la course à pied, mais j’ai arrêté, je fais encore du tennis, mais je ne joue que sur des surfaces douces et je me blesse chaque année. Je ne sais plus quoi faire…..

    Répondre
    • Bonjour,
      Votre histoire clinique fait penser qu’il serait probablement contributif de penser chez vous à un problème vasculaire (artériel ou veineux) déclenché ou aggravé par l’exercice. Je me permets donc de vous conseiller de prendre rendez-vous chez un angiologue pour faire un écho-doppler « dynamique ». Le mot dynamique est essentiel car le médecin, à l’aide de son appareil doppler va analyser le fonctionnement des artères et des veines de vos jambes avant et après un exercice physique consistant à faire une série de flexion-extension des chevilles. Cet examen va pouvoir mettre en évidence, de manière dynamique j’insiste, une compression de l’artère ou des veines des jambes. Et envisager ensuite un traitement adapté au problème artériel ou au problème veineux. Je vous suggère d’échanger en premier lieu avec votre médecin traitant.
      Tenez-nous au courant.
      Cordialement
      Dr J.Pruvost
      Marseille

      Répondre
      • Bonjour Docteur, merci pour ces réponses qui permettent d’avoir des pistes. De mon côté toujours des difficultés mais possible de refaire du sport à rythme adapté car la fatigue musculaire et les gênes sont moins importantes depuis 2/3 mois (je prends de la glutamine et des probiotiques après avoir consulté un nutritionniste). Par contre on m’a décelé la semaine passée, lors d’une dernière IRM médullaire de contrôle, une cavité au niveau de la colonne (syringomyelié en première hypothèse mais à contrôler d’après le radiologue), est-ce que cela pourrait expliquer certains symptômes dans les jambes et les bras ?
        En vous remerciant par avance.

        Cordialement.

        Répondre

Réagissez