Crédit : nd3000

Activité sexuelle et compétition font-ils bon ménage ?

C’est un débat qui revient parfois entre athlètes. Un grand nombre s’abstiendront de toute activité sexuelle à l’approche de la compétition défendant le « tout effort la veille d’une compétition sera une perte d’énergie ». Beaucoup persistent à le penser sans pouvoir avancer le moindre argument véritablement convaincant. Petit tour de la question !

Crédit :  Daxiao Productions

Stratégie pré-ultra : course de préparation ou rando-course avant mon prochain ultra ?

La question se pose pour pratiquement tous les ultra traileurs au moment de la planification-programmation de la saison. A l’approche de mon objectif principal, dois-je plutôt programmer une compétition ou me concentrer sur mes entraînements en réalisant par exemple un stage ou un fameux week-end choc ? Voyons quelles réponses apporter à cette légitime problématique.

La sortie à jeun estivale, que du bonheur ! Marie Perrier

Les vacances justifient-elles une débauche d’entraînement ?

Youpi c’est les vacances ! On va pouvoir charger en toute liberté et se préparer aux courses estivales, et notamment aux ultras de la fin de l’été, que ce soit pour le Tour du Mont Blanc, l’UT4M ou encore le Grand Raid de la Réunion au début de l’automne. Pour autant, peut-on passer d’une activité modérée et rythmée par la vie professionnelle à une activité immodérée et apparemment sans contrainte, dans le but d’engranger les précieux kilomètres qui permettront d’aborder sereinement les futurs rendez-vous ? Cela demande de la réflexion et surtout le respect des sacro-saints principes d’entraînement dont la valeur ne fond pas au soleil estival.


Léonie Periault, triathlète 8ème mondial en préparation à un test d’effort avec notre expert. Crédit photo : Christophe Guiard – Triathlète Magazine

Comment m’assurer de mes progrès ?

Quel que soit notre objectif (haut niveau Vs loisir, compétition Vs bien-être), nous aurons dans la majorité des cas celui de progresser. Mais comment m’assurer de celle-ci ? Nous allons vous proposer une méthode simple qui devrait vous permettre de suivre les bienfaits de votre entraînement !



La course de montagne, des sentiers relativement peu techniques. Rémi Blomme

La montagne, ça vous gagne ?

Dimanche prochain à Arrens-Marsous dans les Pyrénées (65) auront lieu les championnats de France de montagne. Depuis quelques années, nous observons une porosité entre la pratique de la montagne et celle du trail. Pourtant, ces disciplines, outre l’évidence qu’elles se déroulent en pleine nature, présentent bien des différences, ce qui influe sur les facteurs de performance et sur la préparation physique.

Source - Fotolia

Mesurer la performance et les écarts hommes-femmes en trail

La reconnaissance définitive du trail comme une discipline sportive à part entière et non comme une activité athlétique marginale passera entre autres par l’identification des performances. En effet, sur la route ou la piste, le chrono permet de classer objectivement les performances et de différencier les femmes des hommes. En trail mais également en course de montagne, il faut bien reconnaître qu’il est très complexe d’identifier la valeur d’une performance, et la multiplication des épreuves tout comme la faible participation féminine – comparativement à la course sur route – compliquent davantage les choses.


Crédit : Rémi Morel

Comment construire sa séance de pacing ?

Nous avons consacré plusieurs articles au pacing (i.e gestion de l’intensité de l’effort) sur route et en trail (voir références en fin d’article). Nous avons démontré l’importance de ce facteur quant à l’épargne des réserves en glycogène, au retardement de l’apparition de la fatigue musculaire, à l’amélioration du confort intestinal… Comme tout facteur de performance, son amélioration passe par des séances spécifiques qu’il faut programmer assez régulièrement, lors des sorties longues pour les coureurs de trail long et ultra, et lors de séances tempo pour les coureurs de trail court.


Le cardio, un formidable outil de gestion des compétitions

Le cardio, un formidable outil de gestion des compétitions : exemples concrets !

Dans un précédent article, nous avons utilisé les relevés de fréquence cardiaque pour mettre en évidence la différence expert/non-expert en montée. Pour rappel, l’expert se distingue par 2 éléments :
- Il n’y a pas ou peu de différence entre son niveau de FC à plat et son niveau de FC en montée (voire en descente).
- Le pourcentage de FC de réserve (équivalent au pourcentage d’intensité aérobie, ou fraction de VMA/PMA) est relativement élevé.
4 réactions


Source - Fotolia

Renforcement des muscles ischios-jambiers : une nécessité pour les coureurs de longue distance !

Pendant très longtemps, je me suis occupé des athlètes : de leur technique et de leur préparation physique. Quelques coureurs de demi-fond ou de fond et beaucoup de sprinteurs, sauteurs et décathloniens. La confrontation à quelques blessures importantes au niveau des ischios-jambiers m’a conduit à perfectionner la façon dont je pouvais préparer « mes » sportifs. J’ai beaucoup réfléchi à cette question : j’ai lu, j’ai étudié, j’ai écouté, j’ai observé et à la fin j’ai élaboré une méthode qui a donné d’excellents résultats puisque je n’ai plus eu aucun dégât à ce niveau.
1 réaction





Source - Fotolia

Devenez maître de votre performance !

Pour son 50ème article pour Lepape-info, notre expert Anaël AUBRY se fixe un challenge : vous faire progresser. Mais pour cela il va vous demander de vous écouter…Pas simple !
Faire progresser en ne faisant que s’écouter : un sacré défi ! Pas une mince affaire surtout quand on sait que vous ne serez pas les derniers pour vous envoyer des séances épuisantes à la sortie du travail ou des week-ends à empiler les heures d’entraînement.
1 réaction