Crédit : Rémi Morel

La Gestion Montée-Descente en TRAIL !

Les trails se suivent mais ne se ressemblent pas, et c’est là tout l’intérêt de cette activité. Certains se déroulent à la campagne, d’autres à la montagne, et la mode a même gagné la ville. D’une course à l’autre, la distance, le dénivelé et la technicité changent. Et même si tous ces paramètres semblent égaux entre 2 épreuves, la répartition du dénivelé est un élément à prendre en compte.

Crédit Photo : Joan Jeudy

Trail : le principe de transfert à l’entraînement !

Continuons de passer en revue les principes d’entraînement, établis pour permettre la progression en facilitant les processus d’adaptation. Après la progressivité, l’alternance des sollicitations énergétiques et la spécificité, c’est au tour du transfert.
La notion de transfert est par définition opposée à celle de spécificité. En effet, il s’agit ici de pratiquer une autre activité que son activité principale, mais dont les effets seront utiles pour progresser. Toute autre activité que la course permettant un transfert de compétences est appelée activité croisée.


Source - Fotolia

C’est quoi un bon coach ? (3/3)

Dans le monde de l’entraînement, le détail règne en maître. S’il suffisait alors au coach de « peser » ces différents détails pour en appréhender leurs effets sur la performance, cela se saurait. Un jeu d’additions et de soustractions suffirait… Au contraire, l’attitude à adopter vis-à-vis d’un athlète reste difficile à déterminer. Voici le dernier article d’une série de trois, dont l’idée est d’objectiver/encourager certains principes d’efficacité propres à toute intervention de performance sportive.


Source - Fotolia

C’est quoi un bon coach ? (2/3)

Dans le monde de l’entraînement, le détail règne en maître. S’il suffisait alors au coach de « peser » ces différents détails pour en appréhender leurs effets sur la performance, cela se saurait. Un jeu d’additions et de soustractions suffirait… Au contraire, l’attitude à adopter vis-à-vis d’un athlète reste difficile à déterminer. Voici le second article d’une série de trois, dont l’idée est d’objectiver/encourager certains principes d’efficacité propres à toute intervention de performance sportive.

Source - Fotolia

La Spécificité : Oui mais en Temps Utile !

Dans un précédent article sur la progressivité, nous avons évoqué les divers principes qui régissent l’entraînement des athlètes. Ces principes sont transversaux et s’appliquent à l’ensemble des disciplines sportives, à quelques nuances près.
Après la progressivité et l’alternance des sollicitations énergétiques, le principe de spécificité est également essentiel à comprendre.

Source - Fotolia

C’est quoi un bon coach ? (1/3)

Dans le monde de l’entraînement, le détail règne en maître. Ce n’est pas pour rien, en effet, que l’on s’intéresse au programme de l’athlète (distance, volume, etc.) autant qu’à la manière dont il y répond (fréquence cardiaque, ressenti, etc.) ou encore à son quotidien (qualité de vie, sommeil, etc.). S’il suffisait alors au coach de « peser » ces différents détails pour en appréhender leurs effets sur la performance, cela se saurait. Un jeu d’additions et de soustractions suffirait… Au contraire, l’attitude à adopter vis-à-vis d’un athlète reste difficile à déterminer. Voici donc une série de trois articles dont l’idée est d’objectiver/encourager certains principes d’efficacité propres à toute intervention de performance sportive.

Three trail runners, two men and a woman, running up a steep trail in the mountains in the Alps on a hot, bright summer day.

TRAIL : De la PROGRESSIVITE, mettez-en partout !!

S’il est un principe d’entraînement essentiel et incontournable, c’est bien celui de la progressivité qui s’applique dans de très nombreux domaines, de la planification annuelle à la séance. Mais replaçons tout d’abord ce principe au sein du cahier des charges de l’entraîneur, établi à partir des évaluations individuelles et des objectifs à atteindre.

Source - Fotolia

L’alternance, ou principe de la diversité !

La semaine précédente, nous avons parlé du principe premier de la progressivité à l’entraînement, et nous avons nommé les autres principes que sont l’alternance, la spécificité, le transfert et l’individualisation. Aujourd’hui, nous allons examiner le principe d’alternance des sollicitations énergétiques et les intérêts de le respecter. Bien entendu, un principe ne remplace pas l’autre et ils doivent être suivis de manière concomitante.
2 réactions




Source Photo : joliefoulée.fr

Cours-la comme Kilian !

C’est un débat que nous entendons très souvent : comment doit être mon attaque de pied ? Il y aura les partisans de techniques plus économiques, pour d’autres comptera la capacité à courir vite, lorsque d’autres se pencheront plutôt sur les risques de blessures. Dans ce cas, il est très intéressant de regarder ce que réalisent les athlètes de haut-niveau.
Cela tombe bien, en trail l’expert reconnu par tous existe : Kilian Jornet. Quelle attaque de pied pour la légende du trail ? Décryptage.

Cardiofréquencemètre

Cardiofréquencemètre : Gadget superflu ou Outil de travail ?

Depuis 2 décennies, le coureur bénéficie d’une technologie embarquée sans cesse améliorée. Alors que le minimalisme a ramené les chaussures à leur strict minimum, verra-t-on un jour le retour des chronomètres à aiguille sur les chemins ? Nous semblons prendre la voie contraire au regard des records de vente et des multiples utilisations pratiques permises par ces appareils.



technique en trail

Trail : N’oublions pas la TECHNIQUE !

Les facteurs de la performance en trail sont multiples. Les capacités cardiovasculaires sont essentielles (VO2max, endurance, économie de course), mais d’autres paramètres comme la nutrition, la stratégie, le mental et la technique composent la large palette du traileur performant. Ils représentent autant de curseurs sur lesquels chacun peut jouer pour améliorer sa performance mais aussi son plaisir. Intéressons-nous à la technique


Source - Fotolia

Quel entraînement pour perdre du poids ?

A l’écriture de cet article nous sortons des fêtes de fin d’année. Pour beaucoup de Français la bonne résolution de la nouvelle année a été de faire du sport plus régulièrement. Bien être mental et/ou physique, lâché prise et perte de poids seront les principaux objectifs de cette décision. Pour ce dernier objectif, nous entendrons le plus souvent que cela devra passer par des efforts d’endurance relativement longs mais surtout à basse intensité. Et oui, nous savons que le taux optimal d’oxydation des lipides (graisses) se situe entre 60 et 70% de VO2max. Oui c’est un fait, à basse intensité nous tapons principalement dans les graisses… Cette constatation est donc devenue assez universelle et vos pairs vous dirons souvent « tu veux perdre du poids ? Privilégie des footings longs et lents ou encore des sorties longues à vélo » Vous allez voir que ce n’est pourtant pas si vrai et que ce mythe n’est pas l’exacte vérité !