ressources

Où aller chercher des ressources inespérées ?

Savez-vous qu’il a été montré depuis des années que le facteur le plus puissant sur la performance ne sera pas un programme d’entraînement, une boisson énergétique, un complément, un protocole de récupération ou toute autre méthode pouvant influer sur le physique ou notre physiologie, mais la puissance des messages envoyés à notre mental !
2 réactions





Exhausted man runner resting

Récupération, la règle des quatre « R »

La progression aura toujours une fondement identique : s’entraîner consciencieusement et intelligemment. Mais, aujourd’hui on sait également que la récupération prend une part très importante dans ce processus. L’une de nos missions principales auprès des sportifs de haut-niveau consiste justement à planifier et organiser ces techniques, au même titre que l’entraînement à proprement parlé et en accord avec les choix de l’entraîneur et ses orientations.


endurance1

Endurance et régimes nutritionnels : toutes les stratégies possibles ! (2/4)

Elle fait partie de notre quotidien et pourtant on maitrise encore imparfaitement l’intérêt de la nourriture sur la performance – hormis dans son lien avec la prise de poids. Parmi les éléments majeurs qui la constitue et dont le corps a besoin pour lui fournir de l’énergie, on retrouve les glucides (les « sucres »), les lipides (les « graisses ») et les protéines (pour « réparer »). Comment ces macronutriments peuvent-ils être utilisés pour maximiser les adaptations à l’entraînement ? Pourquoi certains comptent-ils plus que d’autres pour la performance ? Quels sont les régimes qui marchent et ceux qui sont à éviter ? Voici un dossier spécial tiré des recherches actuelles (Burke et al., Toward a common understanding of diet-exercise strategies, IJSNEM 2018) pour tout vous expliquer !

fatigue

Reconnaître simplement la fatigue

Le site Lepape-info regorge d’articles regorge d’articles sur la fatigue, centrale et périphérique, sur les moyens de la prévenir ou d’en récupérer. Et si le nombre d’articles est impressionnant, c’est parce que la problématique est complexe. Mais voyons comment identifier simplement un état de fatigue chez l’athlète.


antioxydant

Antioxydants : doit-on vraiment augmenter ses apports à l’entraînement ?

L’idée s’est répandue que les antioxydants étaient utiles à l’exercice pour combattre la dégradation cellulaire qui intervient sous l’effet de molécules très réactives à l’oxygène. D’où leur facilité à être recommandés en tant que supplément alimentaire… Qu’en disent les recherches actuelles ?


Mieux dormir pour mieux performer

Mieux dormir pour performer !

On ne sait pas encore clairement pourquoi en dort, mais on sait que le sommeil est le facteur n°1 de notre récupération. Faisons un point sur cette activité qui nous occupe 1/3 de notre vie.


Source - Fotolia

Quelles échelles de ressenti pour s’entraîner ?

Les échelles de sensation recueillent de la subjectivité. Par définition, elles peuvent donc omettre certains facteurs essentiels comme en refléter d’autres estimés sans importance. Ainsi, elles sont partielles. Pourtant, dès lors que l’individu interpellé par cet outil s’y adonne consciencieusement, les mesures réalisées peuvent devenir cruciales. Prévention de la blessure, qualité de récupération, satisfaction liée à l’entraînement… s’en trouvent toujours améliorés. C’est démontré. Le lien avec la performance est alors tout tracé. Voici quelques-unes des échelles couramment utilisées dans le monde de l’entraînement (en endurance notamment) pour réaliser un suivi de l’état de forme d’un athlète.

Source - Fotolia

Tapis de Course : Contenus de séances (2ème partie)

Nous avons vu dans une première partie (voir article référent) quel peut être l’intérêt pour le coureur de pouvoir faire des séances sur tapis de course.
Dans une seconde partie vont être présentés plusieurs exemples pratiques de contenus de séances.
Mais, préalablement, voyons ce qu’il n’est pas possible de faire sur tapis de course.

Source - Fotolia

Quel entraînement pour perdre du poids ?

A l’écriture de cet article nous sortons des fêtes de fin d’année. Pour beaucoup de Français la bonne résolution de la nouvelle année a été de faire du sport plus régulièrement. Bien être mental et/ou physique, lâché prise et perte de poids seront les principaux objectifs de cette décision. Pour ce dernier objectif, nous entendrons le plus souvent que cela devra passer par des efforts d’endurance relativement longs mais surtout à basse intensité. Et oui, nous savons que le taux optimal d’oxydation des lipides (graisses) se situe entre 60 et 70% de VO2max. Oui c’est un fait, à basse intensité nous tapons principalement dans les graisses… Cette constatation est donc devenue assez universelle et vos pairs vous dirons souvent « tu veux perdre du poids ? Privilégie des footings longs et lents ou encore des sorties longues à vélo » Vous allez voir que ce n’est pourtant pas si vrai et que ce mythe n’est pas l’exacte vérité !

Source - Fotolia

Trail : Que faire à l’entraînement selon mon niveau d’expertise ?

Au sein d’une discipline toujours en plein essor, il n’est pas simple de trouver des repères et de savoir quoi travailler à l’entraînement. En effet, les facteurs de performance en trail sont multiples. Il ne s’agit pas de s’intéresser uniquement aux facteurs cardio-vasculaires mais aussi de développer les facteurs techniques, structurels, stratégiques et nutritionnels.



RECUPERATION DEUTSCH 2

Les fondamentaux : Planifiez le repos !

Dans un précédent article nous avons explorer les dix fondamentaux qui permettent de programmer un entraînement efficace. Pour aller encore plus loin, nous vous proposons un focus pour chaque élément clé de la programmation. Dans ce billet c’est la planification du repos que l’on va détailler !