gettyimages-679545756

Bien dans sa tête, bien dans sa perf : le soutien du CIO aux athlètes

Le Comité International Olympique (CI0) en fait l’un de ses chevaux de bataille. Le bien-être psychologique n’est effectivement pas une mince affaire pour des sportifs élites soumis quotidiennement à de multiples tensions (alimentation, blessure, carrière, fatigue, etc.).
Pour répondre à cette problématique, un consensus a donc été récemment publié. Suivez le guide.


mal de dos

10 mythes VS 10 faits à connaître sur le mal de dos

Dans cet article et les infographies associées, l’objectif est de mettre à terre une croyance populaire consistant à diaboliser le mouvement dès lors qu’une douleur en bas du dos survient (ou lombalgie).
Pourquoi ? Car c’est précisément la posture inverse qu’il s’agirait d’adopter. Explications. 1 réaction

Crédit photo :  ThitareeSarmkasat

Microbiote : sans tripes, pas de performance

On appréhende souvent son rôle lorsque les choses vont mal : crampe d’estomac, diarrhées à l’effort… Pas avant (ou peu). Pourtant, le rôle du tractus gastro-intestinal est fondamental non seulement dans le niveau de santé du sportif, mais aussi sa performance.

Source - Fotolia

Pourquoi le sportif est-il grognon quand il a faim ?

Mauvaise humeur, crise de colère, agitation impatiente… aucun sportif, même parmi les plus expérimentés, n’est à l’abri de tels comportements en rentrant d’une séance d’entrainement.
Pourquoi de telles réactions excessives ? La faute à la fringale ? Comment un estomac vide peut-il rendre insupportable ?

Young woman running, Sweden.

Déprimé(e) ? Oubliez Netflix, partez courir

Pourquoi faire de l’activité physique (AP) en situation de perte d’estime de soi, de confiance et d’apathie ? Ou plutôt… pourquoi pas ?
Avant même les médicaments, l’option automatique devrait effectivement être comportementale. Cela tombe bien car contre les symptômes dépressifs l’exercice a de bons arguments à faire valoir !

enceinte1

Futures mamans : ne (surtout) pas s’arrêter de pratiquer

« Quand 1 +1 = 3 », « Faire d’une pierre deux coups », « la fenêtre d’opportunité »... Les expressions ne manquent pas pour caractériser une situation dans laquelle les bénéfices d’une action ont plus de valeur qu’à l’accoutumée.
La période de grossesse représente l’une de ces situations dès lors qu’en toile de fond, c’est de l’activité physique (AP) dont il est question.

FATIGUE MENTALE 1

De la compassion pour nos athlètes

On vibre à travers eux. On vit même parfois à travers eux. Les athlètes ont cette image de la réussite athlétique qui nous poussent à les admirer. Une pression supplémentaire pour eux, parmi d’autres… Alors, n’oublions pas qu’ils sont avant tout des sportifs.

Senior man and woman and young female instructor  workout on fresh air. Outdoor activities, healthy lifestyle, strong bodies, fit figures. Stylish, modern sportswear. Different generations

Pour éviter la chute une seule solution : l’activité physique ! 

Le stress, l’entraînement, la chaleur… ont des effets sur le corps qui s’illustrent sous la forme d’un U inversé. Ainsi, un peu, c’est bien, mais trop est néfaste.
Quand il s’agit de méthodes de prévention, penser qu’on ne peut pas « trop » en faire est légitime, or il pourrait en être autrement. Exemple avec les interventions contre le risque de chute chez les personnes âgées.

Femme escalier

Femmes, performance et pilules contraceptives

Le geste est banal et pourtant il affecte les hormones. La prise de pilules contraceptives est en effet une pratique courante aux effets variables, et pourtant encore peu connus lorsqu’il s’agit de performance.

Douleurs aux cuisses après 45-50 km de Trail : Comment y remédier ?

Tendinopathies : Les douleurs de la région glutéale du sportif

Le sportif est le plus souvent un patient expert capable de décrire et localiser les douleurs qui le perturbent. Au niveau du bassin, les douleurs sont généralement localisées en avant, au niveau de l’aine, et orientent d'emblée vers une pubalgie. Lorsque les douleurs sont postérieures, au niveau de la fesse, elles orientent le plus souvent vers une sciatique ou, par exemple, une tendinopathie du muscle piriforme.
Les sportifs peuvent être aussi atteints de douleurs de la face externe (latérale) de la racine de la cuisse, au niveau de la hanche, et on parle alors de tendinopathies de la région glutéale. Quels sont les remèdes ?

PHOTO OBJECTIF CHRONO PART 2

Et après l’objectif ?

Comment se fixer un objectif ? Comment le préparer à l’entraînement ? Comment gérer le jour J ? Vous trouverez de nombreux articles sur internet pour vous aider à répondre à ces questions. Mais que se passe-t-il une fois que l’épreuve est passée ? Peut-on, doit-on anticiper cette phase qui est parfois vécue douloureusement par le sportif ? Quelques éléments de réponse dans ce billet.


Source - Fotolia

« Débrancher le cerveau » ce n’est pas qu’une expression

Depuis une dizaine d’années, on accorde beaucoup d’importance au rôle du cerveau dans la performance sportive. « C’est dans la tête », disait-on avant. Alors que les neurosciences de la performance s’enrichissent peu à peu, on trouve parmi ces expressions la fameuse « j’ai débranché le cerveau ! ». Que cache-t-elle ?

femme fitness course soleil

Menstruations, contraception et performance

La majorité des études de recherche sur la performance sportive sont réalisées sur des populations masculines. De la même façon, il est rare de retrouver un plan d’entraînement différent pour les femmes vis-à-vis des hommes. Pourtant, il est clairement établi qu’une femme n’est pas un homme, en premier lieu en raison des cycles de menstruations qu’elles connaissent et des types de contraception qu’elles pourront adopter. Que sait-on de leur relation avec la performance sportive ? 1 réaction

Strong sporty man sitting on gym bench suffering breakdown to ov

Pourquoi surveiller son taux de fer et comment éviter d’être carencé et moins performant ?

Lors d’une baisse de forme, nous avons souvent le réflexe de demander une prise de sang à notre médecin à la recherche d’une quelconque carence. Le premier élément regardé sera souvent notre taux de fer. Ce n’est pas un mauvais réflexe puisqu’un manque de fer sera souvent associé à une baisse des performances. Les sportifs d’endurance en utilisant beaucoup ce n’est pas un hasard. Etat des lieux de son intérêt. 1 réaction

mental

Les sportifs ont plus de capacités mentales que les sédentaires !

Nous avons souvent été éduqués avec l’idée que pour avoir une tête bien faite il serait nécessaire de s’enfermer pour apprendre ses leçons jusqu’à ne plus avoir d’énergie mentale et que dans ce contexte la pratique physique est secondaire, jusqu’à inutile. Pourtant, depuis quelques années, de plus en plus d’études ont démontré que la pratique du sport pouvait permettre une meilleure disponibilité des neurones, une plus grande endurance mentale et un goût plus prononcé pour l’effort cognitif.


gueuledebois

Faire du sport avec une gueule de bois : est-ce une bonne idée?

Quoi de plus agréable que de se détendre après une longue semaine de travail en s’accordant un petit verre d’alcool*, puis deux, puis trois,…, étourdissement, ivresse, gueule de bois,…. Quoi de plus joyeux que de partager quelques apéros et diners bien arrosés avec des amis pendant ses vacances,…, griserie, débordements, gueule de bois,…..Lendemains difficiles : aller faire du sport pour éliminer gueule de bois, pintes de bières ou bouteille de vin blanc bus la veille : est-ce une bonne idée ?
1 réaction

ressources

Où aller chercher des ressources inespérées ?

Savez-vous qu’il a été montré depuis des années que le facteur le plus puissant sur la performance ne sera pas un programme d’entraînement, une boisson énergétique, un complément, un protocole de récupération ou toute autre méthode pouvant influer sur le physique ou notre physiologie, mais la puissance des messages envoyés à notre mental !
3 réactions

rhume

Courir malade : quel risque de DNF ?

Il est difficile de dire « non » quand on est un coureur assidu, inscrit à une course et… enrhumé. En général, les symptômes d’infection sont peu dissuasifs face à la décision de prendre un départ de course. Quels sont alors les risques d’abandon (ou « Did Not Finish ») ?