cap

Bien démarrer en course à pied

De plus en plus de français pratiquent la course à pied, majoritairement en amateur et sans dossard. Pour autant, la motivation première de chaque coureur est la même : se faire plaisir. Pour progresser régulièrement en conservant cette notion de plaisir, il faut respecter quelques règles car la course à pied reste un sport de chocs, contrairement aux activités portées comme le vélo ou la natation.



Technique de course

Améliorez votre technique de course : Séance 3 !

Notre expert entraîneur Jean-Claude Vollmer vous présente ses séances d'exercices techniques de course à pied. Des séances à intégrer OBLIGATOIREMENT dans vos entraînements pour améliorer votre foulée !
Séance 3 : Découverte de la motricité du pied (part 3)

effort - fotolia

Améliorez votre technique de course : Séance 2

Notre expert entraîneur Jean-Claude Vollmer vous présente ses séances d'exercices techniques de course à pied. Des séances à intégrer OBLIGATOIREMENT dans vos entraînements pour améliorer votre foulée !
Séance 2 : Découverte de la motricité du pied (part 2)

img article gamme

Améliorez votre technique de course : Séance 1

Notre expert entraîneur Jean-Claude Vollmer vous présente ses séances d'exercices techniques de course à pied. Des séances à intégrer OBLIGATOIREMENT dans vos entraînements pour améliorer votre foulée !
Séance 1 : Découverte de la motricité du pied. 5 réactions


You can do it! I believe in you!

Coaching à distance : quelles questions à poser avant de s’engager ?

Avec l'engouement croissant autour des sports d'endurance, s'octroyer un coach "physique" n'est plus aussi facile. Les disponibilités ne matchent pas toujours entre athlète et coach, idem pour leurs attentes ou simplement le relationnel. L'athlète se destine alors souvent aux plans d'entraînement recommandés par ses amis, les articles qu'ils trouvent, les on-dit… Ce contexte est devenu propice au coaching à distance.

Source - Fotolia

Évaluez la force de vos appuis pour progresser !

Dans toutes les activités à train porté, dont la course à pied fait partie, il parait nécessaire de pouvoir évaluer le niveau de force des appuis –ici, pédestres- sous deux aspects : 1) l’équilibration ; 2) la propulsion. L’objet de cet article est de suggérer l’utilisation d’une situation de travail comme source d’évaluation et d’entraînement. Facile à réaliser puisque praticable en tout lieu, le test et/ou l’exercice permettra de révéler à chacun ce qui ressort de la force de chacun de ses appuis et par là-même de juger de la faiblesse de quelques fonctionnalités (pied se déformant au contact sol).

TRIATHLON DE PARIS 2012

Pourquoi ai-je toujours du mal à enchaîner la course à pieds après la partie cycliste lors de mes triathlons ?

« J’ai crampé à la descente du vélo, pourtant j’étais bien…. ». « Impossible de mettre en place ma foulée à la sortie de T2… ». « Pourquoi suis-je si loin de mes allures d’entraînement en compétition ?... ». « Je courais assis, ça me surprenait moi-même !!! ». Tant de questions ou de frustrations retrouvées à l’arrivée de compétitions amateurs en triathlon. Rappel de quelques éléments de réponse et idées.


Transition Triathlon

Triathlon : Et si vous pensiez à travailler vos transitions !

Triathlon égale triple effort avec de la natation, du vélo et de la course à pied. Trop souvent, les participants oublient de travailler à l'entraînement un quatrième exercice : la transition. Ce sont souvent là de grosses minutes de perdus. Explications.

Source - Fotolia

S’entraîner en groupe

Quels sont les apports du travail en groupe dans les sports individuels ? Que peut-on gagner et que risque-t-on d’y perdre ? Comment adapter ses contraintes personnelles (temps, niveau) aux exigences du groupe et y puiser les ressources pour progresser ? Voici, quelques éléments de réponse.

affutage

L’affûtage parfait : suivez le guide !

C’est certainement l’une des problématiques les plus minutieuses pour le coureur averti. La gestion de l’entraînement dans les jours qui précèdent la compétition doit en effet, dans l’idéal, permettre l’évacuation complète de la fatigue physique et mentale accumulée, tout en ne perdant pas une seule miette de la condition physique parallèlement acquise. Une recette peu évidente ! 4 réactions

Coureur seul

S’entraîner moins pour performer !

Ce titre accrocheur que pourrait utiliser un préparateur physique pour sa promo ou une marque vantant les mérites de son produit révolutionnaire, va pourtant toucher aux charges d’entrainement. Nos experts Anaël et Cyril seraient-ils devenus fous ?! Si la progression va forcément devoir passer par des périodes d’entraînement intenses, poussées, le couteau entre les dents, à l’approche de l’objectif tant désiré, tout doit changer. Et les problématiques de nouveauté, de stress d’entraînement et de choix de séances, vont être remplacées par celle de l’affûtage. Ici il ne désigne pas une fonte physique, mais une « fonte » de la charge d’entraînement visant à aussi faire tomber… vos records. Faisons le tour de la question. 6 réactions


6000D photo trail montagne

Performance : et si l’on prenait un peu d’altitude ?

L’exposition à l’altitude est propice en ces mois d’hiver. Parfois, l’enjeu dépasse le cadre des vacances… Il cible le développement des ressources. Objectif : performance ! Dans ce contexte, au retour de ce « camp d’entraînement », le verdict est alors sans appel. Fatigué ? En pleine forme ? Rappels sur ce que l’on peut attendre d’un stage en altitude.


running

Pourquoi s’entraîner en côtes ?

Le travail fractionné est l’une des méthodes les plus efficaces pour progresser dans les sports d’endurance. Cependant, comme pour tout type d’entraînement, sa systématisation amènera la stagnation. Il va donc falloir innover au sein même du thème de séance. Le travail de côtes s’avère être un bon moyen pour développer de nouvelles qualités. Il existe trois grandes familles de travail en bosses : les intervalles courts, longs et au seuil. Petit tour de table de la question… 12 réactions