Coaching à distance : quelles questions à poser avant de s’engager ?

Avec l'engouement croissant autour des sports d'endurance, s'octroyer un coach "physique" n'est plus aussi facile. Les disponibilités ne matchent pas toujours entre athlète et coach, idem pour leurs attentes ou simplement le relationnel. L'athlète se destine alors souvent aux plans d'entraînement recommandés par ses amis, les articles qu'ils trouvent, les on-dit… Ce contexte est devenu propice au coaching à distance.

You can do it! I believe in you!

Être coaché à distance semble devenir un compromis optimal entre autonomie (flexibilité des horaires, routine préservée, choix éventuel de la séance d’entraînement) et expertise (programme d’entraînement individualisé, conseils réguliers, sentiment d’encadrement). Ce fonctionnement convient donc dès lors qu’il est question de privilégier le gain de temps sans recherche absolue de soutien social, ce qui ne convient pas à tous les profils. Même avec ce système, pourtant, il est possible de faire erreur sur la personne et de devoir passer d’un coach à un autre jusqu’à trouver le bon. Pour pallier à cette recherche, gardez en tête un plan de questions à poser à votre futur coach :

 

- Vos plans d’entraînement sont-ils personnalisés par rapport à mes besoins ?

- À quelle fréquence examinerez-vous mon plan d’entraînement ?

- Le programme peut-il être modifié et, si oui, combien de fois ?

- À quelle fréquence puis-je vous appeler ou vous mailer ?

- Exigez-vous un temps d’engagement minimum ?

- Proposez-vous une clause pour les blessures ou le fait de tomber enceinte… ?

- Suis-je requis de signer un contrat ?

- Y a-t-il d’autres services inclus dans votre offre ?

- Combien cela coûte-t-il de vous rencontrer en personne ?

- Les recommandations nutritionnelles sont-elles payantes ?

- Que comprennent exactement vos programmes d’entraînement ?

- Quelles sont vos modalités de règlement (mensuel, trimestriel…) ?

- Qui compte parmi vos athlètes à succès ? Comment les avez-vous aidés à atteindre leur but ?

- Quelle est votre philosophie d’entraînement ?

- Avec combien d’athlètes travaillez-vous actuellement ?

- Vous rendrez-vous sur ma/mes course(s) ? Si oui, qui financera votre déplacement ?

- Quel est votre background académique et quels diplômes détenez-vous actuellement ?

 

Ces éléments vous permettent d’entrevoir dès le premier abord la légitimité de votre coach (crédibilité, reconnaissance, expérience…) et les points essentiels qui vous concernent (programme d’entraînement, conseils supplémentaires, questions budgétaires…). Vous pouvez alors comparer, filtrer et choisir lucidement, sans biais affectif. Mieux vaut perdre 3 jours à comparer les coachs disponibles que 3 mois à réaliser que les choix de base n’étaient pas fondés.

 

Réagissez