fitness

Renforcements du dos pour améliorer sa posture (première partie)

Pas évident d'avoir la bonne posture, le bon alignement de la colonne vertébrale. Vous avez l'impression ou vous savez que vous avez des efforts à faire dans ce domaine. À travers différents exercices, nous allons vous aider à renforcer votre dos pour vous remettre dans le "droit" chemin.
Voici la première partie avec des exercices d’équilibre sur Bosu et des exercices assis sur Swiss ball. 1 réaction




TRX 1

Gainage sur TRX : pour une meilleure sollicitation des muscles profonds

Dans la collection des méthodes et exercices pouvant servir au travail de gainage, celle qui consiste à travailler en état d’instabilité parait des plus efficaces parce qu’elle concerne au premier chef, le renforcement des muscles profonds et parce qu’elle exige le recrutement d’un plus grand nombre de muscles stabilisateurs.
Nous allons vous proposer de travailler avec l'outil que l’on nomme « TRX » et qui signifie "Training Under Suspension”.
Le principe est de réaliser chaque exercice en suspension à l'aide de deux sangles accrochées.

GAINAGE CERVICAL 1

Le gainage cervical

La nuque, ou zone cervicale, est une région du corps très souvent négligée alors qu’elle constitue un point fondamental de soutien du cerveau qui lui-même est à la base des échanges nerveux.
Vous pouvez améliorer la mobilité et le renforcement musculaire de cette zone grâce à différents exercices sur le dos, les genoux ou contre un mur.


ENDURANCE 1

Travailler son endurance musculaire

L’endurance musculaire est un type de travail qui consiste à effectuer des exercices en séries longues, c’est-à-dire à réaliser entre 20 à 50 répétitions d’un même mouvement.
Pour cela, les charges sont minimales, voire inexistantes selon le niveau de pratique ou l’intensité liée à la réalisation du mouvement (plus ou moins complet c'est-à-dire faisant appel ou non à un plus ou moins grand ensemble de muscles).





TRICEPS COUV

Mille et une façons de travailler ses triceps

Le triceps est un muscle situé à l’arrière du bras, entre le coude et l’épaule, à l’opposé du biceps. Il est génétiquement plus proéminent chez les hommes que chez les femmes.
C’est un muscle qui a une forte tendance à se relâcher rapidement s’il n’est pas sollicité. C’est pour cela qu’il constitue bien souvent la « bête noire » de la plastique du bras car son aspect « pendant » est disgracieux et crée un déséquilibre musculaire par rapport au biceps.