COURSE 1

Courses virtuelles ou report de saison

La pandémie a des répercussions majeures sur les calendriers de compétitions toutes disciplines confondues. Reports à l’automne, courses virtuelles ou annulations se succèdent et bouleversent les planifications pour la deuxième année consécutive.
4 choix s’offrent désormais aux athlètes : participer aux courses virtuelles, réaliser des séances tests, organiser ses propres défis, ou réorganiser complètement sa saison.


EMPERIA TRAIL 1

L’Empeiria Trail, de Nice à Courchevel en 8 jours

Depuis juillet 2014 et le repérage réalisé par Erik Clavery de Courchevel à Nice par le GR5 en 6 jours pour 340 km et 18.000 m de D+, le projet de l’Empeiria Trail s’est construit (empeiria signifie expérience en grec).
Riche de ses différentes expériences en Ultra et désireux de les faire partager au plus grand nombre, il propose une aventure à la fois sportive, humaine et environnementale.
Il se lance dans l’organisation d’un ultra itinérant en 10 jours pour 8 jours de course : l’Empeiria Trail !


Crédit photo : Yoan Jeudy - Photosuite

Entraînement : Du trail à la route

Passer du trail à la route : cette problématique paraissait hautement improbable il y a encore quelques années, tant l’activité trail semblait se suffire à elle-même. Et pourtant, ils sont de plus en plus nombreux à venir fouler l’asphalte, voire le tartan, à l’instar de Kilian Jornet qui a réalisé un 10 km route et qui va se lancer le défi des 24 heures sur piste.

Trail entraînement descente

Trail : La descente qui fait mal

C’est une réalité que tous les coureurs, traileurs ou non, ont expérimenté : la descente fait mal aux jambes en direct et en différé.
Mais comment l’athlète réagit-il en course à l’issue d’une descente ? Est-ce que son économie de course est impactée ? Est-ce que les paramètres de sa foulée sont modifiés ? Est-ce que cet athlète perd en qualité de force ?

Une coupure, pour ne pas être à côté de ses pompes à la reprise. Photo Rémi Blomme©

Traileurs : Que faire pendant les quatre prochaines semaines ?

Au printemps, nous avons produit une multitude d’articles pour gérer le confinement dans une période particulière pour les athlètes : le début de la saison de trail.
Rappelez-vous : seules quelques épreuves dont le mythique trail du Ventoux ont pu se dérouler avant la déferlante virale.
Aujourd’hui, c’est un peu différent car les courses se sont progressivement annulées jusqu’à la fin de l’année. Alors que faire pour gérer au mieux ce premier mois de re-confinement ?

Une skyrace se distingue pas sa haute technicité

Trail, course de montagne ou skyrace. Comment s’y retrouver pour faire votre choix ?

Le week-end du 18 octobre s'est tenu en Isère la Skyrace des Matheysins, l’une des deux plus célèbres courses de skyrunning en France, avec la Skyrhune au Pays Basque.
Si les spécialistes ont parfois du mal à faire le tri entre les catégories d’épreuves, c’est le brouillard total pour les néophytes pour qui les trails, courses de montagne et skyraces recouvrent une même réalité de course nature.


TRAIL 3

Trail : Séance spécifique montées /descentes

Le trail est une discipline qui requiert une motricité globale différente de celle de la course à pied. Evoluer en montagne sur des terrains techniques, monter, descendre, marcher, courir… implique des sollicitations musculaires, cardiovasculaires et énergétiques particulières. Pour faire face à cette spécificité, les entraîneurs doivent produire des séances originales permettant de reproduire ces sollicitations. Voici un exemple de séance réalisée en Ecole de trail (Formations d’entraîneurs avec la Ligue Auvergne Rhône Alpes athlétisme) avec Sébastien Cornette.


Source - Fotolia

Reprendre après un ultra

Mimmi Kotka, la célèbre ultra-traileuse suédoise de 39 ans, vient de mettre fin à sa carrière d’athlète. Elle dit se sentir comme une ‘’coquille vide’’ après avoir cumulé les ultra trails au fil des saisons. Pour elle, depuis l’an passé, les abandons se succèdent et le plaisir s’échappe. Même si la nécessité de la coupure n’est pas ressentie de la même manière par tous, le corps et l’esprit ont besoin de se reposer et de se régénérer. La récupération doit se concevoir à l’échelle de la saison avec une coupure dite annuelle, mais aussi après chaque ultra. Pour autant, faut-il couper complètement ou poursuivre une activité limitant le désentraînement ?



Xavier Thévenard  - crédit photo : Benjamin Becker

Xavier Thévenard : « À la fin j’ai eu un coup de chaud terrible, je n’ai jamais vécu cela en 10 ans de haut niveau en ultra-trail. »

Battre un record cela ne se fait pas sur commande et d'ailleurs Xavier Thévenard n'en avait pas fait sa priorité. L'ultra-traileur Jurassien (triple vainqueur de l'UTMB) lancé à l'assaut du GR 20 de Calenzana à Conca dans les montagnes corses et qui a beaucoup souffert de la chaleur notamment sur la fin de parcours a bouclé les 180 km avec plus de 13 000 m de dénivelé en 32h32 échouant seulement à un peu moins d'une heure et demie du record établi en 2016 par François d’Haene en 31h06. Entretien. 3 réactions


De gauche à droite : Baptiste Robin, Martin Kern et Grégoire Curmer

Baptiste Robin : « Du rire, du partage et aller jusqu’au bout ensemble. »

De Chamonix à Briançon par le GR 5 ... 202 km au programme et 12 900 m de dénivelé ... 3 hommes pour un défi ... les traileurs Baptiste Robin, Martin Kern et Grégoire Curmer vont tenter de rallier les 2 bastions de l'alpinisme avec l'intention de battre le record du trio François d'Haene, Michel Lanne et Thomas Véricel en 37h51'39 établi en 2011. Avant le grand départ ce samedi à 4h du matin, Baptiste Robin nous livre ses impressions. Entretien. 1 réaction

image1

Romain Olivier, la barre des écrins en trail-alpinisme

Lundi 29 juin, Romain Olivier s’est lancé un défi bien particulier : atteindre la barre des écrins depuis Vallouise, en aller-retour. Ce défi de 46 km et ~3000 m d+ se caractérise par sa grande technicité et par la nécessité de mettre en place une équipe expérimentée dès l’atteinte du glacier blanc à 2550m d’altitude. En 7h45 et dans les règles de l’art, Romain crée une belle première.


image1

Trail, peut-on s’entraîner sans cardio ?

A Lepape-info, nous avons consacré une multitude d’articles sur l’utilisation du cardiofréquencemètre à l’entraînement en en compétition, et sur les apports du suivi des fréquences cardiaques. Pour autant, dans une activité où les repères sont moins évidents que sur la route ou la piste, peut-on se passer du cardio à l’entraînement ? Et comment évaluer ses progrès et son niveau de performance ?
2 réactions