Cassandre Beaugrand entourée par Angelica Olmo et Léonie Périault sur le podium

L’équipe de France de triathlon lance sa saison de belle façon à Melilla

Début ce dimanche à Melilla (Espagne) de la saison internationale 2021 de triathlon. D'entrée, l'équipe de France s'est illustrée de très belle manière. Cassandre Beaugrand chez les dames et Léo Bergère chez les messieurs se sont imposés.
Léonie Périault et Dorian Coninx sont également montés sur le podium de cette première manche de la Coupe d'Europe au combien prometteuse pour le triathlon Français à trois mois des Jeux Olympiques de Tokyo.

Crédit photo : ©Thierry Deketelarere / Triathlete Magazine

Émilie Morier : « La qualification olympique revêt un gros enjeu, pour moi ce n’est pas un stress mais plutôt un challenge. »

10 ans déjà ! En ce mois d'avril, le site Lepape-info créé lors du Marathon de Paris 2011 fête son 10ème anniversaire. L'occasion d'échanger avec les spécialistes des disciplines que nous traitons régulièrement.
La triathlète française Émilie Morier championne du monde espoirs et de relais mixte 2019 se confie sur ses ambitions olympiques et l'évolution de son sport ces 10 dernières années. 10 ans, 10 questions. Entretien.

Crédit photo : © Christophe GOURDY / FFTRI

Pierre Le Corre : « J’ai passé un cap et j’ai hâte de pouvoir le montrer en compétition. »

À 4 mois des Jeux Olympiques de Tokyo (Japon), l'équipe de France messieurs de triathlon était rassemblée pour un stage d'environ une semaine à Montpellier (Hérault).
L'occasion pour Pierre Le Corre désormais entraîné par l'Australien Brett Sutton de se confier. Le champion d'Europe 2018 (en individuel et en relais mixte) est impatient d'enfin lancer sa saison olympique. Entretien.

Cédric Gosse (président de la Fédération française de triathlon)

Cédric Gosse : « Le cœur de notre démarche est d’engager notre fédération dans l’ère du numérique, de la digitalisation. »

Ce vendredi, la Fédération française de triathlon et la société Lepape ont reconduit jusqu'en 2024 le partenariat qui les unit. L'occasion de rencontrer Cédric Gosse, le nouveau président de la F.F.TRI. élu le 16 décembre dernier pour les 4 prochaines années. Une nouvelle olympiade qui s'annonce ambitieuse et dynamique. Entretien.

Vincent Luis vainqueur de la dernière manche de la Coupe du Monde 2020 à Valence

Triathlon : Vincent Luis s’offre le « grand chelem » en Coupe du monde

Vincent Luis toujours aussi irrésistible a remporté ce samedi à Valence (Espagne) la dernière manche de la Coupe du monde 2020 de triathlon.
Le double champion du monde en titre Français déjà vainqueur des trois premières étapes de la saison à Hambourg (Allemagne), Karlovy Vary (République Tchèque) et Arzachena (Italie) et qui reste invaincu cette année a une nouvelle fois confirmé son actuelle suprématie mondiale.

triathlon

Triathlon : Poissy champion de France confirme sa suprématie

La tempête Alex a fortement perturbé la Coupe de France des clubs aux Herbiers (Vendée) qui était dans le même temps ce samedi le lieu de la troisième et dernière étape du Grand Prix de triathlon. Malgré le déluge, la boue et le froid, Poissy Triathlon a su garder la tête hors de l'eau pour conserver ses titres de champion de France chez les dames et les messieurs.


Crédit photo : @world triathlon

Léo Bergère : « Ma médaille de bronze est une étape de franchie sur le plan individuel. »

Week-end de rêve pour Léo Bergère aux Championnats du monde de triathlon à Hambourg (Allemagne). Le sociétaire de Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon, âgé de 24 ans, sacré champion du monde de relais mixte avec l'équipe de France pour la 2ème année consécutive s'est également offert une superbe médaille de bronze en individuel. Entretien.

Crédit photo : © Christophe Guiard / Triathlete Magazine

Triathlon : Javier Gomez Noya l’emporte à Quiberon, les clubs de Liévin et Metz réalisent la bonne opération

Après la domination sans partage de Poissy Triathlon à Châteauroux lors de la 1ère étape du Grand Prix de triathlon, la 2ème manche de la saison à Quiberon a donné lieu à un tout autre scénario en l'absence de quelques internationaux et des meilleurs Français retenus aux Championnats du Monde à Hambourg (Allemagne).

(De gauche à droite) : Léonie Périault, Léo Bergère, Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx champions du monde de relais mixte 2020

Triathlon : Époustouflant relais mixte Français champion du monde pour la 3ème année consécutive !

À Hambourg (Allemagne), l'équipe de France de triathlon a confirmé sa place sur le toit du monde. Au terme d'une course parfaitement maîtrisée, Léonie Périault, Léo Bergère, Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx ont permis à la France de s'adjuger le 4ème titre de champion du monde en relais mixte de son histoire, le 3ème consécutif. Une première dans l'histoire du triathlon.


Vincent Luis champion du monde 2019 de triathlon (crédit: Fédération Française de triathlon)

Hambourg, Quiberon … le triathlon Français sur tous les fronts

Superbe week-end en perspective. En raison de la pandémie de coronavirus, les calendriers ont été bouleversés, amputés. Hambourg seul rendez-vous maintenu de l'initial World Triathlon Series (WTS) sera finalement le théâtre des Championnats du monde en individuel ce samedi et du relais mixte dimanche avec plusieurs têtes d'affiche Françaises face à une grande partie du gratin mondial. Les autres se retrouveront à Quiberon (Morbihan) pour la 2ème étape du Grand Prix de Triathlon.


Emilie Morier lors du test-event de Tokyo en 2019 (crédit: Fédération Française de triathlon)

Émilie Morier : « J’ai découvert pendant ces longs mois que l’entraînement était une vie que j’aimais, ce fut une bonne surprise. »

Le Grand Prix de Triathlon (le championnat de France des clubs de 1ère Division) est enfin de retour. Ce samedi, à Châteauroux place à la première étape d'une saison forcément pas comme les autres en raison de la pandémie de coronavirus et réduite à seulement trois rendez-vous avec ensuite le week-end du 5 septembre à Quiberon et celui du 3 octobre aux Herbiers. Émilie Morier (Issy Triathlon), championne du monde espoirs et championne du monde de relais mixte l'an passé avec l'équipe de France retrouve la compétition motivée comme jamais. Entretien.

Léo Bergère vainqueur de la 3ème étape du Grand Prix de Triathlon 2019 à Muret

Léo Bergère : « L’envie de reprendre la compétition est tellement grande que tout le monde va arriver avec les crocs. »

Le Grand Prix de Triathlon (le championnat de France des clubs de 1ère Division) est enfin de retour. Ce samedi, à Châteauroux place à la première étape d'une saison forcément pas comme les autres en raison de la pandémie de coronavirus et réduite à seulement 3 rendez-vous avec ensuite le week-end du 5 septembre à Quiberon et celui du 3 octobre aux Herbiers. Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon), champion du monde de relais mixte l'an passé avec l'équipe de France est impatient d'en découdre. Entretien.

Poissy Triathlon champion de France 2019  (crédit photo : Christophe Gourdy)

Grégory Rouault : « Je pense que les triathlètes du club sont plutôt en forme, ils ont envie de remettre un dossard sur le ventre. »

Plus d'un mois après le début du déconfinement, de nombreuses interrogations, incertitudes persistent au sujet du retour des compétitions sportives et notamment les épreuves de triathlon. En attendant d'y voir plus clair, Grégory Rouault, coordinateur sportif et entraîneur de Poissy Triathlon, s'est confié sur la situation vécue ces dernières semaines et sur les perspectives qui se présentent pour son club champion de France 2019 chez les garçons et les filles. Entretien 1 réaction

Entraînement vélo pour Arnaud Dely confiné chez lui en Belgique.

Arnaud Dely : « J’ai décidé de faire des podcasts avec des athlètes pour divertir les gens, pour leur changer les idées. »

Plus de compétition, plus d'objectif concret à court terme. Comme pour tout le monde, cette période de confinement inédite est particulière pour les sportifs de haut niveau qui essayent de se maintenir en forme tout en s'occupant aussi comme ils le peuvent. Arnaud Dely notamment champion du monde et d'Europe 2018 de duathlon chez les Espoirs nous raconte sa vie de confiné en Belgique.

image1

L’apnée à l’échauffement : une bonne idée ?

La réalisation d’un échauffement en natation est bien connue et admise de tous. L’amélioration du potentiel technique et énergétique est souhaitée afin d’optimiser la performance à suivre. L’échauffement permet d’augmenter la température du corps et celle des muscles, tout en stimulant l’influx nerveux et en facilitant le transport de l’oxygène. Un échauffement bien conduit permettrait d’améliorer les performances de 3 à 5%. Cependant, en natation, les stratégies d’échauffement varient d’un groupe d’entrainement à l’autre, avec des pratiques bien différentes.
3 réactions