Image1

Apprendre à varier ses exercices de gainage en fonction de son niveau

Pour que vos séances de gainage soient efficaces, il est judicieux de varier ses méthodes de travail et de faire évoluer ses exercices de base pour optimiser l’efficacité de ses entrainements.
La planche, les pointés de genoux, les déplacements, le gainage dynamique avec sauts sont autant de possibilités que nous allons aborder dans cet article.




Image1

Franchir des obstacles, une méthode de réalisation d’une séance dynamique

A l’aide d’un simple banc (sans dossier idéalement), nous pouvons réaliser une multitude d’exercices de renforcements musculaires en tous genres.
On peut également créer une séance sur les multiples façons de franchir cet obstacle : en sautant, en s’appuyant avec les bras, en quadrupédie, etc…
J’ai imaginé une séance sur ce sujet en variant les méthodes de franchissement afin de solliciter un maximum de chaines musculaires et de mêler activité cardiaque, gainage, réactivité et équilibre.


Image1

Ouvrir sa cage thoracique en alternant étirements et renforcements musculaires

L’ouverture de la cage thoracique est primordiale afin de pouvoir redresser la colonne vertébrale, d’améliorer la respiration et le fonctionnement de tous les organes.
Pour faciliter cette ouverture, il est important d’améliorer sa souplesse et de renforcer ses muscles dorsaux.
En effet, notre cage thoracique a tendance à s’affaisser si l’on ne travaille pas sa mobilité et notamment sa capacité d’ouverture. Il est important de renforcer cette zone mais également d’en
améliorer sa compliance.

Image1

L’importance de travailler l’ouverture des hanches

Lorsque nous sommes enfant, nous possédons une grande souplesse ainsi qu’une excellente ouverture des hanches.
Avec l’âge, du fait de nos habitudes de vie (position assise, manque pratique sportive et d’exercice d’assouplissement, stress…) nous perdons de plus en plus cette souplesse, un raidissement s’opère entrainant des incidents sur notre stabilité et modifiant notre posture naturelle.
Une ouverture des hanches efficace est primordiale pour une bonne stabilité et une bonne souplesse de l’ensemble du corps.


Image1

Comment aborder un exercice difficilement réalisable ?

Lorsqu’un exercice représente une difficulté majeure à sa réalisation, nous éprouvons un sentiment de déception car il représente un échec.
Tout type d’exercice peut se modifier, se simplifier comme se corser. Il existe toujours des variantes ou des phases d’apprentissage d’un mouvement par lesquelles il faut passer avant de pouvoir réaliser un exercice correctement.

Image1

Les mouvements d’haltérophilie au service du dos

L’haltérophilie, sport très souvent maljugé car méconnu, a longtemps été considéré comme un sport de « brut » et destiné aux « hommes forts ».
Or, ce sport requiert des qualités de vitesse, explosivité, souplesse et coordination. Les différentes phases des deux mouvements qui composent cette pratique sont l’arraché et l’épaulé jeté.
Ces deux mouvements se décomposent chacun de plusieurs phases (tirage, saut, chute etc…) qui se travaillent en décomposant le mouvement.
Ces phases d’apprentissage représentent des renforcements musculaires très efficaces notamment pour le renforcement du dos et des cuisses.

Image1

La phase isométrique en milieu de série

L’isométrie est une méthode de contraction musculaire qui consiste à maintenir une tension sans effectuer de mouvement.
En musculation, elle est utilisée en association au régime concentrique et excentrique pour gagner en force sur des phases critiques à la réussite d’un mouvement.
Mais la phase isométrique peut également être utilisée au beau milieu d’une série.

Image1

Le shadow boxing, un outil efficace pour un entraînement complet

Le shadow boxing consiste à répéter des enchainements de frappe sans adversaire ni sac de frappe. Cette technique est utilisée par les pratiquants de boxe en guise d’échauffement, de travail spécifique de frappes, enchainements ou déplacement.
Elle est également efficace pour un travail cardio-vasculaire. Pour un sportif non pratiquant, c’est un excellent exercice pour apprendre en douceur les techniques et gestes de la boxe.
1 réaction

Image1

Varier son gainage pour augmenter son efficience

Lorsque l’on évoque le terme « gainage », nous pensons immédiatement à l’exercice de la planche.
En effet, ce mouvement est très efficace et évolutif, cependant il n’est pas ou peu apprécié par certains sportifs car « pas très ludique ».
Je vous propose des formes variées de gainage que vous pouvez exercer de plusieurs façons en fonction de votre niveau de pratique.

Image1

Plusieurs exercices à partir de la position de fente

À partir de la position de fente, nous pouvons réaliser divers exercices ou adopter des positions afin d’améliorer sa souplesse et le gainage des muscles profonds.
Ainsi, nous profitons des bienfaits du travail musculaire des fentes (quadriceps de la jambe avant, ischios de la jambe arrière et les fessiers), tout en sollicitant les muscles du haut du corps.

REPRISE 1

Une reprise en douceur

Après avoir passé un temps relativement long sans avoir pratiqué une activité sportive, il est conseillé de préparer son corps à cette reprise.
Quelle que soit l’activité pratiquée, une séance de pré-reprise est bénéfique et fortement recommandée.

Image3

Comment varier ses étirements pour de meilleurs résultats

Nous avons tous adopté un rituel d’étirements, une série de postures qui correspond à nos attentes et que l’on ne modifie guère, parce que quelque part, cette série nous rassure (elle nous ramène à ce que l’on connait et que l’on maitrise bien).
En revanche, il est parfois difficile de progresser si on ne s’applique pas à changer le contenu.
À partir d’un exercice simple, il est possible de varier la méthode en créant une action ou un mouvement/et /ou une contraction. 1 réaction

Image1

Une posture, plusieurs variantes

À partir d’une posture de yoga, aux nombreuses vertus, nous pouvons réaliser plusieurs exercices en apportant des variantes.
Cette posture, appelée « chien tête en bas » ou « V inversé », est l’une des postures de la traditionnelle salutation au soleil.
Nous vous proposons plusieurs exercices de mobilité/étirements/renforcement en adoptant cette posture.

Image1

Se renforcer avec les combos (haut et bas du corps)

Pour réaliser une séance complète haut et bas du corps, nous devons totaliser dans le cadre d’une séance classique, plusieurs exercices et les alterner de façon réfléchie.
Au bout d’un certain temps, les séances deviennent longues et parfois, trop longues !
Il existe pourtant des exercices combinant plusieurs mouvements afin d’allier un travail musculaire sur le haut et le bas du corps.

equilibre

Travailler son sens de l’équilibre et son oreille interne

De nos capteurs proprioceptifs, de notre sens visuel et de notre oreille interne, dépend notre capacité générale d’équilibre. Nous développons ce sens dès le plus jeune âge avec notamment l’apprentissage inconscient des mouvements primaires dont la marche.
Le temps conduit comme c’est le cas pour toutes les qualités psychomotrices à une certaine dégénérescence des facultés ; autant vous dire que plus on mène une vie de sédentaire et plus on s’expose à un tel type de risque.
Pour développer ou pour maintenir cette aptitude, il est intéressant d’effectuer un travail que l’on pourrait qualifier globalement « de posture », en fermant les yeux.

SABLE 1

Le sable, un superbe outil d’entraînement

Le sable est un excellent élément naturel pour travailler car il fournit une instabilité contre laquelle il faut œuvrer pour pouvoir se déplacer efficacement.
J’ai construit pour vous une séance en me servant de la pente d’une dune sur nos fabuleuses plages atlantiques. La séance est réalisable également sur une surface plane, offrant au minimum 15 mètres d’étendue sableuse.
1 réaction