cyclisme

Cyclisme : Vers un entraînement durable

Progresser en cyclisme est un travail de longue haleine, un type d’investissement qui n’est pas toujours valorisé dans notre société actuelle. A travers cet article nous vous invitons donc à construire un modèle d’entraînement efficace sur la durée et que l’on pourrait qualifier de « durable ».

mental

Les sportifs ont plus de capacités mentales que les sédentaires !

Nous avons souvent été éduqués avec l’idée que pour avoir une tête bien faite il serait nécessaire de s’enfermer pour apprendre ses leçons jusqu’à ne plus avoir d’énergie mentale et que dans ce contexte la pratique physique est secondaire, jusqu’à inutile. Pourtant, depuis quelques années, de plus en plus d’études ont démontré que la pratique du sport pouvait permettre une meilleure disponibilité des neurones, une plus grande endurance mentale et un goût plus prononcé pour l’effort cognitif.


velo

Le vélo : un moyen de renforcer son endurance musculaire

Si vous êtes équipé d’un vélo d’appartement, cette séance est parfaite pour vous. Si vous n’en possédez pas un, mais que vous possédez un simple vélo de route ou de chemin, sachez que les bénéfices à retirer des séances que nous allons vous proposer sont identiques… pour peu qu’on adapte le protocole proposé à l’environnement qui est le vôtre.

ressources

Où aller chercher des ressources inespérées ?

Savez-vous qu’il a été montré depuis des années que le facteur le plus puissant sur la performance ne sera pas un programme d’entraînement, une boisson énergétique, un complément, un protocole de récupération ou toute autre méthode pouvant influer sur le physique ou notre physiologie, mais la puissance des messages envoyés à notre mental !
1 réaction

abdos

Travailler ses abdos lentement mais sûrement

Le travail des « abdos » est souvent associé dans l’esprit des pratiquants, à un travail de type douloureux et pénible… au caractère obligatoire et routinier des exercices ; on pourrait dire que dans de nombreux cas, la souffrance physique ressentie par les pratiquants l’emporte sur la notion de plaisir. Sauf quand les progrès sont visibles ! Pourtant, les exercices et les façons de procéder sont multiples et variées.

image1

Trail, peut-on s’entraîner sans cardio ?

A Lepape-info, nous avons consacré une multitude d’articles sur l’utilisation du cardiofréquencemètre à l’entraînement en en compétition, et sur les apports du suivi des fréquences cardiaques. Pour autant, dans une activité où les repères sont moins évidents que sur la route ou la piste, peut-on se passer du cardio à l’entraînement ? Et comment évaluer ses progrès et son niveau de performance ?
2 réactions



image1

Musculation : essayez d’autres formes de travail !

L’isométrie est un régime musculaire, au même titre que les régimes excentrique, concentrique et pliométrique. Le régime isométrique peut se définir comme une contraction musculaire pendant laquelle les points d’insertion ne bougent pas (ni ne s’éloignent, ni ne se raccourcissent) : le principe de base consiste à maintenir une position dans une angulation précise, correspondant à la phase particulière d’un mouvement. La contraction isométrique est utilisée dans les programmations d’entrainement pour gagner en force maximale (recrutement maximum des unités motrices) sans pour autant prendre en masse musculaire. Elle est par ailleurs utilisée pour des sujets dont les mouvements articulaires sont à proscrire ou impossibles à réaliser selon leur pathologie.

AdobeStock_289910875 (1)

Les gammes, un type d’exercice complet pour retrouver une condition physique générale

Les exercices « éducatifs de course à pied » encore appelés « gammes d’athlétisme », sont utilisés pour s’échauffer mais aussi pour travailler « le placement ». On peut affirmer que de manière générale, ils concourent au développement de la condition physique et à celui de notre mobilité (à la base de notre motricité de terrien). On peut considérer leur pratique comme accessible par un très grand nombre de personnes, sous réserve que chacune d’entre elles ait acquis un bon niveau de maitrise technique … et qu’elle possède un degré de tonicité suffisant.
2 réactions


sante

Être cohérent…sur le plan cardiaque

Nous avons évoqué dans un précédent article l’utilisation de la Variabilité de la Fréquence Cardiaque (VFC ou HRV pour Heart Rate Variability) dans le suivi physiologique des sportifs. Pour rappel, le cœur ne bat pas à un rythme constant, il accélère et il freine de manière plus ou moins régulière. La cohérence cardiaque correspond à une variation régulière du pouls selon une périodicité dépendante de lois physiologiques.
1 réaction

reprisevelo

S’inspirer du confinement pour mieux s’entraîner ?

Il y a près de 3 semaines que vous avez effectué votre retour sur la route. Et un premier bilan de votre entraînement en confinement peut déjà être tiré. Meilleures sensations que prévu à la reprise ? Ou au contraire un retour poussif sur l’asphalte ? Bien sûr il faudra encore du temps et du recul pour tirer des conclusions plus définitives sur la période écoulée. Mais essayons déjà de faire remonter certaines tendances et de lancer le débat.

covid19

Le Covid-19 est dangereux mais notre manque de condition physique et mode de vie peuvent l’être tout autant

Il semble de plus en plus clair que ce virus, mortel comme rarement l’être humain contemporain n’en a connu, aurait eu un impact bien moins dangereux si nous étions en meilleure forme. Bien entendu ce discours ne peut être affirmatif car les contre-exemples existent. Pourtant les premiers chiffres disponibles sur les victimes de cette maladie interrogent clairement nos modes de vie occidentaux. Et si cette période très compliquée nous poussait à changer ?
10 réactions

image3

Les conséquences du confinement chez les nageurs

Les nageurs de compétition ont été confrontés à un défi historique lors de la crise du COVID-19. Avec les politiques de confinement, comme tout citoyen, les nageurs ont été obligés de rester chez eux, avec un matériel limité pour effectuer leur programme d'entraînement habituel. De plus, la perte de repères induite par l'annulation ou le report de la plupart des événements nationaux et internationaux, les a placer dans une situation sans précédent et très stressante. Ceci s'ajoute à l'anxiété mondiale commune liée à la menace sanitaire de COVID-19. Bien que nos connaissances sur les conséquences de cette situation sur la santé physique et mentale des athlètes d'élite soient très limitées, nous pouvons aujourd’hui tirer un premier bilan des effets de cette réduction de l’entrainement causé par le confinement.
En effet, nous avons pu collecter plusieurs types de données – en collaboration avec la Fédération Française de Natation – qui nous permettent de tirer quelques conclusions sur les effets du confinement chez les nageurs de niveau national ou supérieur.
1 réaction

chaleur

Chaleur, attention danger !

Le réchauffement climatique est à l’œuvre et les périodes de fortes chaleurs se multiplient. C’est le cas actuellement en ce mois de mai avec des températures élevées qui mettent à mal les organismes en constituant au mieux un frein à la prolongation de l’exercice, au pire une source de blessure ou de malaise. Que faire pour prévenir ?

fentes

Flexions sautées avec variation d’orientation

Les exercices de renforcement musculaire que nous allons aborder ici, combinent des flexions et des sauts ainsi que des déplacements courts. L’intérêt de ce type de séance est multiple ; ainsi allons-nous développer notre capacité à nous déplacer rapidement en changeant de direction, ce qui va augmenter notre réactivité et améliorer notre sens de l’équilibre.

image2

Déconfinement et VTT

Ca y est enfin, le confinement levé, il est maintenant temps de promener votre monture ou bon vous semblera… enfin dans la limite des 100 km, bien entendu.