Crédit photo : Sirotti / Road Cycling UK

Analyse de l’entraînement de Peter SAGAN

On ne présente plus Peter SAGAN, la rock star actuelle du cyclisme sur route. Il a su se rendre attachant aux yeux du grand public par son accessibilité, ses frasques et son aisance sur le vélo. Pour les amateurs de cyclisme il se distinguera également par un palmarès élogieux à seulement 27 ans : triple champion du monde, série en cours, 5 maillots verts de meilleur sprinter sur le Tour de France, un Tour des Flandres, deux Gand-Wevelgem et de nombreux autres accessits. Sa particularité principale sera son grand éclectisme puisque capable de gagner des sprints massifs, d’être présent lors des classiques flandriennes, sur l’intégralité d’un grand Tour et même acteur sur des courses vallonnées. Il y a quelques jours le site spécialisé Cyclingweekly (lien en bas de page) par l'intermédiaire de Nicola BUSCA partageait la semaine d’entraînement de Peter s’écoulant du 20 au 26 novembre, par l’intermédiaire de son coach Patxi Villa.


Source - Fotolia

Retour à la case Cross !

Le cross-country, littéralement “course à travers la campagne” trouve son origine en Angleterre. Si les championnats se déroulent actuellement sur des hippodromes désespérément plats, ce n’était pas le cas il y a encore quelques décennies où les épreuves rivalisaient de difficultés (montées, descentes, franchissement d’obstacles et de rivières, champs de labour, dévers, boue …), et consacraient des athlètes complets qui auraient certainement fait d’excellents coureurs de trail court.
Si le profil des cross à bien changé, il est encore possible de trouver de rudes parcours sur les épreuves de début de saison. Mais quels avantages peut-on tirer de la pratique du cross-country quand on est un spécialiste de trail ? 1 réaction





Source - Fotolia

La coupure, une période à programmer

Les saisons de trail sont de plus en plus longues, ponctuées d’entraînements et de compétitions parfois épuisantes. Le corps et l’esprit ont besoin de se reposer et de se régénérer. Comment programmer cette période délicate ? Faut-il couper complètement ou poursuivre une activité pour limiter le désentraînement ? Tentons d’y voir plus clair.


Vu de l'intérieur - épisode 1

Vu de l’intérieur – Épisode 1

Tout au long de cette nouvelle saison 2017-2018, nous suivrons la préparation d’un coureur Elite que nous appellerons ici Stéphane. Nous vivrons ensemble ses réussites, ses doutes, les imprévus et les réflexions qui accompagnent toujours la recherche constante de progression et de performance. L’objectif de ce compte rendu, qui sera mensuel, est de s’appuyer sur la réalité du terrain pour mieux comprendre et expliquer les différents enjeux de l’entraînement en cyclisme.
1 réaction

Source - Fotolia

La coupure hivernale

Vous sortez d’une saison longue et éprouvante et vous êtes déjà projeté vers l’année prochaine ? N’oubliez pas de couper pour refaire le plein d’énergie !



Source - Fotolia

La Dérive Cardiaque

Précédemment, nous avons parlé d’échauffement, c’est-à-dire d’élévation globale de la température interne de l’organisme à l’exercice, dans le but de préparer le corps à l’effort. Mais il faut bien comprendre que l’organisme continue à produire de la chaleur une fois le corps chaud, et que passée une certaine limite, cette chaleur est un frein à la prolongation de l’exercice. Le rendement mécanique de la locomotion humaine témoigne de ce phénomène. En effet, 75% de l’énergie issue de la dégradation des substrats énergétiques se transforme en chaleur dont il va falloir évacuer la majeure partie. Les 25% restants sont utilisés pour le déplacement. On comprend donc aisément que la capacité à évacuer la chaleur [la THERMOLYSE] est un paramètre important de la performance, qui plus est en conditions chaudes.
1 réaction


Source - Fotolia

L’hydratation et la stratégie nutritionnelle pour un premier Ironman (Partie 4)

Une partie primordiale dans la réussite d’une épreuve longue durée. Comment s’alimenter, comment s’hydrater ?
Certainement la 4eme épreuve de l'Ironman, la moindre négligence dans ces domaines peut transformer votre épreuve en galère avec souvent un abandon à la clef, même pour les plus entrainés. Dans cette 4eme partie je vais vous faire partager aux travers de mes différentes lectures et de ma courte expérience l'importance, et ce que représentent la nutrition et l’hydratation à l'entraînement comme en compétition. Je detaillerai également ma stratégie nutritionnelle en préparation et en compétition.