jus betterave

Jus de betterave ou entraînement ?

Nous savons tous que les fruits et légumes sont bons pour la santé mais il ne vous aura pas échappé l’engouement particulier des médias pour le jus de betterave.
Or depuis 2009, date à laquelle sa consommation a été publicisée, le sujet est encore très à la mode chez les sportifs. Nombre de traileurs, cyclistes, athlètes d’élite se sont intéressés à cette boisson pensant pouvoir améliorer leurs performances sportives.
Faut-il s'y mettre aussi ? Est-il vraiment efficace ?

Le petit déjeuner un atout précieux dans la performance pour le reste de la journée.

À table !

La question se pose constamment chez le sportif ou la sportive de haut niveau ou amateur(e) : Que dois-je manger avant un effort d’endurance ?
Entre ceux et celles qui se lèvent 5h avant leurs compétitions et qui mangent au moins 3h à 4h avant l’effort, ceux qui ne mangent pas du tout. Ceux qui ne s’alimentent pas en course, ou ceux au contraire qui vont avoir un appétit d’ogre…
On trouve tellement de cas de figure et surtout tellement de personnes pour vous dire tout et son contraire, que l’on est parfois totalement désemparé fasse à l’attitude à adopter, avec l’alimentation sportive


Source - Fotolia

Rouler en montagne : précautions diététiques pour cyclistes

Envie de peaufiner votre forme en cette période estivale ou améliorer votre potentiel cardio-vasculaire, vous êtes de plus en plus nombreux à vous offrir des vacances toniques en altitude.
Mais, rouler sur des parcours aussi exigeants que ceux rencontrés en montagne requièrent certaines précautions nutritionnelles.
Voici quelques conseils alimentaires pour vous aider à atteindre les sommets !

entrainement

S’entrainer à jeun fait-il maigrir ?

Des apports caloriques excessifs et des activités physiques réduites seraient les deux « coupables » de la mauvaise forme pondérale.
Et, c’est à partir de cette théorie attrayante mais simpliste, que l’idée de s’entrainer dès le réveil et à jeun est devenue une solution « idéale » pour maigrir.
Enfiler sa paire de baskets et se lancer à l’aube le ventre vide, est-ce vraiment une bonne idée pour perdre plus efficacement du gras ? Info ou intox ?


fatigue

Peut-on être fit mais en mauvaise santé ?

Cette idée sonne comme un paradoxe, à première vue. Alors que l'image de magazine d’un athlète musclé peut être perçue comme un idéal de santé, le fonctionnement réel du corps de cet athlète pourrait pourtant s’écarter du véritable concept de santé.

burger

Entraînement et fast food sont-ils compatibles ?

Une certaine défiance à l'égard de la nourriture servie dans les fast food règne juste avant les entraînements ou les compétitions. Mais, certains pratiquants ont plus de difficultés à résister à l'appel du burger. Est-ce vraiment compatible avec l’effort physique ?

young couple runner running on running road in city park

Débuter en course à pied : 5 erreurs alimentaires à ne pas commettre

« Erreur de débutant ». Cette sentence porte bien son nom si vous avez décidé de vous remettre à l’activité physique… Partant du principe qu’un sportif averti en vaut deux, voici répertoriées les cinq erreurs alimentaires les plus souvent rencontrées à l’entrainement. Consultez les exemples suivants afin de mieux déjouer les pièges préjudiciables à votre progression.
2 réactions

jeun

5 astuces pour bien s’entraîner à jeun

L’entraînement à jeun est régulièrement utilisé dans les programmes d’entraînement. Préparer les courses d’endurance, s’affûter, maximiser l’organisation de ses journées, plaisir de courir au saut du lit, les raisons seront multiples. Il pourra présenter de nombreux intérêts, mais seulement si quelques grands principes simples seront respectés. Revue, astuces et bons plans.
1 réaction

endurance1

Endurance et régimes nutritionnels : toutes les stratégies possibles ! (2/4)

Elle fait partie de notre quotidien et pourtant on maitrise encore imparfaitement l’intérêt de la nourriture sur la performance – hormis dans son lien avec la prise de poids. Parmi les éléments majeurs qui la constitue et dont le corps a besoin pour lui fournir de l’énergie, on retrouve les glucides (les « sucres »), les lipides (les « graisses ») et les protéines (pour « réparer »). Comment ces macronutriments peuvent-ils être utilisés pour maximiser les adaptations à l’entraînement ? Pourquoi certains comptent-ils plus que d’autres pour la performance ? Quels sont les régimes qui marchent et ceux qui sont à éviter ? Voici un dossier spécial tiré des recherches actuelles (Burke et al., Toward a common understanding of diet-exercise strategies, IJSNEM 2018) pour tout vous expliquer !

antioxydant

Antioxydants : doit-on vraiment augmenter ses apports à l’entraînement ?

L’idée s’est répandue que les antioxydants étaient utiles à l’exercice pour combattre la dégradation cellulaire qui intervient sous l’effet de molécules très réactives à l’oxygène. D’où leur facilité à être recommandés en tant que supplément alimentaire… Qu’en disent les recherches actuelles ?


Le petit déjeuner améliore la performance en matinée…et en soirée !

Le petit déjeuner améliore la performance en matinée…et en soirée !

On entend souvent parler de l’importance du petit déjeuner. Pourtant, par manque de temps ou d’appétit après le lever il est souvent sauté ou pris sur le pouce. Des chercheurs britanniques ont récemment montré qu’il pouvait pourtant rendre plus performant quel que soit l’heure de l’entraînement ou de la compétition.

Crédit Photo : Ildi

Vaincre la fatigue par l’alimentation

Il est relativement rare que le sportif adapte son alimentation à l’intensité de l’entraînement. Il aura même parfois tendance à limiter ses apports nutritionnels en période de préparation dans l’objectif de « sécher » à l’approche de la compétition. Pourtant il est prouvé que de bonnes stratégies alimentaires pourront permettre de mieux prévenir les états de fatigue liés ou non à l’entraînement. Et ainsi de tirer de meilleurs bénéfices de nos séances, tout en augmentant le plaisir au quotidien.


Source - Fotolia

Comment mieux récupérer grâce à son assiette !

On se concentre souvent sur « LA » séance d’entraînement. Mais on en oublie trop que le but de celle-ci est de s’y adapter. Or, pour remplir cet objectif au mieux il sera important d’en récupérer pour pouvoir enchaîner avec les séances suivantes et donc maximiser les phases de préparation. L’un des moyens les plus efficaces pour récupérer sera la combinaison nutrition/hydratation/sommeil. Pour les deux premières solutions, certains auront leur shaker tout prêt à consommer à l’issue de chaque série. Pourtant, très souvent de bons choix nutritionnels pourront contribuer à une stratégie de récupération optimale.

1 réaction



Source - Fotolia

Protéines et Entraînement : les dernières recommandations (Partie 2)

La Société Internationale en Nutrition Sportive a récemment délivré son avis critique – revue de littérature, positionnement et recommandations – quant à l'ingestion de protéines chez des personnes sportives saines. Dans une première partie, nous vous présentions les grandes lignes de cet avis critique. Celles-ci apportaient une base nécessaire à qui souhaite optimiser les effets de son entraînement via des apports protéiques spécifiques. Dans le présent article, nous descendons d’un niveau d’analyse, puisque sont appréhendées plus en détails ces « règles d’or » de la protéine, profitables au sportif d’endurance comme de musculation.