image2

Les pics annuels de performance chez les meilleurs nageurs mondiaux : Qualif or not qualif ?

Une étude récente (Mujika et al., 2019) a cherché à observer quelles étaient les évolutions de performances des nageurs au cours d’une saison, en comparant leurs pics de performance obtenus dans la saison (record personnel de la saison avant la compétition internationale) et leurs performances réalisées lors des championnats du monde ou des Jeux Olympiques. Le but était à la fois de mesurer la progression – ou la régression – des nageurs durant la période de préparation aux grands évènements, mais un autre objectif était de mesurer les facteurs d’influence de ces évolutions de performance, comme la durée entre le record personnel de la saison et la compétition majeure, le sexe, l’âge, la distance, la nage ou la nationalité.





La nature qui prépare à la route ou à la piste : retour aux sources. Bruno Dheilly

Cross, piste, route, montagne, trail : Peut-on tout pratiquer avec bonheur sur une même saison ? Le cas de Marie Perrier

On a souvent tendance à opposer les disciplines de l’athlétisme, dans le stade ou hors du stade. Mais à trop vouloir travailler spécifiquement, ne perdons-nous pas de notre capacité à nous adapter et à progresser grâce au transfert de compétences ? Voyons cela avec Marie Perrier, une touche à tout de l’athlétisme.

endurance1

Endurance et régimes nutritionnels : toutes les stratégies possibles ! (2/4)

Elle fait partie de notre quotidien et pourtant on maitrise encore imparfaitement l’intérêt de la nourriture sur la performance – hormis dans son lien avec la prise de poids. Parmi les éléments majeurs qui la constitue et dont le corps a besoin pour lui fournir de l’énergie, on retrouve les glucides (les « sucres »), les lipides (les « graisses ») et les protéines (pour « réparer »). Comment ces macronutriments peuvent-ils être utilisés pour maximiser les adaptations à l’entraînement ? Pourquoi certains comptent-ils plus que d’autres pour la performance ? Quels sont les régimes qui marchent et ceux qui sont à éviter ? Voici un dossier spécial tiré des recherches actuelles (Burke et al., Toward a common understanding of diet-exercise strategies, IJSNEM 2018) pour tout vous expliquer !

proprioception

De la trottinette pour courir plus vite et de la proprioception pour rouler plus longtemps…Une blague ? NON !

La base de l’entraînement dans les sports d’endurance, les séances énergétiques : sorties longues, seuils, fartlek, VMA, etc… Jusque-là vous êtes dans le vrai. Le développement du système cardio-vasculaire prend du temps, le travail est fastidieux mais il sera votre principal facteur de performance. Certain(e)s prendront aussi le parti d’aller à la salle de musculation, parfait car jusqu’à preuve du contraire toute activité sportive demande une contraction musculaire, il y aura donc tout intérêt à rendre nos muscles plus efficaces et plus robustes. Et puis ? Il faut encore transmettre cette énergie. Que ce soit pour la course ou le vélo cela se passera au niveau des pieds.
Suivez le guide !


image111

Zoom sur la nage hivernale

Le premier championnat de France de nage hivernale se tiendra ce week-end au Stade Aquatique d’Agglomération de Vichy. La nage en eau froide connait un intérêt grandissant depuis l’essor de la nage en eau libre et de son introduction aux Jeux Olympiques en 2008. Toutefois, la nage en eau libre et plus particulièrement en eau froide, existe depuis très longtemps : la première traversée organisée de la Manche à la nage date de 1875.


fatigue

Reconnaître simplement la fatigue

Le site Lepape-info regorge d’articles regorge d’articles sur la fatigue, centrale et périphérique, sur les moyens de la prévenir ou d’en récupérer. Et si le nombre d’articles est impressionnant, c’est parce que la problématique est complexe. Mais voyons comment identifier simplement un état de fatigue chez l’athlète.


endurance

Endurance et régimes nutritionnels : toutes les stratégies possibles ! (1/4)

Elle fait partie de notre quotidien et pourtant on maitrise encore imparfaitement l’intérêt de la nourriture sur la performance – hormis dans son lien avec la prise de poids. Parmi les éléments majeurs qui la constitue et dont le corps a besoin pour lui fournir de l’énergie, on retrouve les glucides (les « sucres »), les lipides (les « graisses ») et les protéines (pour « réparer »). Comment ces macronutriments peuvent-ils être utilisés pour maximiser les adaptations à l’entraînement ? Pourquoi certains comptent-ils plus que d’autres pour la performance ? Quels sont les régimes qui marchent et ceux qui sont à éviter ? Voici un dossier spécial tiré des recherches actuelles (Burke et al., Toward a common understanding of diet-exercise strategies, IJSNEM 2018) pour tout vous expliquer !
1 réaction

antioxydant

Antioxydants : doit-on vraiment augmenter ses apports à l’entraînement ?

L’idée s’est répandue que les antioxydants étaient utiles à l’exercice pour combattre la dégradation cellulaire qui intervient sous l’effet de molécules très réactives à l’oxygène. D’où leur facilité à être recommandés en tant que supplément alimentaire… Qu’en disent les recherches actuelles ?


entrainementvelo

Cyclisme : Comment construire votre foncier ?

Le foncier est un bloc d’entraînement historique du cyclisme sur route. Il y a encore peu de temps, on entendait partout qu’il fallait faire « 1000km en endurance, petit plateau avant d’entamer les intensités ». Mais les lignes ont bougé depuis 20 ans et il semble important de mettre son logiciel à jour pour accompagner les évolutions qui imprègnent l’entraînement moderne. Alors que fait-on aujourd’hui de ce concept de « foncier » ? C’est à cette question que nous allons tenter de répondre tout au long de ce papier.

imc

Glucides, performance et masse grasse : comment gagner sur tous les tableaux ?

La majorité des sportifs d’endurance s’affûtent en manipulant leur taux de masse grasse. La majorité des sportifs progressent aussi en manipulant leur masse musculaire. À l’interface de ces masses, on trouve 1 dénominateur commun : les glucides représentent un levier pertinent pour le sportif pour améliorer sa performance autant que sa condition physique.


sporthiver

Vitamine D : l’hiver suppose-t-il une supplémentation pour le sportif ?

Lorsque l’on discute de cette vitamine, on pense au soleil et ses rayons UVB qui en représentent la source majeure pour l’organisme. On pense aussi à l’hiver pendant lequel le manque d’ensoleillement en entraîne des insuffisances, et au sportif, dont la performance pourrait en être affectée. Ces idées suscitent naturellement des recommandations, celle d’une supplémentation en vitamine D en faisant partie. Recommandation légitime… ?