78707101_960093377697811_5685181869650345984_o

Hugo Hay, une structure atypique pour voir Tokyo et Paris

Hugo Hay a fait un choix fort. A 22 ans, le double médaillé aux championnats d’Europe de cross espoirs (argent en 2017, bronze en 2018) a quitté début septembre Bressuire (dans les Deux-Sèvres, près de Poitiers), et son coach de toujours, Abel Jamain (excepté un intermède de quelques mois avec Alain Lignier), pour rejoindre Louvain et la Belgique, aux côtés de l’entraîneur Tim Moriau et d’un groupe dense d’une douzaine d’athlètes (1) avec qui il se trouve actuellement en stage jusqu’à la mi-février. Le champion de France senior et vice-champion d’Europe espoir du 5 000 mètres l’été dernier explique la réflexion qui a sous-tendu ce choix, la manière –atypique- dont se construit son entraînement ; ses ambitions ; la façon dont il a monté sa propre structure –sans l’aide de la Fédération, dont le rôle interroge, par parenthèse -; et termine en expliquant pourquoi il a choisi de ne pas porter, en compétition officielle, les chaussures volantes de son propre équipementier.
1 réaction

Photo : swissathleticsfederation

Julien Wanders : « J’assume ma tactique »

10,22km en 30 minutes pile. Soit un passage aux 10 bornes en 29’25’’ et quelques sur ce parcours spectaculaire lisboète : cela dit la performance affolante et le rythme impressionnant imprimé par le Suédois Robert Fsiha, pas un inconnu puisqu’il avait pris la 17e place (et 1er Européen) des Mondiaux l’année dernière. Julien Wanders avait dynamité la course, dès le départ, à environ 2’50’’ au kilo. Il a ensuite connu un énorme trou noir, de deux tours, avant de revenir sur la fin, pour terminer à quelques secondes du podium. Virevoltant (comme la semaine dernière lors de la course de l’Escalade à Genève où il avait estoqué l’Ethiopien Barega -12’52’’ sur 5 000 m), et ahurissant sur la route, parfois même trop, il est moins à son avantage en cross.
1 réaction

Jean-Marie Hervio/KMSP/FFA

Une génération cinq étoiles !

Dans la foulée de Jimmy Gressier, les espoirs français, dont la plupart sont nés en 1997, ont remporté un cinquième titre consécutif par équipes aux championnats d’Europe (juniors en 2015 et 2016, espoirs depuis 2017).



image4

Banyoles, une ouverture de saison en fanfare !

La coupe Catalane de Banyoles, course UCI hors Classe est chaque année le lieu de pèlerinage des vététistes de cross-country olympique. Coureurs en manque de confrontation, beau temps assuré, parcours atypique, finalement nous pourrions nous demander si cette épreuve de début de saison est le reflet réel de la future hiérarchie mondiale de la saison internationale ?




Mahiedine Mekhissi lors des derniers Championnats d'Europe sur 3 000 m steeple (crédit photo Romain Donneux).

Mahiedine Mekhissi aux Europe de cross

Le triple médaillé olympique sur 3 000 m steeple devrait prendre part au relais mixte (4x1500 m) des prochains Championnats d'Europe de cross (Tilburg, 9 décembre). Une équipe dans laquelle on retrouvera également la double vice-championne d'Europe du 800 m Rénelle Lamote.


Liv Westphal lors des 20 km de Paris.

Liv Westphal, le changement c’est maintenant

Troisième des 20 km de Paris le 14 octobre dernier, l'internationale Liv Westphal a parfaitement lancé sa saison. Une bonne nouvelle pour la championne d'Europe espoirs du 5 000 m (2015) qui a connu des derniers mois difficiles physiquement. Mais après de nombreux changements dans sa structure d'entrainement à l'intersaison, la Française est lancée sur une nouvelle dynamique.