Peut-on transformer la graisse en muscle ?

Bien que nous soyons nombreux à espérer une réponse positive à cette question, c'est malheureusement impossible, comme nous l'explique notre expert.

Musculation

Non, comme il est impossible de transformer du plomb en or, vous ne pourrez pas transformer de la graisse en muscles…
La graisse vient d’un excès de calories stockées principalement sous la peau. Peur être est-il utile de rappeler ce que peut révéler la notion de « calorie », rapportée au domaine de la diététique et de l’alimentation. « La calorie est considérée comme référentiel énergétique devant servir à mettre en place une alimentation équilibrée adaptée au fonctionnement de l’individu. On adopte une approche différentielle entre le volume de calories nécessaires à l’organisme selon l’âge, le sexe, le morphotype, l’intensité d’activité journalière, et le nombre de calories apportées par les glucides et lipides de l’alimentation. L’usage d’une table de calorie est utilisée pour faciliter les calculs ».

Cette définition nous permet de mettre en exergue deux points :
1) Si vous manger plus que vous ne consommez, un déséquilibre se crée et vous vous mettez à stocker le surplus qui n’est pas utilisée. La sédentarisation et le manque d’activité concourent à l’établissement de cet état de fait
2) Si vous voulez inverser le cours des choses, alors il va falloir vous remuer régulièrement, longtemps et de de façon modérément intensive à chaque fois. Le problème, c’est que pour pouvoir attaquer les graisses (stock de lipides), il faut avoir préalablement épuisé le stock de glycogène disponible

Deux orientations et 6 semaines de travail à raison de 4 séances de 45min minimum / séance et vous devriez pouvoir constater de réels progrès !

  • Tout d’abord un bon travail cardio-pulmonaire dans une zone modérée d’effort. « Des recherches récentes ont montré que la part des lipides dans la consommation calorique est d’autant plus élevée que l’intensité de l’activité est faible (Brooks et Mercier, 1994). En gros, plus l’effort est intense, moins la part de graisses brûlées est grande. La lipolyse exige en effet un apport en oxygène … Ce juste milieu se situe dans des exercices d’intensité modérée. L’intensité optimale de l’effort doit être de 50 à 75-80 % de la fréquence cardiaque maximale (FCmax). Ce chiffre varie d’un individu à l’autre et évolue avec l’entraînement. Généralement, il faut considérer 50 à 55 % de la FCmax pour une personne obèse, 60 à 70 % pour une personne sédentaire ou peu entraînée et jusqu’à 75-80 % pour un sportif entraîné ». Extrait d’un article de P. Baudouin in Sport Passion (http://www.sport-passion.fr/sante/maigrir-sport-1.php)
  • Ensuite, un travail de sollicitation de la fonction musculaire (pratiquez la musculation) en cherchant à solliciter la production de masse.

Une combinaison de ces deux procédures peut être très intéressante pour accélérer les progrès. Tournez-vous éventuellement vers des pratiques type circuit-training ou si vous êtes bien entouré, vers des pratiques de type cross training (ou « entraînement croisé »).

Enfin pensez à établir un régime qui visera la perte de gras et non la perte de poids. Car il serait normal que vous pensiez plus lourd à l’issue de ce cycle d’entraînement, compte tenu du fait que le muscle pèse plus lourd que la graisse.

Réagissez