L’orange  consommée en soirée  empêche-t-elle de dormir ?

L’orange consommée en soirée empêche-t-elle de dormir ?

Les sportifs connaissent les bienfaits des bons sommeils réparateurs et paisibles afin d’optimiser récupération et progression. Dès lors que penser de cette petite phrase, cent fois entendue par les athlètes, « ne bois pas de jus d’orange » ou « ne mange pas de clémentine avant d’aller dormir », « C’est plein de vitamine C synonyme d’excitant qui empêche de dormir». Alors, l’orange et sa vitamine C sont-elles des empêcheuses de dormir ? Peut-être que vous aussi préférez éviter de consommer ce fruit au dîner de peur de ne pas trouver le sommeil?



Source - Fotolia

[Dossier Spécial] Étirements : Rôles, Techniques, Utilités en Trail – Partie 1

Longtemps décrits comme un mode de récupération actif, les étirements ne font plus l’unanimité aujourd’hui et l’on retrouve de plus en plus de recherches scientifiques et d’articles dans la littérature décriant les limites voire les dangers d’une telle pratique, surtout juste après une sortie jugée traumatisante. Pourtant doit-on mettre le travail de la souplesse aux oubliettes lorsqu’on est coureur à pied ? De nombreux coureurs aujourd’hui se retrouvent plongés dans l’obscurité et ont du mal à discerner le bien du mal. Tentons de faire un peu de lumière sur ce sujet très polémiqué.

Sommeil : pour bien dormir, évitez ces pièges.

Un sommeil de bonne qualité est essentiel à la réalisation de bons entraînements et donc de bonnes performances en compétition.
Sachez détecter les amis et ennemis de votre sommeil : 5 choses à ne surtout pas faire

Repas

Sportif… Comment concilier régime sportif et vie de famille ?

Quand on est sportif, on peut avoir une alimentation particulière. Or de nos jours, la gestion des repas au sein d'une même famille ou entre amis peut s'avérer complexe : l'un est sans gluten, l'autre est végétarien, le 3ème paléo, le 4ème au régime cétogène, etc. Décryptage d'un diversité alimentaire et du comportement social.



légumes, fruits

Faut-il manger bio lorsque l’on est sportif ?

On a souvent en tête l'idée que le sportif nécessite des nutriments spécifiques et adaptés à ses efforts. Et il est vrai qu'avec la dépense énergétique parfois élevée, la composition de l'assiette requiert une attention toute particulière. Mais cette alimentation du sportif doit-elle être exclusivement composée d'aliments biologiques ? Décryptage. 1 réaction







transpiration

Se couvrir pour maigrir ?

Certes les activités d’endurance profitent ces années d’un effet de mode consistant à peaufiner l’assortiment de sa tenue de course avant de sortir. Mais malgré cela, il n’est pas rare d’observer des coureurs étrangement lourdement habillés par la météo ambiante et, quand bien même on s’aventurerait à leur demander « Pourquoi ?! », de s’entendre répondre : « Pour perdre du poids ! ». Non, Mesdames, Messieurs, vous ne perdrez pas plus de poids en courant habillés, en tout cas pas dans l’optique que vous vous affichez d’un régime à moyen terme. Explications. 2 réactions



fatigue

C’est quoi la Fatigue ? Approche théorique #2 : La remise en cause des données existantes

N’a-t-on pas des arguments récurrents qui nous suggèrent que la compréhension du phénomène de fatigue ne devrait pas être réduite à ce qui se passe dans le corps… A commencer par celui du sprint final ! Une dernière accélération… parfois même après 42km de course ? C’est vrai ça… Comment, sur la base des précédents modèles (cf. partie #1), deviendrait-il possible à un athlète de courir plus vite en fin de marathon que sur la moyenne de l’épreuve ? Ses réserves énergétiques devraient en effet être trop amoindries pour générer un tel comportement, sa température centrale trop élevée, ses traumatismes trop importants… Trop ! Trop… ? A priori, non.