recupsante

Ration de récupération : que choisir ?

En rapprochant la nutrition sportive, la diététique et l’entraînement, on peut affiner les recommandations nutritionnelles globales. En particulier, à la question de savoir s’il faut opter pour des macronutriments comme les glucides en récupération, on peut répondre plus précisément quoi, combien et quand.



Photo : A.S.O. / Jered Gruber & Ashley Gruber

Les cétones, nouveau produit miracle du peloton ?

Depuis quelques mois des bruits de couloir courent sur l’utilisation d’un produit énergétique miracle qui serait utilisé par certains coureurs du peloton professionnel : les cétones. Voici l’analyse qu’en a fait notre expert scientifique Anaël AUBRY.



Exhausted man runner resting

Récupération, la règle des quatre « R »

La progression aura toujours une fondement identique : s’entraîner consciencieusement et intelligemment. Mais, aujourd’hui on sait également que la récupération prend une part très importante dans ce processus. L’une de nos missions principales auprès des sportifs de haut-niveau consiste justement à planifier et organiser ces techniques, au même titre que l’entraînement à proprement parlé et en accord avec les choix de l’entraîneur et ses orientations.

ecran

Les écrans, ennemis de notre récupération !

Les écrans font désormais partie de notre quotidien et il devient de plus en plus difficile de s’en passer. Pourtant, ils sont un vrai fléau pour notre récupération et principalement pour notre sommeil. Alors comment éviter que les objets connectés ne dégradent notre capacité à récupérer et à bien dormir ?

leucine

La leucine, élément déclencheur en récupération

Dans les heures qui suivent un entrainement, les altérations musculaires nécessitent une stratégie nutritionnelle rapide, ciblée et adaptée. Faut-il vraiment supplémenter en Leucine, un acide aminé connu pour déclencher la synthèse des protéines dans le muscle ?


endurance1

Endurance et régimes nutritionnels : toutes les stratégies possibles ! (2/4)

Elle fait partie de notre quotidien et pourtant on maitrise encore imparfaitement l’intérêt de la nourriture sur la performance – hormis dans son lien avec la prise de poids. Parmi les éléments majeurs qui la constitue et dont le corps a besoin pour lui fournir de l’énergie, on retrouve les glucides (les « sucres »), les lipides (les « graisses ») et les protéines (pour « réparer »). Comment ces macronutriments peuvent-ils être utilisés pour maximiser les adaptations à l’entraînement ? Pourquoi certains comptent-ils plus que d’autres pour la performance ? Quels sont les régimes qui marchent et ceux qui sont à éviter ? Voici un dossier spécial tiré des recherches actuelles (Burke et al., Toward a common understanding of diet-exercise strategies, IJSNEM 2018) pour tout vous expliquer !

soupesportive

Sportif, mange ta soupe !

Des soupes, des potages, des veloutés, des bouillons,…. Pour les lendemains de fêtes ? Pas seulement. Le sportif trouvera dans toutes ces recettes de quoi se réchauffer, s’hydrater, récupérer et s’étourdir de vitamines !
2 réactions

fatigue

Reconnaître simplement la fatigue

Le site Lepape-info regorge d’articles regorge d’articles sur la fatigue, centrale et périphérique, sur les moyens de la prévenir ou d’en récupérer. Et si le nombre d’articles est impressionnant, c’est parce que la problématique est complexe. Mais voyons comment identifier simplement un état de fatigue chez l’athlète.


antioxydant

Antioxydants : doit-on vraiment augmenter ses apports à l’entraînement ?

L’idée s’est répandue que les antioxydants étaient utiles à l’exercice pour combattre la dégradation cellulaire qui intervient sous l’effet de molécules très réactives à l’oxygène. D’où leur facilité à être recommandés en tant que supplément alimentaire… Qu’en disent les recherches actuelles ?


Sportifs de plus de 50 ans : Faut-il une alimentation spécifique ?

Diététique du sportif débutant : Savoir récupérer

De notre « mode de vie moderne mais sédentaire » émergent des sensations de fatigue, d’épuisement, de mal-être, voire de maladies chroniques (diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires,…). Nombre d’entre vous souhaitent y échapper par la reprise de l’activité physique. Bravo ! La pratique d’exercices présente de nombreux bienfaits mais il faut aussi penser à son alimentation pour optimiser la récupération après l’effort.

© georgerudy

Quelles protéines manger pour mieux récupérer ?

Le meilleur choix de source de protéines pour récupérer au mieux est un sujet souvent débattu. Deux questions seront principalement soulevées : les sources de protéines provenant de source animale ou de végétaux diffèrent-elles dans leurs capacités à favoriser la récupération après l’entraînement et quelles seront les aliments à privilégier ?

Mieux dormir pour mieux performer

Mieux dormir pour performer !

On ne sait pas encore clairement pourquoi en dort, mais on sait que le sommeil est le facteur n°1 de notre récupération. Faisons un point sur cette activité qui nous occupe 1/3 de notre vie.

Source - Fotolia

Comment mieux récupérer grâce à son assiette !

On se concentre souvent sur « LA » séance d’entraînement. Mais on en oublie trop que le but de celle-ci est de s’y adapter. Or, pour remplir cet objectif au mieux il sera important d’en récupérer pour pouvoir enchaîner avec les séances suivantes et donc maximiser les phases de préparation. L’un des moyens les plus efficaces pour récupérer sera la combinaison nutrition/hydratation/sommeil. Pour les deux premières solutions, certains auront leur shaker tout prêt à consommer à l’issue de chaque série. Pourtant, très souvent de bons choix nutritionnels pourront contribuer à une stratégie de récupération optimale.

1 réaction