Que penser de l’électrostimulation ?

De multiples utilisations

De plus en plus de sportifs deviennent adeptes de l'électrostimulation. Qu'en pense notre médecin du sport ? Sa réponse.

Electrostimulation

Il faut bien différencier dans  cette méthode de musculation :

  • Les indications dans le cadre d’un traitement médical
  • Et celles dans le cadre unique de la musculation pure.

L’électrostimulation, dans le cadre médical, est un outil indispensable de rééducation. Lorsque pour des raisons médicales,  il est  impossible de mobiliser une articulation (chirurgie récente de cette articulation par exemple), on pourra réveiller et entretenir la masse musculaire de deux façons : soit en faisant du travail musculaire statique (c’est-à-dire sans mobiliser le segment de membre) soit en faisant de l’électrostimulation. Cette dernière est particulièrement efficace dans cette période post chirurgicale. Dès que la mobilisation articulaire sera possible, la rééducation deviendra plus classique avec un travail musculaire mobilisant les segments de membres (travail concentrique puis travail excentrique). On pourra bien évidemment compléter le travail musculaire dynamique par du travail musculaire grâce à l’électrostimulation. Donc l’électrostimulation est un bon outil de rééducation de l’appareil locomoteur. Cette technique peut aussi être utile pour certains patients souffrant d’une importante déficience musculaire (remuscler un patient souffrant de myopathie urémique par exemple).

Dans le cadre de la musculation classique (patient en pleine santé voulant améliorer sa masse et sa capacité musculaire), l’électrostimulation est un moyen, parmi les autres techniques de musculations,  avec des avantages (disponibilité, facilité, personnalisation, gain de temps car on peut « faire deux choses » à la fois, ….) et des inconvénients (douleurs ou gêne plus ou moins tolérables en fonction des sujets,  achat du matériel, pas de mise en charge dynamique des articulations, …). Dans ce cadre, il faut absolument varier les techniques de musculations : musculation avec charge (poids du corps, machines, haltères, …), ne pas oublier le travail excentrique,  la pliométrie de terrain, et « une dose » d’électrostimulation.

7 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    Suite à un grave accident de la route je souffre de très graves séquelles de toutes sortes.
    J’ai utilisé l’électrostimulation pour réveiller et reconstituer les muscles lésés, toutefois le manuel livré avec l’appareil est trop succinct et trop imprécis pur continuer, je suis donc à la recherche d’informations plus poussées.
    Existe-t-il des manuels plus poussés que celui livré avec l’électrostimulateur.
    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour
      Pas à notre connaissance toutefois si vous nous donner le modèle de votre électrostimulateur nous pourrons transmettre à notre médecin qui pourra peut être vous donner quelques conseils. Mais il faudra être un peu patient car c’est les vacances.
      Bon courage
      Cordialement

      Répondre
    • Bonjour,

      Voici la réponse de notre médecin du sport, Yannick Guillodo :

      « Bonjour,

      Je comprends votre problème mais je ne peux pas vous donner de référence de qualité sur l’électrostimulation. Je ne suis pas un spécialiste de cette technique de musculation mais je vous donne deux ou trois réflexions sur la musculation. Car il existe une constante dans le travail musculaire qui est de varier les sollicitations musculaires et donc les programmes de musculation.

      Pour l’électrostimulation, il faut bien différencier dans cette méthode de musculation :
      • Les indications dans le cadre d’un traitement médical
      • Et celles dans le cadre unique de la musculation pure

      L’électrostimulation, dans le cadre médical, est un outil indispensable de rééducation. Lorsque pour des raisons médicales, il est impossible de mobiliser une articulation (chirurgie récente de cette articulation par exemple), on pourra réveiller et entretenir la masse musculaire de deux façons : soit en faisant du travail musculaire statique (c’est-à-dire sans mobiliser le segment de membre) soit en faisant de l’électrostimulation. Cette dernière est particulièrement efficace dans cette période post chirurgicale. Dès que la mobilisation articulaire sera possible, la rééducation deviendra plus classique avec un travail musculaire mobilisant les segments de membres (travail concentrique puis travail excentrique). On pourra bien évidemment compléter le travail musculaire dynamique par de l’électrostimulation. Donc l’électrostimulation est un bon outil de rééducation de l’appareil locomoteur. Cette technique peut aussi être utile pour certains patients souffrant d’une importante déficience musculaire (remuscler un patient souffrant de myopathie urémique par exemple).

      Dans le cadre de la musculation classique (patient en pleine santé voulant améliorer sa masse et sa capacité musculaire), l’électrostimulation est un moyen, parmi les autres techniques de musculations, avec des avantages (disponibilité, facilité, personnalisation, gain de temps car on peut « faire deux choses » à la fois, ….) et des inconvénients (douleurs ou gêne plus ou moins tolérables en fonction des sujets, achat du matériel, pas de mise en charge dynamique des articulations, …). Dans ce cadre, il faut absolument varier les techniques de musculations : musculation avec charge (poids du corps, machines, haltères, …), ne pas oublier le travail excentrique, la pliométrie de terrain, et « une dose » d’électrostimulation.

      Dans votre cas, Il faut donc que vous introduisiez de la musculation plus dynamique (en respectant vos douleurs articulaires et osseuses) en plus de l’électrostimulation. »

      Répondre
  2. Bonjour,

    Qu’en est il de l’électrostimulation dans le cadre de la récupération? C’est pas comme ça que c’est le plus efficace pour les coureurs?

    Cordialement.

    Répondre
  3. Bonjour,

    L’électrostimulation en mode capillarisation ou selon votre modèle en mode récupération active ou decrassage est un bon moyen de soulager et de régénérer les tensions musculaires. Je précise qu’il faut évidemment utiliser le bon « programme » d’électrostimulation.

    Cordialement

    Répondre
  4. Bonjour
    Je voudrais vous demander votre avis sur les ceintures abdominales,réels effets ou Pas?

    Répondre
  5. Bonjour, je suis atteinte de myasthénie depuis Septembre 1995, suite à l’accouchement de mon premier enfant. Début Janvier 1997, j’ai été obligée de commencer une corticothérapie à forte dose ; j’ai arrêté d’en prendre le 20 novembre 2017. La cortisone m’a détruit le corps. J’ai de l’ostéoporose (12 fractures vertébrales et 14 cm en moins), j’ai dû me faire enlever le sigmoïde. Et aujourd’hui j’ai mal aux articulations (je marche sur mes talons car mon avant-pied et mes chevilles sont raides) et aux peu de muscles qui me restent. Le 10 novembre dernier, j’ai porté un sac de courses et me suis fait très mal aux muscles des bras ; j’en souffre encore et n’arrive pas à me coucher sur le côté à cause de cela (je ne dors que sur les côtés car mon dos est arrondi à cause de ma colonne qui fait un Z). Je n’ai pas le droit de prendre de myorelaxant. Je dois aussi entretenir ce peu de muscle. Alors je fais un peu d’haltère pour mes bras (quand je n’ai pas mal) et de vélo d’appartement pour le souffle. Je me posais la question sur ces appareils d’électrostimulation pour essayer de faire travailler mes abdos (car je n’arrive pas à lever le buste en position couchée) : de bons abdos m’aideraient à supporter mes douleurs du bas du dos. Quel marque me conseillez-vous et comment l’utiliser pour faire travailler mes abdos et les muscles du dos . Et que me conseillez-vous pour guérir cette douleur à mon bras. Et enfin que puis-je faire pour la raideur de mes chevilles et avant-pieds ? Je vous remercie de me lire. Dans l’attente de vos réponses qui me donneront peut-être l’espoir d’aller mieux, je vous souhaite une excellente santé et de bonnes fêtes. Emine.

    Répondre

Réagissez