Source - Fotolia

Les 3 meilleurs facteurs de performance en Trail Courte Distance

En trail, on est assez loin de la course à pied usuelle dans la mesure où les parcours sont non seulement vallonnés mais, de surcroît, constitués à plus de 80% de surface non-goudronnée / non-pavée. Ceci n’est pas anodin pour le coureur : dénivelé et terrain agissent de concert pour dénaturer sa foulée. Et il le sent bien / sait bien puisque l’activité musculaire en trail est tournée vers davantage de contractions excentriques (en descente) et d’activité métabolique (en montée), et possède donc une réputation légitime dans les courbatures développées et l’énergie dépensée. Autant de facteurs a priori à considérer dans la performance, et donc la préparation.

Source - Fotolia

Retour à la case Cross !

Le cross-country, littéralement “course à travers la campagne” trouve son origine en Angleterre. Si les championnats se déroulent actuellement sur des hippodromes désespérément plats, ce n’était pas le cas il y a encore quelques décennies où les épreuves rivalisaient de difficultés (montées, descentes, franchissement d’obstacles et de rivières, champs de labour, dévers, boue …), et consacraient des athlètes complets qui auraient certainement fait d’excellents coureurs de trail court.
Si le profil des cross à bien changé, il est encore possible de trouver de rudes parcours sur les épreuves de début de saison. Mais quels avantages peut-on tirer de la pratique du cross-country quand on est un spécialiste de trail ? 1 réaction

image2

Erik Clavery, prépa CCC® 2017, RV vendredi !

Même si la CCC ne représente pas l’objectif de l’année pour Erik, cela reste une course majeure avec un haut niveau de concurrence puisqu’Erik se présentera au départ de l’épreuve avec la 17ème côte ITRA.
La récupération de la difficile Western States (voir articles précédents) semble à présent complète, et les dernières semaines de préparation sont assimilées. Un dernier week-end dans les Pyrénées pour prendre un peu de distance et d’altitude, et ce sera l’heure de se rendre au départ de cette Courmayeur-Champex-Chamonix, édition 2017.

Voyons comment se sont déroulées les dernières séances :

UTMB_2015_Starting_Line

L’UTMB Une course pour tous, paroles de coureurs

Le rendez-vous planétaire de Chamonix n’est certes pas réservé à l'Élite mondiale du trail mais pour l’Utmb soit le graal de l’événement encore faut-il faire parti des heureux élus suite au tirage au sort. Avec 5 courses au programme ce sont près de 8000 coureurs qui s’élancent sur les chemins autour du toit de l’Europe. Pour le Pape.info nous avons rencontré 4 coureurs qui ont déjà participé à l’événement et qui seront pour la majorité d’entre eux encore présents à Chamonix pour disputer l’une des courses, juste pour le plaisir ! Nous les avons interrogé sur leurs motivations, leur préparation, leur vécu à sur cette course unique. Également quels conseils ils prodigueraient à celui ou celle qui découvrirait l’événement fin août.

Source :  Altitude Films

La préparation à l’UTMB® de Julien Chorier. Le calme avant la tempête

Nous voici dans la dernière ligne droite. A partir de maintenant, on ne peut plus progresser ! Il faut juste optimiser le niveau de forme et maîtriser ses émotions. Le jour J, il faudra vivre intensément l’instant présent, tout en restant calme et serein. 5 jours de repos sur les 12 derniers jours doivent permettre une belle surcompensation. 1 réaction

Erik Clavery, sur le KV de Courchevel

Erik Clavery, préparation CCC®, à S-2

Poursuivons avec la préparation d’Erik qui touche à sa fin. Après le stage dans les Pyrénées, Erik a enchaîné début août par quelques jours à Courchevel pour travailler encore une fois son point faible : la descente technique. Il n’est jamais aisé pour un athlète, quel que soit son niveau, de s’aligner sur une épreuve sans être en pleine possession de ses moyens. C’est le propre des courses de préparation, la tête devant restée fixée sur son objectif principal.




Source - Fotolia

Les dangers de l’été – Le coup de chaleur

Chaque été, la chaleur est la cause de nombreux accidents. A travers 2 témoignages, nous allons mettre en lumière les risques d’une pratique sportive intensive en ambiance chaude. Fièvre, perte de connaissance, vomissements et parfois la mort peuvent être au rendez-vous des mal-préparés, des non-avertis ou des inconscients. Découvrez alors comment prévenir et faire face pour que le plaisir de courir reste total même pendant la canicule.
1 réaction

Source - Fotolia

Débat : Différence entre Course sur Route et Trail ?

A l’arrivée de chaque nouvelle discipline dans la grande famille de l’athlétisme, les regards se font suspicieux et hautains, parfois méprisants, comme si la pureté de notre sport ne se trouvait que dans les stades. Malheureusement, l’inverse est aussi vrai, les coureurs nature ayant parfois une vision étriquée de la course sur piste. A cet égard, le documentaire « Free to run » de Pierre Morath est une belle leçon à méditer.
1 réaction

Source photo : Columbia utmb

UTMB : Comment vivre une fabuleuse aventure, à travers 5 épreuves d’ultra-running autour du Mont-Blanc !

Avec un plateau exceptionnel d’élites entourés de 8 000 coureurs anonymes qui se préparent déjà pour la grande aventure, cette 15ème édition s’annonce comme un sommet. Et comme pour s’en assurer
encore un peu plus, tous les vainqueurs, hommes et femmes, des 14 éditions précédentes de l’UTMB® sont invités. Que la fête promet d’être belle !



Crédit photo : Gilles Reboisson

LYON URBAN TRAIL J-6 : UNE 10ème ÉDITION ÉVÉNEMENT

Redécouvrir Lyon en courant, à travers des parcours accidentés, ludiques et patrimoniaux, variant les terrains et épousant les reliefs de la ville était l’idée des créateurs de Lyon Urban Trail en 2007.
Depuis, ce concept de la journée du patrimoine en chaussures de Running a séduit plus de 100 villes Françaises et européennes et des milliers de pratiquants.

trail baldu

Trail : Quelles méthodes pour mesurer l’intensité de son effort ?

La gestion de course fait partie des facteurs stratégiques qui participent directement à la performance finale en trail et ultra trail. En effet, on peut être bien entraîné, avoir une bonne technique de montée/descente, ne pas avoir de problèmes d’hydratation et de nutrition … et rater sa course à cause d’un départ trop rapide. 8 réactions