baldu 4

L’assistance, facteur de performance en trail

Depuis de nombreuses années, chercheurs et entraîneurs tentent de définir les facteurs de performance en trail. On parle de consommation d’oxygène, d’endurance, de coût énergétique, de facteurs motivationnels, de technique … mais jamais d’assistance. Or traileurs et accompagnateurs connaissent l’importance d’une bonne assistance en trail, du gain de temps, d’énergie, mais aussi du réconfort apporté par les siens. A contrario, une assistance ratée peut s’avérer déterminante sur l’issue de l’épreuve. Nous touchons là au paradoxe du trail : c’est dans une épreuve en semi-autosuffisance que l’athlète est le plus dépendant de l’extérieur !

DC 1

Qui veut voyager loin ménage sa monture

En trail, nul n’est à l’abri d’un pépin matériel, et dans ce domaine également, il vaut mieux prévenir que guérir. La préparation d’une épreuve de trail, qui plus est un ultra, demande une préparation importante. Vous avez planifié, programmé, vous avez investi dans du matériel de qualité (chaussures, sac, habillement, nutrition, bâtons ...), vous avez passé les barrières ultimes du tirage au sort et vous avez réservé votre séjour au plus près de l’événement. Pourtant, il arrive pendant la course qu’un petit grain de sable s’immisce dans les rouages pour mettre à plat toute cette préparation. Voici quelques conseils à partir d’expériences vécues :




Trail le Bélier 2016

Premier objectif trail de l’année : quelle approche ?

Pour beaucoup de traileuses et traileurs, le premier gros objectif de la saison se situe au mois de mars, parfois en février avec des courses comme le Glazig, grand rendez-vous des bretons sur les falaises des Côtes d’Armor.
La question de la préparation est cruciale, car être opérationnel sur les 54 km du Glazig, les 45 km du Ventoux, ou les 80 km de l’Ecotrail de Paris, n’est pas chose aisée.




championnat de France de cross 2015

Une séance spécifique cross, ça vous tente ?

Voici déjà quelques articles que nous vous donnons des exemples de séances afin d’apporter de la variété dans votre entraînement. Même si vous ne préparez pas les cross, ce type de séance, par ses variations d’allures, ne peut être que bénéfique sur le développement (ou le maintien) de vos qualités de puissance et sur la maîtrise des intensités de course. Explications.








Kenya stage de Carmen Oliveras

S’entraîner en groupe

Quels sont les apports du travail en groupe dans les sports individuels ? Que peut-on gagner et que risque-t-on d’y perdre ? Comment adapter ses contraintes personnelles (temps, niveau) aux exigences du groupe et y puiser les ressources pour progresser ? Voici, quelques éléments de réponse.