Les amis et ennemis de notre sommeil

Des principes de base

Oui, notre alimentation peut influencer la qualité de notre sommeil... en bien ou en mal. Quelques rappels avec Dominique Poulain, diététicienne.

Fotolia_20893426_S-300x205

Quelques astuces alimentaires peuvent faciliter nos sommeils.

Evitez les excitants

Café, thé ou boissons à base de cola contiennent de la caféine. Substance stimulante, elle peut empêcher le sommeil des plus sensibles. Un dernier détail qui a son importance : écartez ces boissons 4 à 5 heures avant d’aller dormir, car c’est le temps nécessaire pour que la caféine soit complètement éliminée de votre organisme. Afin de préserver votre précieux sommeil, optez pour du décaféiné.

Dînez

Il ne faut manger ni trop, ni trop tard. Un dîner très copieux et tardif est long à digérer et perturbe votre sommeil. A contrario, un apport alimentaire insuffisant peut constituer un adversaire redoutable. Si vous mangez trop léger (ex : un maigre potage et un yaourt à 0%), vous allez vous réveiller au milieu de la nuit avec une fringale de sucré.

Les glucides (pâtes, riz,…) favorisent l’endormissement et le sommeil profond. Pommes de terre et noix de beurre : une bonne idée avant d’aller se coucher !

Dégustez une tisane, marchande de sable

Aucun aliment n’est miraculeux pour bien dormir, mais certaines plantes sont réputées pour apporter détente et endormissement : camomille, tilleul, verveine,…. Un rituel apaisant et calmant avant d’aller se coucher
Et, n’oubliez pas après le repas, une marche digestive est la bienvenue… allez promener le chien !

Réagissez