Entraînement en début de soirée : goûter ou grignotage ?

Autorisez-vous une vraie pause

Votre entraînement a lieu en fin d’après-midi ou en début de soirée. Et, votre déjeuner, insuffisant ou déjà loin, vous laisse une impression de vide. Que faire ?

Pain d'épice et une orange

Le grignotage : des en-cas alimentaires trompeurs

Le grignotage se définit par des prises alimentaires répétées, consommées sans vraie faim. Il est constitué d’aliments souvent glucido-lipidiques et pauvres en qualité nutritionnelle (barres chocolatées, biscuits fourrés, chips..). On picore rarement des rondelles de carottes ! Si vous vous alimentez en continu, votre système digestif, votre cerveau, perdent leurs repères et ne sauront plus contrôler ni satiété, ni faim…ni le poids !

Le goûter : s’autoriser une vraie pause et apprécier

Une à deux heures avant l’entraînement, arrêtez-vous quelques minutes, acceptez cette pause récupératrice et essentielle pour reprendre des forces et repartir en pleine forme. Cette vraie collation vous évite de craquer sur n’importe quel aliment et vous permet de patienter jusqu’au repas du soir.

Pour faire le plein de recettes, voici un concentré de possibilités simples, faciles à transporter et efficaces :

  • Fruit (banane, pomme,…)
  • Les inoubliables barres de chocolat cachées entre deux morceaux de pain
  • Les moelleuses tranches de pain d’épices
  • 2-3 madeleines dodues ou quelques biscuits secs
  • Une barre céréalière aux fruits (pas de barre de protéines)
  • Sans oublier de boire… de l’eau

Réagissez