Cholestérol : savez-vous dépister les mauvaises graisses ?

Peut-être se trompe-t-on d’ennemi ?

viennoiserie

La mauvaise image du cholestérol alimentaire n’est pas totalement fondée. Il mériterait un peu plus de considération.

Transporteurs

Le cholestérol est une molécule vitale. ¼  provient des aliments, le reste est fabriqué artisanalement par l’organisme lui-même. C’est un lipide parmi tant d’autres, véhiculé par des systèmes de transport spécifiques : les lipoprotéines.

–          LDL (low Density Lipoprotein) : apportent le cholestérol fabriqué par le foie aux organes qui en ont besoin

–          HDL (High Density Lipoprotein) : récupèrent le cholestérol en excès dans les organes pour le rapporter au foie, où il est éliminé

Dérèglement du recyclage

Une augmentation excessive de LDL dans le sang et/ou une insuffisance de HDL sont des facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires. Les cellules sont dépassées par les quantités de Cholestérol-LDL déversées dans le sang. Elles n’arrivent plus à le capter. Il finit par se déposer sur les parois des artères, où, petit à petit, il devient plaque d’athérome.

A qui la faute ?

Notre attention se porte sur des aliments comme le beurre, le fromage, les oeufs… mais nous ferions bien d’être aussi attentifs à certaines graisses dites saturées qui augmentent notre taux de LDL. (viennoiseries, gâteaux industriels, aliments qui contiennent de l’huile de palme)

Réagissez