Le test des Salomon S-Lab XT 6 Racing

Un mois d'entraînement avec les chaussures Salomon S-Lab XT6 Racing et un test grandeur nature sur la CCC. Voici le test d'un de nos testeurs traileurs.

Salomon S-Lab XT 6 Racing

Le testeur

François-Xavier
40 ans
Gendarme
Taille : 1m78
Poids : 73 kg
Pratique du running depuis 18 ans
Chronos :
Semi-marathon : 1h23
Trail
65 km (2000m D+) des Gendarmes et des Voleurs de temps : 6h40
58 km des Gendarmes et des voleurs de temps : 6h16mn30 (lire son récit de course du Trail du Limousin 2014)
CCC : (lire son récit de course de la CCC 2014)

Conditions du test

Environ 300 km pendant 1 mois en pratiquant 4 à 5 sorties par semaines, préparation Courmayeur-Champex-Chamonix (Epreuve de l’UTMB soit 101km et 6100m de dénivelé positif).

Le test

Lorsque j’ai reçu les Salomon S-Lab XT 6 Racing, j’étais impatient de les essayer afin de les comparer avec leur sœur « jumelle », les Softground (lire le test des S-Lab XT 6 softgroung), que j’ai déjà testées en début d’année. Je découvre en sortant ces dernières de leur boîte, une magnifique paire de Salomon rouge et noir en 43 1/3. Ce rouge me fait penser à une sportive italienne.

Mon premier réflexe est de les peser, 330gr. Un petit peu plus légère que les softground. Je regarde le profil de la semelle, je m’aperçois que la semelle est composée de « chevrons » beaucoup plus petits que sur sa cousine, d’où son excellente accroche sur terrain sec.

semelles des Salomon S-Lab XT 6 sofground-Racing

Je décide de les essayer. Je mets mes semelles et je les enfile. Elles sont vraiment très confortables, aucune couture à l’intérieur et le pied est bien maintenu grâce au Quicklace. Il permet un serrage rapide et facile. De plus, la pochette de rangement est toujours aussi pratique. Très bon maintien du talon d’Achille et la languette colle parfaitement au coup de pied. En plus, j’adore leur look.

On est en juillet, les conditions sont idéales. Je fais une sortie en forêt, le terrain est bien sec. Tout de suite, je constate que la semelle de la racing est un peu dure, mais qu’elle accroche avec le Contragrip. La chaussure est vraiment très confortable grâce à la technologie sans coutures. Bon dynamisme de la chaussure dans l’ensemble et très bon maintien du pied avec le système Endofit et son manchon, et le Sensifit.

J’ai effectué des sorties longues jusqu’à 3 heures et la XT 6 s’est toujours bien comportée dans l’ensemble.

Et en compétition ?

Le petit plus du test est un essai grandeur nature en compétition. Et oui, un test sur la CCC, 101km et 6000 mètres de dénivelé positif. Presque 18 heures avec les chaussures au pied.

Juste après le départ, la portion goudronnée ne va pas révéler les qualités des XT6 Racing… Par contre, dès la première ascension, la chaussure est dans son élément. J’apprécie tout de suite son accroche mais aussi son confort. Le Pare Pierre en TPU est très efficace sur les rochers encombrant le sentier. Il sera encore plus appréciable après plus de dix heures de courses et des ongles de pieds très douloureux.

Après l’arrivée de la pluie en fin de journée, les chaussures sont bien trempées. Avec son Mesh Respirant, le séchage se fait assez rapidement et on a une bonne respirabilité du pied, ce qui est très appréciable sur ce genre d’épreuve. La pluie rend le terrain gras et glissant et je suis surpris par l’attitude des racing sur ce type de terrain. Elles partent en glissade lors de certains appuis, mais la semelle et son système Contragrip fini par se stabiliser sans vraiment faire une véritable « sortie de route ». Le traileur peut avoir confiance sur terrain gras dans la limite du raisonnable après une pluie estivale. Elles ne sont quand même pas aussi performantes que les Softground dans ce domaine.

Pendant toute la course, j’ai apprécié les S-Lab dans tous les domaines. Seul inconvénient, malgré le Mesh anti Débris, j’ai eu des petits cailloux dans la chaussure assez gênants au point de devoir m’arrêter pour les enlever. Pour le reste, il faut voir à l’usure, notamment pour la résistance du Mesh au niveau de la pliure de l’avant pied, petit faiblesse sur d’autres modèles.

Salomon S-Lab XT 6 RacingEn ce qui concerne la semelle, je n’ai pas constaté une usure prononcée, même après la CCC.

Conclusions

Je conseille plus cette chaussure pour la compétition trail et ultra. Bien sûr, son terrain de prédilection est la montagne et par temps sec, même si la XT 6 Racing est loin d’être ridicule. Quand il pleut, ça passe !!!

Son profil de machine de course en fait vraiment une bête de trail. Pour l’entrainement, oui, mais occasionnellement vu son prix de 170 euros, et à volonté sur les compétitions, c’est un « ultra » plaisir de courir avec.

Je la conseillerais pour les coureurs réguliers à expérimentés cherchant la performance et qui souhaitent se faire plaisir.

Technologies de la chaussure :

  • Mesh respirant pour un séchage rapide : Un mesh à couche externe unique allié à une couche de nylon permettant une respirabilité et une résistance à l’usure extrêmes.
  • Mesh anti-débris : Permet d’éviter que des corps étrangers se retrouvent coincés entre le pied et l’assise plantaire.
  • Pochette pour lacets : Rangement pratique pour le système de laçage Quickfit.
  • Protection languette : Protection de languette évitant toute pénétration de terre ou de débris à l’intérieur de la chaussure.
  • Endofit : Manchon interne servant à maintenir le pied avec précision et à améliorer le retour du terrain et l’enveloppement du pied.
  • Pare-Pierre en TPU : Procure une meilleure tenue du pied ainsi qu’une protection latérale.
  • Sensifit : Le système Sensifit enveloppe le pied pour un maintien à la fois précis et sûr.
  • Quicklace : Système de laçage simple et efficace en un seul geste. Une chaussure facile à mettre et à retirer.
  • Nnon-Marking running contagrip : Combine différentes duretés de caoutchouc pour optimiser l’adhérence et la résistance à l’usure et obtenir ainsi des performances élevées en terrains mixtes. Dotées de rainures pour un déroulé optimum et de pavés qui s’auto-nettoient et sont disposés dans plusieurs sens pour un freinage efficace, ces semelles ont fait l’objet de nombreux tests et ont démontré leurs performances en course sur tout type de terrain.
  • Agile chassis system : Le système ACS offre stabilité et amorti grâce à l’interaction avec l’AC Muscle, un intercalaire souple en EVA.
  • EVA Moulé : L’intercalaire EVA moulé offre un meilleur amorti, plus de légèreté et de stabilité.
  • Controle de la pronation
  • Ortholite : La première de propreté OrthoLite® allie une mousse OrthoLite® spéciale à un berceau de talon en EVA. La mousse OrthoLite® crée un environnement plus sec, plus frais et plus sain sous le pied. Ce système ne peut se détériorer ni perdre de son efficacité avec le temps. Sa structure en caoutchouc recyclé contribue à protéger l’environnement. Le berceau de talon en EVA offre un support et un amorti accrus du talon.
  • Technologies sans coutures
  • Sensifit soudé

La fiche technique de la Salomon S-Lab XT 6 Racing
Type : Trail, utilisation compétitions rapides sur sols durs
Type de foulé : Universelle.
Poids chaussure (poids référence) : 314 g en 42,5
Poids de la chaussure essayée : 330 g en 43 1/3 / 307 g sans semelles d’origines / 341 g avec mes semelles orthopédiques.

Descriptif de la chaussure :
La S-LAB 6 RACING de SALOMON est une référence dans l’univers du trail. Idéale pour les compétitions rapides sur sol dur.

Prix : 170 €
Acheter la S-Lab Racing Salomon sur lepape.com

5 réaction à cet article

  1. L’inquiétude quant à l’usure rapide du mesh au niveau des pliures de l’avant-pied est avérée. La « résistance à l’usure extrême » affichée par Salomon est véritablement mensongère ; sur les deux paires que j’ai utilisées, le mesh s’est déchiré de manière très prématurée (entre 300 et 400 km), ce qui est purement inadmissible pour une chaussure à ce prix.
    J’ai, à l’époque, contacté le SAV chez Salomon qui m’a répondu que cela était tout à fait normal car ces chaussures étaient destinés aux traileurs d’élite et en particulier à ceux du Team Salomon (qui, c’est vrai, ne soucient peu du prix de leur matériel) : Argument très étonnant d’autant qu’aucune mise en garde n’est mise en avant par la marque !!!!!

    Répondre
    • Bonjour , je suis entièrement d’accord avec les différents commentaires près cités , une chaussure à ce prix ( 170 € ) , j’ai fais qqe entrainements et 2 trails ( 85kms + 84 kms ) soit 3 mois , la chaussure est morte , donc je me suis dit que j’avais un peu forcé desssus , je rachète la meme paire et de nouveau au bout de qqe entrainements et le coup de grace qui les achevés ,le grand trail des templiers , mais bon apparament c’est la maladie chez salomon et sur d’autres de leurs modeles , il est vrai que le confort reste exceptionnel mais la qualité est devenu médiocre , je banni cette marque de chaussure , une vrai DOBE pour le prix !!!

      Répondre
  2. Idem que les commentaires précèdents!!! Une usure prématurée et un mesh de très mauvaise qualité.Après plusieurs années en slab, sur de l’ultra comme le tor des geants, je pense vraiment me diriger vers une autre marque. Dommage, avec 3paires par an!!Mais ils s’en foutent!

    Répondre
  3. Salomon ce gave tous simplement.Demandes à ceux qui en profites si c’est la même qualite???? D’après Francois d’Aene il les as sur mesure.c’est pour ça qu’on paye le plein tarif.
    Pour moi ça fait chero me km.

    Répondre
  4. Bonjour oui quelle dommage que la marque se foute de’ tout ses geants comme moi qui sont passionner et qui vont surment aller voir ailleur s est mon coup de queule

    Répondre

Réagissez