Transvulcania 2012, la réaction d’Andy Symonds, deuxième

Le plus Provençal des trailers Anglais

2-Andy-Symonds

Samedi 12 mai aux Canaries, le 83,3 km de la quatrième édition de la Transvulcania, étape d’ouverture de l’Ultra SkyMarathon® Series, a réuni la quasi-totalité des meilleurs mondiaux sur cette distance.

Sous la chaleur, la victoire est revenu à l’Américain Dakota Jones qui a devancé sur la ligne d’arrivée l’Anglais Andy Symonds et l’Espagnol Kilian Jornet.

Pendant longtemps Dakota Jones et Kilian Jornet sont restés ensemble en tête avant que Kilian Jornet accuse une baisse de forme très légitime en fin de parcours puisqu’il reprend à peine le trail après une très longue saison de ski alpinisme riche en exploits.

Belles performances des Français : François D’Haene termine quatrième, Erik Clavery est sixième et Thomas Lorblanchet huitième.

Andy Symonds, ingénieur en énergies renouvelables chez Eole-Res à Avignon, réside à Lagnes, dans le Vaucluse et vient d’enchaîner trois victoires en trail : Ventoux, Sainte-Victoire et l’Ardéchois avant de prendre cette superbe deuxième place.

«Sur la ligne de départ ma priorité était de me faire plaisir. J’ai constaté depuis longtemps que c’est ma condition préalable pour décrocher un bon résultat. Rien de bien surprenant puisqu’il constitue la raison pour laquelle je pratique le trail. Avec ma femme, nous avions déjà marché sur une partie du parcours, il y a cinq ans. J’avais ainsi pu admirer les paysages magnifiques, en particulier lorsque l’on contourne la crête du volcan. Je savais aussi à quoi m’attendre sur la technicité de ce parcours montagneux. Je suis donc parti tranquille afin de garder de l’énergie pour m’exprimer au mieux sur la crête. Je me suis néanmoins assez facilement retrouvé à la troisième place au bout de 30 km. J’ai ensuite évolué à environ deux minutes derrière Dakota et Kilian jusqu’au gros sommet, la Roche de los Muchachos. Je pensais que je les rattraperais dans la descente, ce que j’ai réussi à faire, mais pas aussi facilement que j’aurais aimé. En effet les kilomètres commençaient à taper dans les cuisses. Tout de même j’ai doublé Dakota et Kilian avec encore mille mètres à descendre. Pas longtemps après les jambes commençaient à faire assez mal! Du coup, je suis arrivé en bas avec Dakota. Kilian était déjà distancé. Bien sur que je voulais à ce moment là gagner, mais avec 6 km à faire et une dernière grosse bosse terrible Dakota était simplement plus fort. Il n’y avait plus rien à faire. Je suis super content tout de même avec une deuxième place sur ce trail de niveau international.

Andy Symonds sera sans doute au départ du trail du Grand Lubéron dans deux semaines. Le 23 juin, il participe au Volcano trail en Guadeloupe. En attendant et afin de bien récupérer de ses efforts, il va de ressourcer du 17 au 20 mai avec son épouse et ses deux enfants dans la vallée de l’Ubaye au village vacances Cap France Lou Riouclar. A son programme tir à l’arc, VTT, natation, spa, hamann, sauna, promenades en famille, farniente, petits plats… et un petit peu de course à pied !

Robert Goin

Les résultats de la Transvulvania

Réagissez