Les résultats du Lyon Urban Trail (69), le 10 avril 2016

Hélio Fumo et Lucie Jamsin rois de la capitale des Gaules.

Près de 10 000 coureurs au départ sur les 4 distances au programme, un soleil radieux et des courses pleines de rebondissements, la neuvième édition du Lyon Urban Trail a tenu toutes ses promesses.

IMG_9115

« Autant d’escaliers, je dois avouer que ça fait un peu peur… » Et quand ces mots sortent de la bouche d’un coureur aussi confirmé que Sébastien Spelher, à quelques minutes du départ du 35 km du Lyon Urban Trail, on se dit qu’il sait de quoi il parle. L’alsacien est pourtant habitué au dénivelé et aux distances plus importantes, ce qui ne l’avait pas empêché de s’imposer ici en 2014, mais il est vrai que les plus de 1 600 marches qui jalonnent le parcours ont de quoi effrayer même les plus aguerris.

Hélio Fumo en costaud

Le soleil se lève à peine mais il déjà temps de s’élancer pour les concurrents de cette distance la plus longue du jour et ses 1 500 mètres de dénivelé positif. Alors que les derniers noctambules regagnent encore leurs lits, le départ est donné à 7h30. Sébastien Spehler redoutait peut être les escaliers mais cela ne l’empêche pas de prendre seul les commandes de la course et d’imprimer un rythme très élevé dans les premiers kilomètres. Il est rejoint par le portugais Hélio Fumo au 3ème kilomètre alors que derrière, un petit groupe de concurrents parmi lesquels Emmanuel Meyssat, Romuald De Paepe ou encore Stéphane Ricard (champion du monde de course en raquettes) mènent la chasse.
Le duo de tête ne cessera d’augmenter son avance au fil des kilomètres, se mettant à l’abri d’un retour de leurs poursuivants. Dès le 20ème kilomètre la situation est claire, la victoire se jouera entre Hélio Fumo et Sébastien Spehler. Les escaliers et les descentes se succèdent à un rythme infernal, entrecoupés de portions plus plates sur lesquelles le portugais « était trop rapide » comme l’expliquera Sébastien Spehler qui laisse finalement filer la victoire dans les 3 derniers kilomètres. Il termine à une trentaine de secondes du vainqueur du jour, spécialiste des trails urbains (vainqueur du 23 km en 2015) et ravi de sa victoire. « La course a vraiment été très rapide et se fut une belle bagarre. C’est un réel plaisir d’aller au bout de soi-même pour décrocher la victoire » déclarait-il, grand sourire aux lèvres, une fois l’arche d’arrivée franchie.
Emmanuel Meyssat complète le podium, terminant à 7 minutes du duo de tête et devant un Romuald De Paepe enchanté par le parcours. « C’est un réel plaisir de courir ici, le parcours est magnifique et j’en ai pris plein les yeux » racontait-il à l’arrivée.

Lucie Jamsin au bout du suspens

Pendant ce temps-là, la bataille fait rage pour la victoire chez les femmes. Ines Marques, compatriote du lauréat chez les hommes, fait cavalier seul en tête après avoir réussi à creuser un petit écart sur Lucie Jamsin qui s’accroche. Mais la jeune coureuse de 26 ans grappille des secondes à son adversaire sur la deuxième partie de course et fond sur la portugaise dans les derniers kilomètres. « Je l’ai aperçu à 3 kilomètres de l’arrivée à environ 150 mètres devant moi » explique Lucie à l’arrivée. « Ca faisait un moment que je ne la voyais plus et ça m‘a donné un coup de boost. Je me suis dit que la victoire était encore possible ! Alors j’en ai remis une couche et je l’ai doublé dans le dernier kilomètre ! » Grand sourire aux lèvres, la nordiste remporte la course et passe sous la barre des 3 heures (2h59mn44s) pour une performance majuscule.
Ines Marques s’offre quant à elle une belle deuxième place en guise de cadeau d’anniversaire tandis qu’Anne-Sonia Provent complète le podium, une vingtaine de minute plus tard (3h19mn43s).

Renaud Jaillardon et Cédric Fleureton main dans la main

Une heure après le 35 km, c’était au tour des concurrents du 23 km de s’élancer. Si la distance est plus courte, les escaliers sont bien au rendez-vous sur ce parcours également. Et comme sur le 35 km, c’est un duo qui va mener toute la course, un cran au-dessus de la concurrence.
Sauf qu’ici, c’est main dans la main et donc ex-aequo que Renaud Jaillardon et Cédric Fleureton passeront la ligne d’arrivée, 1h et 41 minutes plus tard. « On a couru vraiment toute la course ensemble sans réussir à se départager donc c’est un résultat logique » expliquait Cédric Fleureton, invité surprise de ce Lyon Urban Trail. « Aucun de nous n’a réussi à décrocher l’autre et on a donc décidé de finir ensemble, ça nous semblait normal » confirmait Renaud Jaillardon encore très frais à l’arrivée.
Derrière ce duo infernal, Hugo Altmeyer s’empare de la troisième marche du podium, au terme d’une course maitrisée et réfléchie selon ses mots : « j’ai très rapidement compris que ça allait trop vite pour moi devant et je me suis concentré sur la dernière place du podium. J’ai fait la course à mon rythme et comme je rentre tout juste des Etats Unis et que je suis encore un peu fatigué, c’est une belle récompense que cette 3ème place ». On pourra également noter la belle 5ème place au scratch de Gédéon Pochat, qui décroche la victoire chez les espoirs.
Chez les femmes, c’est finalement Sandy Margot qui l’emporte en 2h24mn16s, devançant de moins d’une minute sa dauphine Marion Blanchet alors que Claire Dauchez complète le podium.

Enfin, les coureurs et coureuses qui souhaitaient découvrir le trail urbain se sont élancés sur les parcours de 14 et 8 km afin de se frotter eux aussi aux escaliers.

Les résultats du 35 km

  • Hommes
  1. Hélio Fumo (POR), 2h27mn23s
  2. Sébastien Spehler, 2h27mn56s
  3. Emmanuel Meyssat, 2h34mn33s
  4. Romuald De Paepe, 2h36mn38s
  5. Philippe Dubois, 2h38mn25s
  6. Stéphane Ricard, 2h40mn20s
  7. Sébastien Isnard, 2h46mn36s
  8. Gabriel Chamel, 2h46mn48s
  9. Mikael Manin, 2h47mn20s
  10. Sébastien Bertrand, 2h48mn33s
  • Femmes
  1. Lucie Jamsin, 2h59mn44s
  2. Ines Marques (POR), 3h00mn30s
  3. Anne-Sonia Provent, 3h19mn43s
  4. Fauque Pierre, 3h20mn30s
  5. Elise Caillet 3h25mn15s
  6. Corine Gruffaz, 3h29mn19s
  7. Anne-Sophie Cholleton, 3h35mn58s
  8. Laurence Tortel, 3h46mn23s
  9. Sandrine Leborne, 3h49mn28s
  10. Liliane Chapelin, 3h49mn34s

Les résultats complets du 35 km

Les résultats du 23 km

  • Hommes
  1. Renaud Jaillardon, 1h41mn44s
  2. Cédric Fleureton, 1h41mn44s
  3. Hugo Altmeyer, 1h44mn41s
  4. Sébastien Hours, 1h45mn22s
  5. Gédéon Pochat, 1h49mn09s
  6. Robbie Britton, 1h50mn15s
  7. Tiago Lousa (POR), 1h50mn47s
  8. Sylvain Seydoux, 1h50mn59s
  9. Stéphane Celle, 1h52mn13s
  10. Aurélien Gadenne, 1h52mn37s
  • Femmes
  1. Sandy MARGOT, 02h24mn16s
  2. Marion BLANCHET, 02h24mn51s
  3. Claire DAUCHEZ, 02h25mn53s
  4. Marine WILLEMSE, 02h27mn48s
  5. Cécile PICARD, 02h28mn41s
  6. Helene RHETY, 02h28mn47s
  7. Camille ROLIN, 02h28mn56s
  8. Camille BERANGER, 02h29mn09s
  9. Emilia KNOSPE, 02h29mn33s
  10. Leslie MORENO, 02h30mn28s

Les résultats complets du 23 km

1 réaction à cet article

  1. Belle épreuve : dommage que l’organisateur ne prévoit pas un peu plus d’ambiance sur le trajet…
    En revanche les problèmes de fluidité constatés sur le LUT by night n’ont pas eu lieu sur ce tracé ! POint positif !

    Répondre

Réagissez