8020

3 erreurs sur le 80-20

En endurance, ce concept est bien connu. Il dicte nos plans d’entraînement, oriente nos agendas, notre alimentation, nos discussions. Mais comme tout concept, il est soumis à interprétation. Voyons donc les erreurs-types qui lui sont associées.

5 réactions

deconfinement

L’effet déconfinement : un parallèle cognitif avec nos fins de séances

Une séance d’entraînement et un confinement sans-précédent ont-ils des points communs ? Au premier coup d’œil, tous deux ont un moment d’arrêt défini, tous deux engagent des efforts. Et s’il en est d’autres, une question se pose alors : la baisse d’autodiscipline que l’on observe en ce moment en France avant le déconfinement « officiel » ne pourrait-elle pas être rapprochée de mécanismes cognitifs que l’on vit plus généralement dans nos fins de séance ?

Asian woman runners she was running on the road in the morning.

Interférences à l’entraînement : quand 1+1=3

Les actions conduites *autour* de l’entraînement peuvent impacter la progression. L’hydratation, le sommeil, les étirements… Une panoplie d’outils est aujourd’hui à disposition du sportif, qui peut d’ailleurs s’y perdre. Pire, certains outils, si on les associe, ne combinent pas leurs effets positifs comme on peut l’espérer (1+1=3), ils les inhibent (1+1=1).


AdobeStock_107361767-600x400

Confiné, mais toujours performant

Seulement une semaine écoulée et le confinement nous a déjà bien impacté. Notre comportement sportif, nos sensations à l’effort, les inquiétudes sur la baisse de performance… Pourtant ce n’est que le début. Alors comment préserver un bon niveau d’efficacité les prochains jours/semaines ?

Runner trail running fitness man on endurance run - motivation a

2 jours en montagne : assez pour performer à >4000m ?

Winter is coming… et avec lui la perspective de partir en montagnes pour préparer sa future saison (ou des épreuves spécifiques d’hiver). Alors qu’une acclimatation complète à l’altitude requiert plusieurs semaines, des formats bien plus courts sont utilisés par les randonneurs, parfois à peine quelques jours. Pour quels résultats ?



Fitness and workout wellness concept.

Mission to Mars : avez-vous les qualités requises ?

On sait que les athlètes de haut niveau présentent des valeurs physiologiques hors normes : gros cœur, bon rendement… À l’opposé du continuum de condition physique, on étudie aussi les personnes volontairement et durablement alitées afin de comprendre comment le corps humain réagit en situation de microgravité, autrement dit dans l’espace.

Kenyan-Eliud-Kipchoge-franchit-vainqueur-ligne-arrivee-marathon-Londres-28-avril-2019_0_729_486

2h au Marathon : 1 chance sur 10 en Mai 2032

À observer un marathon on se prêterait volontiers à deviner sur le résultat. Aujourd’hui plus que jamais, on cherche à prédire les performances au point d’en oublier leur composante imprévisible. Un contexte… Un athlète… Une foule… Et le record tombe. Alors plutôt que de s’évertuer à projeter une « date » pour cette fameuse barrière des 2h, ne serait-il pas plus pertinent de parler de « probabilité » de record ?


enceinte1

Femmes enceintes et nouveau-nés : « Maman, cours pour ma santé ! »

La grossesse s’accompagne de restrictions alimentaires, professionnelles et environnementales. Mais elle est aussi faite d’encouragements, notamment sur le plan de l’activité physique. Et pour cause, les répercussions de cette pratique dépassent le « simple » cadre de la grossesse : elles accompagnent l’enfant bien des années !

addict

Addict : quand cerveau rime avec bourreau

Une question revient sur l’activité physique : quelle dose suffit à être sain de corps et d’esprit ? Pour ce qui est du corps, l’OMS pose clairement les bases : au moins 3x30’ d’intensité modérée par semaine. Pour ce qui est de l’esprit, c’est plus difficile… Et si ici, le mieux était l’ennemi du bien ?


Never stop to run

Sommeil rallongé = endurance maximisée

Les bonnes pratiques de l’hygiène de sommeil se démocratisent et évincent une partie des troubles qui y sont liés, permettant notamment un regain de performance physique. En endurance, alors que ce sont surtout les effets d’une restriction du sommeil qui sont étudiés, que savons-nous des enjeux liés à son extension ?

Senior man and woman and young female instructor  workout on fresh air. Outdoor activities, healthy lifestyle, strong bodies, fit figures. Stylish, modern sportswear. Different generations

Force : quel déclin lié à l’âge et au sexe ?

Il nous attend tous, entraîné ou non, performant ou non, ambitieux ou non. Le déclin de performance est inéluctable avec les années. Qu’en est-il chez les hommes et les femmes sur une qualité physique comme la force ?

affutage

L’affûtage a des questions pratiques

« S’affûter », un terme un peu étrange quand on n’est pas coutumier des compétitions sportives. Or, on s’aperçoit vite à quel point les interrogations que cette étape de l’entraînement soulève sont minutieuses dès que l’on met le pied dedans…


muscu_vieillesse

Musculation et vieillesse : quelle méthode pour progresser ?

Il n’est pas évident de démarrer un plan d’entraînement dont on ignore les effets à venir sur son corps, même si celui-ci est censé être personnalisé. Cela, d’autant plus lorsque l’on est âgé : la peur de se blesser, de ne pas supporter le rythme imposé, freine l’engagement initial ainsi que l’adhésion durable à l’activité. Dans cette logique, un article scientifique paru ce mois vient promouvoir l’écoute de soi pour le travail de renforcement musculaire chez les séniors.

antifatigue

La technique, cet « anti-fatigue »

Il est commun aujourd’hui d’attribuer le résultat d’une performance en endurance de type contre-la-montre (réalisée hors contexte de compétition) à 3 facteurs principaux dont l’un renvoie à l’économie de mouvement. Cette économie, c’est concrètement la quantité d’énergie dépensée par le sportif pour avancer à une certaine allure. Alors que c’est aujourd’hui la musculation qui est mise sur le devant de la scène pour améliorer cette composante de la performance grâce au renforcement de la raideur des fibres musculaires, le travail de coordination devient lui, indirectement, le parent pauvre d’un plan d’entraînement à la durée limitée. Cela étant, n’oublions pas que « sans maitrise, la puissance n’est rien ».
2 réactions

Young man using running application to check his performances 3D rendering

Performance subliminale : tout ne dépend pas de moi

La psychologie est pensée par beaucoup comme une boîte noire, quelque chose qui se passe entre les neurones et qui influence nos comportements. On sait qu’elle intervient dans la performance sportive, grâce aux recherches en psychologie cognitive qui montrent par exemple que les individus entraînés résistent mieux à la fatigue mentale que les moins sportifs, ou encore grâce aux études de neurosciences mesurant une irrigation supérieure du cortex frontal chez ces premiers malgré la fatigue, ce qui est d’intérêt dans leur lucidité à l’effort. Au-delà de ces aspects conscients, il y a quelques années, une étude a aussi fait le lien entre les informations inconscientes et la performance physique.

Fitness and workout wellness concept.

Toutes les intensités ne se valent pas

Prenons 3 critères révélateurs de l’intensité d’une séance d’entraînement : la fréquence cardiaque, le ressenti et la vitesse. Parmi eux, deux sont intrinsèques (relatifs aux réactions de notre corps), deux sont objectifs (non-soumis à interprétation), un seul est facilement dispensable de tout matériel de mesure. Ce qui en font des supports plutôt complémentaires.