Quel est le protocole de kinésithérapie à suivre en cas de lésion musculaire ?

Un internaute souhaite connaître le protocole détaillé de kinésithérapie à suivre afin de reprendre l'activité sportive suite à une blessure. Notre expert en kinésithérapie lui répond.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

 » Bonjour,
Suite à une lésion musculaire survenue au cours d’un match de foot, j’ai effectué une échographie dont voici l’examen :
– présence au niveau de la jonction myotendineuse du muscle biceps fémoral d’une petite collection anéchogéne de 4,8 mm de diamètre étendue sur environ 20 mm.
– aspect normal du tendon conjoint des ischio-jambiers jusqu’au niveau de son enthèse ischiatique
– absence d’autre anomalie musculaire décelable
– absence de lésion tissulaire circonscrite
conclusion :
– aspect échographique d’une désinsertion myotendineuse du muscle biceps fémoral avec petit hématome liquéfié

Pourriez-vous svp m’indiquer quel est le protocole détaillé de kinésithérapie à suivre afin de reprendre le foot
Merci par avance  » 

 

Notre expert en kinésithérapie lui répond :

 

Bonjour,

C’est une blessure courante que vous avez eue et le principal problème n’est pas la reprise mais la récidive. Il vous faut donc être prudent durant la période de cicatrisation. Votre compte rendu ne mentionne pas le grade de cette blessure qui touche la partie commune entre le tendon et le muscle, néanmoins, il vous faudra entre 4 et 6 semaines minimum avec de reprendre le football d’entraînement. Paradoxalement aussi bien le repos que les accélérations brutales sont à proscrire durant cette période. Votre kiné saura s’occuper dans un premier temps de l’hématome (drainage, contention ou taping drainant, électrothérapie douce) et organiser un travail statique (sans mouvement, 3 à 5 séries de 10 à 14 répétitions) puis excentrique (en freinant le mouvement, 3 à 4 séries de 10) des muscles ischio-jambiers, et ce sans douleur, ainsi que des étirements doux et courts (4 x 20 sec / jour) et toujours non douloureux.

Le footing léger sera repris assez vite en fonction de votre état en évitant les foulées de grande amplitude et les foulées en fréquence. La progression se fera en augmentant la vitesse et l’amplitude au fur et à mesure de la cicatrisation. Il ne doit toujours pas y avoir de douleur ni pendant, ni après. Ensuite vers les 6 semaines, on reprendra le travail d’appui et les accélérations en progression. A partir de là, on travaillera en renforcement spécifique et dissocié : le biceps en force et en excentrique et le muscle semi tendineux en endurance (séries longues et peu de repos). En effet, cette blessure est souvent le fait d’une mauvaise coordination entre les 2 muscles due à une fatigue du semi-membraneux, et le biceps fémoral prend le relais alors qu’il n’a pas une architecture pour ce travail.

Pour votre reprise, il vous faudrait reprendre l’avis de votre kiné et/ou d’un médecin du sport.

Bon rétablissement.

 

 

 

1 réaction à cet article

  1. Bonjour

    Interessant comme article.
    Pourtant que je sache, l’électrothérapie « douce » et surtout le « taping » n’ont montré de preuves pour ce genre de pathologie.

    Et sur quelles documentations se basent vos séries et répétitions ? Faut il mettre une charge ?

    Je pense que le point interessant de votre article et que vous avez signalé est sans douleur.

    Répondre

Réagissez