Les séances de cryothérapies de l’INSEP sont ouvertes au grand public.

Envie de prendre un coup de froid ?

Récupération, traitement des pathologies musculaires et préparation à la compétition, tels sont les objectifs de cette technologie.

En Janvier 2009, l’Insep s’est équipé d’une chambre de cryothérapie corps entier à trois compartiments (-10°, -60° et -110°c). Auparavant réservé au personnel de l’Insep, cette technologie est désormais accessible aux personnes extérieures, sous réserve de ne présenter aucune contre-indication et d’être sous la responsabilité d’un kinésithérapeute ou d’un(e) infirmier(e) diplômé(e)d’Etat.

Utilisée depuis les années 80 dans les pays du nord, la cryothérapie corps entier (CCE) est utilisée afinde développer trois axes que sont la récupération du sportif et l’amélioration des performances, la prévention de récidives de pathologies incluant le traitement de pathologies musculaires et inflammatoires de l’appareil locomoteur et sert également en tant qu’outil de recherche afin de valider les protocoles de préparation à la compétition.

Le principe de la cryothérapie :

L’objectif premier de la CCE est de créer un choc thermique qui aura pour effet de ralentir laconduction nerveuse, d’où l’effet analgésique ainsi que de baisser la température tissulaire ce quipermet de créer une réaction anti- inflammatoire.

Au niveau des séances, Insep propose, pour la première semaine, un protocole d’une séance par jour pendant 5 jours, puis durant la seconde semaine, deux séances par jour pendant 5 jours. Selon les résultats obtenus les deux premières semaines, une troisième semaine de traitement est envisageable.

Comment se déroule une séance de cryothérapie ?

Au niveau de la tenue, le patient est en tenue de bain ou en short avec les extrémités protégées par des gants, chaussettes, bonnet, bandeau pour les oreilles et d’un masque de chirurgien pour laprotection des voies aériennes.

Après avoir traversé deux salles à -10°C et à -60°C, le patient accède à la salle à -110°C pendant deux à quatre minutes. Durant la totalité de la séance, la patient doit marcher tranquillement sans sentir de gène ou de douleur tout en restant en contact visuel et sonore permanent. Le patient détermine lui-même la durée de sa séance et ressort par le chemin inverse. La durée à prévoir pour ce type deséance est d’une demi-heure en comptabilisant le temps de préparation physique et administratif,ainsi que l’habillage et le rhabillage.

Pour de plus amples informations sur les séances de cryothérapie de l’INSEP, rendez-vous sur le site de l’INSEP

logo insep

6 réaction à cet article

  1. Bonjour,
    j’ai testé dans le cadre de ma préparation au marathon des sables 2010 pour soigner une tendinite rotulienne
    Frissons garantis, franchement impressionnant..vraiment le sentiment de geler sur place dans le sas à -110°C.
    le choc thermique permet également d’accélérer le retour veineux (meilleure oxygénation, élimination des métabolites, récupération musculaire optimisée).
    Ceci dit toutes ces techniques s’intègrent toujours, pour être efficace, dans un protocole de récupération complet (bien manger, bien boire, bien dormir, s’assurer de l’équilibre des chaînes musculaire…kiné…)

    A tester effectivement !

    Sébastien Baillot

    Répondre
  2. Bonjour,pour info
    Il existe un centre de cryotherapie a Orchies dans le nord ,vous pouvez visiter le site http://www.cryosante.com

    Répondre
  3. Bonjour, j aimerais savoir si cela existe dans le Finistère ?
    Cordialement

    Répondre
    • en parfaite santé (dixit mon médecin traitant) , mais souffrant d’arthrose dans le genou gauche et dans l’épaule droite , je souhaiterai savoir si le cryothérapie corps entier telle u’on la pratique à lENSEP peut me convenir

      Répondre
  4. ma fille de 40 ans souffre de fibromyalgie qui l’empêche de travailler et qui l’invalide dans sa vie quotidienne,pouvez-vous me donner des adresses,où elle pourrait avoir des séances de cryothérapie,elle habite à Alençon,Orne,MERCI

    Répondre

Réagissez