Douleur au niveau des tibias

que faire ?

Plusieurs causes peuvent engendrer des douleurs au tibia mais le diagnostic le plus probable est la périostite tibiale.

douleurs au niveau des tibias

Question : bonjour, j’ai des douleurs au niveau des tibias quand je fais du sport et un docteur m’a dit d’arrêter le sport d’appui. Il n’y aurait pas un autre moyen d’en guérir ? Pour info je fais du handball, je pèse 105 kg et mesures 1 m 82.

La réponse du docteur Yannick Guillodo

Il est évident que le premier diagnostic qui s’impose face à une douleur des deux tibias, lors de la pratique sportive, est celui de périostite.

Le sport (handball ou tout autre sport) sollicite l’appareil locomoteur et peut entraîner une pathologie osseuse que l’on peut regrouper en trois chapitres :

  1. la facture classique, traumatique ( je chute, je me casse le tibia) qui  nécessite un traitement classique, comme pour le non sportif,  mais qui peut poser un problème plus délicat, pour la reprise du sport.
  2. La fracture de fatigue, qui est très spécifique des activités physiques et sportives, qui survient sans traumatisme, chez un sportif en parfaite santé et sur un os sain. En fait, l’os (par exemple le tibia) va se casser progressivement suite à des micros traumatismes répétés dus à la course à pied, par exemple. Cette lésion se signale par une douleur à l’effort. Le piège est que la radiographie osseuse est parfois normale, au début de la maladie. Ce n’est parfois qu’après deux ou trois semaines de douleurs que les signes radiographiques apparaissent.
  3. La périostite est également très spécifique de la course à pied mais n’existe, pratiquement, qu’au niveau du tibia. Il s’agit là encore d’une  douleur osseuse, d’effort,  au niveau de la crête du tibia, dont la localisation est très précise. En effet, c’est la palpation à la jonction des deux tiers supérieurs- tier inférieur du tibia qui est douloureuse. Elle est souvent bilatérale. Ces deux éléments suffisent, souvent, à la différencier de la fracture de fatigue.

Si la fracture de fatigue impose le repos sportif et le respect strict de la douleur (pour éviter le risque d’aggravation de la fracture), il n’en va pas de même pour la périostite. En effet, on peut tolérer une poursuite de la course, et donc de la pratique du handball, en aménageant bien évidemment sa pratique sportive  en fonction des douleurs générées.

Il reste bien évidemment la réponse à la question que pose, toujours, le sportif : «  docteur,  pourquoi je fais une périostite ? ». Outre le fait que ses douleurs sont favorisées par une qualité d’entraînement perfectible et à un mauvais matériel (chaussures),  la réponse reste toujours très difficile. En effet, malgré les connaissances scientifiques actuelles, on ne connait toujours pas les raisons précises de la périostite. La théorie, généralement retenue, est une traction excessive, sur l’os et donc le périoste, des fibres du muscle jambier postérieur, lors de la course et des sauts. De ce fait, faute de base scientifique solide,  le ou les traitements proposés restent très discutés.

Toujours est-il que, le diagnostic le plus probable, chez vous, est une périostite tibiale bilatérale, et ceci ne contre indique pas formellement le sport d’appui. Il faut certainement améliorer la qualité de son entraînement (intensité, rythme, durée) et améliorer la qualité de son chaussage (bon amorti, chaussures récentes de qualité et est bien adaptées).

17 réaction à cet article

  1. Bonjour, j’ai des douleurs semblable à celles-ci par contre mon sport n’est pas un sport de course. Je fais du cyclisme, de la musculation et de la nage. Je m’entraine environ 10 à 15 heures semaines. Est-ce possible que j’aie une périoste ? j’ai des douleurs vives sur tout le tibia qui montent jusqu’au genoux et descendent jusqu’au pied. Mon pied est souvent engourdi et froid.
    Merci

    Répondre
  2. Ben moi, j’ai des douleurs qui reviennent. J’ai eu une fracture de fatigue en Août dernier (je fais de l’athlétisme, du sprint sur 100m/200m) , j’ai fait des examens de mes tibias, une IRM pour être précis, je suis repartis voir le médecin du sport, et m’a dit d’arrêter durant 10 semaines a moins, en prenant du calcium + vit. D., et je marchais avec des bandages aux tibias.

    Ce que j’ai fait. Je me suis arrêté de Septembre, jusqu’à Janvier dernier. Je n’avais plus rien (Je me suis arrêté durant 15 semaines).
    Après avoir repris en fin Janvier, c’était bon. 2 semaines plus tard, la douleur pointa son nez…

    Pensez-vous que j’ai une maladie osseuse?
    Je ne sais pas ce que j’ai et ça m’énerve.
    Je n’ai pas envie de dépenser 50 euros pour qu’on me dise de m’arrêter tout en me prescrivant une boite de calcium quoi…

    Répondre
    • bonjour

      Vous nous parlez de douleurs au niveau des tibias qui auraient été rapportées à des fractures de fatigue.
      D’après le prénom, j’ai cru comprendre que vous étiez un homme, mais j’ignore votre âge et vos antécédents.

      Si l’on s’en tient au diagnostic de fracture de fatigue, en principe, on doit retrouver un ou des facteurs de survenue qui conforte cette affirmation, soit il faut effectivement rechercher une étiologie à cette fragilité du tissu osseux (antécédents familiaux et/ou personnels, bilan sanguin, bilan hormonal, ostéodensitométrie, scintigraphie osseuse, etc…).

      Vous nous dites que vous pratiquez la course à pied. Dans ce contexte des douleurs du tibia peuvent être aussi en rapport avec une périostite tibiale. Le périoste est une membrane qui entoure l’os et qui de façon assez caractéristique peut être « enflammée » chez le coureur à pied du fait de la dureté des pistes. Ce peut être la cause de vos douleurs.
      Encore une fois, on ne peut que vous encouragez à vous rapprocher d’un médecin du sport ou d’un spécialiste du tissu osseux.

      Lire aussi

      Périostites, quoi de neuf ?
      Périostite et course à pied
      Surmonter les périostites
      Douleur au niveau des tibias
      Périostites récurrentes que faire !

      Répondre
  3. Bonjour, je fais du Hand et je me suis pris un gros choc sur la jambe. Je n’ai pas pu me lever sur le coup donc je suis sortie du terrain : bombe de froid…gel…doliprane …sur le coup c s’est apaisé mais ma jambe à vraiment gonflée…quelques heures plus tard la douleur etait si forte que j’ai failli tomber dans les pommes et presque impossible de poser le pied par terre. Direction les urgences …après 5heures d’attente avec une douleur forte /impossibilité de plier le pied…examens et radio ok…un léger trait visible sur mon tibia . retour à la maison avec calmants assez fort et bequilles avec ordre de marcher pour éviter la phlébite (bizarre). J’ai pu reposer le pied dimanche mais fortes douleurs par moment et grosse difficulté à marcher. J’ai un petit oeuf sur le tibia …ma jambe est toujours gonflée… Ma cheville aussi est légèrement bleutée…j’ai quelques fourmillements dans le pied et une zone très douloureuse au touché bien au dessus de l’oeuf. J’hésite à consulter un médecin

    Répondre
    • Bonjour,

      Notre médecin étant extrêmement sollicité et étant donné la douleur que vous décrivez, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter effectivement un médecin (du sport) pour un avis rapide et personnalisé.

      Bon rétablissement

      La rédaction.

      Répondre
  4. J’ai 46 ans et j’ai très souvent mal aux tibias (directement sur les tibias et davantage après la marche). J’ai fait 7 ans de judo étant jeune. J’ai eu des plâtre aux pied bébé car j’avais les pieds croches. Dernièrement je me suis fait une bonne entorse à une cheville que j’avais foulée plusieurs fois jeune. J’ai toujours eu mal aux jambes et actuellement cela m’empêche de reprendre de l’exercice. Je suis un peu découragée. La seule chose qui ma aidé un temps a été la kinésithérapie mais le mal est revenu suite à mon entorse. J’ai eu aussi eu des orthèses plantaire et çela fut atroce. J’aimerais prendre ma santé en main car depuis peu ma pression est haute et je dois perdre du poids. Plus jeune j’étais très sportive? Avez vous des conseils !??

    Répondre
    • Bonjour

      Les douleurs que vous avez au niveau des tibias, si elles se situent à la face antéro-interne, correspondent à des douleurs de PERIOSTITE TIBIALE.
      Le périoste est une membrane de tissu conjonctif qui entoure l’os, qui joue un rôle important dans la formation et la réparation du tissu osseux.
      Ces périostites se voient électivement dans le cadre de pratiques de course ou de marche sur des sols durs avec un chaussage de mauvaise qualité (défaut d’amortissement) du fait de tractions anormales exercées sur l’os par les muscles jambier postérieur.

      Il serait intéressant de faire une radiographie à la recherche de calcifications péri-osseuses disposées de façon linéaire le long du tibia ou une scintigraphie osseuse pour déterminer une éventuelle activité.

      Plus rarement il pourra s’agir d’un syndrome des loges ou d’une ténosynovite du Jambier Antérieur et très rarement, ce qui ne semble pas correspondre à votre cas, à une fracture de fatigue.
      Le traitement consistera en une correction d’un éventuel trouble statique des membres inférieurs au port de semelles amortissantes, au traitement local de l’inflammation par tout moyen médicament ou physique.
      La chirurgie est exceptionnelle.

      Cordialement

      Répondre
  5. Bonjour, mon copain qui a bientôt 23 ans a commencé depuis février à ressentir des douleurs au niveau des tibias encourant, il a reçu un coup de pied léger sur son tibia et depuis il y a comme un os( c’est l’impression que ça donne) ou une boule assez dur apparentée à un os qui s’est déplacé (même si c’est impossible à cet endroit) et depuis quand il reste assis pendant longtemps il a très mal par la suite quand il doit marcher
    Nous ne savons plus quoi faire !
    Ni quel spécialiste il doit voir, ça a trop duré

    Répondre
    • Bonjour,

      sans examen clinique par un médecin, nous ne pourrons vous donner des réponse. Il faut donc que votre petit ami consulte un médecin, même généraliste pour commencer, afin de l’orienter vers le bon spécialiste le cas échéant.

      Sportivement

      Répondre
  6. Bonjour,
    Depuis maintenant 2 semaines j’ai très mal à mes tibias mais surtout à celui de gauche sur une longueur de cinq à dix centimètres. J’ai des gros problèmes aux chevilles depuis 6 ans maintenant que les médecins ne parviennent pas à diagnostiquer ainsi qu’une tendinite à l’arrière du genou gauche. Le problème est que je ressens cette douleur constamment, que se soit pendans mes séances de musculation, de gymnastique, de simple marche et même lorsque je suis assise et que je ne bouge pas. Ça me donne même des fourmis dans le pied. Je ne sais pas quoi faire pour soulager et je suis déjà aller 3 fois au médecin le mois dernier alors si vous pouviez m’éviter ça
    Cordialement

    Répondre
    • Vous nous parlez de plusieurs points de souffrance :

      – Des douleurs récurrentes des deux tibias, qui, si elles sont localisées à la face antéro-interne des deux tibias, pourraient correspondre à ce que l’on appelle une périostite tibial que l’on voit essentiellement chez des pratiquants de course à pied du fait des vibrations lors des appuis répétés sur des sols durs. Il s’agit d’une inflammation de la membrane qui entoure l’os d’où le nom de « périoste ». Le traitement consiste à diminuer les charges de pression, à porter des semelles amortissantes et à traiter l’inflammation du tissu osseux.

      – De problèmes de chevilles : laxité ?, entorses à répétition ? Sensation d’instabilité ? Autant d’anomalies qui peuvent justifier un examen podoscopique, une correction par le port d’une orthèse plantaire et d’éventuelles séances de rééducation.

      – D’une « tendinite » de la face postérieure du genou qui peut nécessiter un bilan plus approfondi, pour rechercher une pathologie cartilagineuse et/ou méniscale par la réalisation d’une IRM. Se méfier d’une douleur projetée à point de départ lombaire.

      D’une façon générale, avant de porter un supposé diagnostic, on doit toujours réaliser un examen minutieux orienté par les signes présentés et commentés par le patient et s’aider d’examens complémentaires les plus judicieux.

      Répondre
  7. Bonjour, je n’ai pas fait de sport depuis quelques mois mais depuis quelques jours j’ai une douleur au tibia, comme une periostite. J’ai mal sur le coté interne du tibia, sur une surface de 10cm. Au repos et quand je touche je ne sens rien mais quand je pose le pieds par terre j’ai très mal et ça me fait boiter. J’essaie au maximum d’éviter de poser le pied par terre, je mets de la glace sur ma jambe le soir. Parfois elle disparaît complètement puis d’un coup elle revient. Savez-vous ce que c’est ? Je ne vois pas d’où ça pourrait venir car je n’ai pas fait de sport depuis longtemps et je n’ai pas reçu du coup ou quoi que ce soit. La douleur est apparue au cours de la journée.

    Merci d’avance,
    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour Géraldine,

      vous décrivez en détails votre douleur mais sans examen clinique par un médecin, nos experts auront beaucoup de mal à vous délivrer un diagnostique à distance…
      La meilleure chose à faire est de consulter un médecin et vous pourrez ensuite revenir vers nous si des interrogations subsistent.

      Bon courage pour la suite.
      Cordialement

      Répondre
  8. Bonjour,

    Je me permets de vous poser une question pour un éventuel renseignement !!
    Ma petite amie à des douleurs au niveau de son tibia comme si on y tapait dessus avec un bâton..
    À cela s’ajoute de la chaleur dans son tibia..

    Est-ce un périostite ?? Autre ??

    Son médecin lui a dit qu’il n’y avait rien et pourtant la douleur et bel et bien là..
    Elle travaille de 08 à 15h et ne s’arrête jamais de marcher !!
    Merci de votre réponse..
    Cordialement.

    Répondre
    • Bonjour Tolazzi,

      Malheureusement, sans examen approfondi nos médecins ne pourront pas vous dire ce qu’a votre conjointe. La périostite tibiale est un mal bien connu pour les coureurs, votre conjointe pratique-t-elle la course à pied ? Dirigez vous plutôt dans ce cas vers un médecin du sport qui pourra correctement vous renseigner.

      Tenez-nous au courant,

      Sportivement.

      Répondre
  9. Salut, quant j’ai commencé la course à pied il y a trois ans j’ai très rapidement eut des douleurs sur le devant du tibia. Une jambe puis ensuite l’autre avec douleur moins forte. J’ai alors lu et entendu beaucoup de chose… La solution je l’ai trouvé seul et la voici!! Je courrai avec de mauvaises chaussures, je m’explique: J’achetai des basket de running sans me soucier du côte pronotateur ou supinateur. Ce fût ma solution alors que beaucoup néglige ce paramètre et vont voir des médecins durant des mois voir des années… j’en connais et justement ces personnes sans les dénigrer ne ce sont jamais intéressé à leur prononciation du pied. Moi je suis légèrement supinateur et effectivement j’achetai des chaussures pronotateur et cela me causait une douleur au tibia. depuis maintenant 3 ans que je me suis intéressé à cela aucune douleurs aucune blessures et je cours beaucoup et sans semelle orthopédique qui mal faites peuvent occasionner d’autres blessures; alors pronotateur ou légèrement supinateur??

    Répondre

Réagissez