Un dernier café avant l’effort ?

Oui, une heure avant !

Une relation a été établie entre l'ingestion de caféine et une légère amélioration des performances en endurance !

café

«Il met en mouvement le sang et en fait jaillir les esprits moteurs». Brillat Savarin, célèbre gastronome, appréciait volontiers cette «liqueur énergétique», mais faut-il conseiller ce breuvage avant l’effort ?

Stimulation des papilles, sensation d’énergie, concentration accrue,… le café, consommé en quantité modérée, possède de nombreuses qualités auxquelles s’ajoutent les dernières données de l’EFSA.

La reconnaissance

L’EFSA* a établi une relation de cause à effet entre l’ingestion de caféine et une très légère amélioration des performances en endurance chez des coureurs buveurs réguliers de cafés. Cet effet serait obtenu avec des doses de 3 mg/kg de poids corporel et consommées une heure avant l’exercice afin d’obtenir l’effet allégué.

Pour faire vos calculs

Café filtre : 108 à 180 mg par 180 ml

Café instantané : 60 à 90 mg par 180 ml

Les doses de caféine à ne pas dépasser par jour

Pour les femmes : moins de 200 mg

Pour les hommes : moins de 250 mg

Gare aux abus

La prise de suppléments alimentaires enrichis en caféine peut avoir des effets négatifs pour le sportif.

-       l’effet diurétique de la caféine majore les risques déshydratation

-       la stimulation excessive du système cardiaque…

Il ne faut pas se leurrer. Réussir une compétition repose, avant tout, sur la qualité des entrainements et de l’assiette. Un petit café pour la route, pourquoi pas, il vous permettra de vous réveiller les matins difficiles !

* EFSA : Autorité européenne de sécurité des aliments

Réagissez