L’orange consommée en soirée empêche-t-elle de dormir ?

Les sportifs connaissent les bienfaits des bons sommeils réparateurs et paisibles afin d’optimiser récupération et progression. Dès lors que penser de cette petite phrase, cent fois entendue par les athlètes, « ne bois pas de jus d’orange » ou « ne mange pas de clémentine avant d’aller dormir », « C’est plein de vitamine C synonyme d’excitant qui empêche de dormir». Alors, l’orange et sa vitamine C sont-elles des empêcheuses de dormir ? Peut-être que vous aussi préférez éviter de consommer ce fruit au dîner de peur de ne pas trouver le sommeil?

L’orange  consommée en soirée  empêche-t-elle de dormir ?

L’orange n’empêche pas de dormir

 

Revenons d’abord à la définition du mot vitamine. Ce micronutriment est une substance sans valeur énergétique, qui ne peut pas être fabriquée par l’organisme, mais pourtant essentielle et indispensable à la bonne marche de l’ensemble des réactions chimiques du corps. Mais pas de quoi devenir insomniaque !

Certes, par précaution, les notices de compléments alimentaires de vitamine C mentionnent : « qu’ en raison d’un effet légèrement stimulant, il est souhaitable de ne pas prendre la vitamine C » en fin de journée.

Mais, l’analyse d’hypnogrammes (enregistrements de l’activité cérébrale nocturne) de volontaires à qui l’on avait donné des doses « ultra-vitaminées » de vitamine C avant d’aller dormir, n’a pas montré d’effet statistiquement significatif sur le sommeil ou de modification des cycles du sommeil. Pourtant l’idée est tellement ancrée qu’il est difficile de changer les habitudes.

Une dernière question : Sachant que les autres fruits et légumes sont aussi des aliments riches en acide ascorbique, nom scientifique donné à la vitamine C, pourquoi serait-il conseillé d’en consommer au repas du soir ? Présentent-ils une forme plus acceptable que l’orange ?  A titre comparatif, la table de composition nutritionnelle des aliments du CIQUAL montre que l’orange n’est pas le fruit le plus gros pourvoyeur de vitamine C (les jus du commerce encore moins). Etonnant ! Voici une liste de fruits plus généreux :

  • Orange : 57 mg / 100 g
  • Clémentine : 18.7 mg / 100 g
  • Kiwi : 92.7 mg / 100 g
  • Fruits rouges (framboises, fraises, groseilles, cassis) : 77,5 mg / 100 g
  • Litchi : 71.5 mg / 100 g
  • Goyave : 228 mg / 100 g
  • Poivron rouge : 159 mg / 100 g,…

Vous pouvez donc consommer des agrumes avant de tomber dans les bras de Morphée. Pour le plaisir, revisitez la traditionnelle orange au dîner ! Elle n’en sera que plus délicieuse ! Salade d’oranges à la cannelle avec quelques copeaux de chocolat noir, carpaccio d’oranges au miel et aux épices,…  !

 

Mais, un repas trop lourd retarde le sommeil

 

La température interne de l’organisme est en moyenne de 37° Celsius, mais contrairement à ce que l’on apprend à l’école, cette température n’est pas constante. En effet, elle oscille au cours de la journée, elle est à son maximum entre 16 h et 20 h et au plus bas entre 2 h et 5 h du matin. Le corps se refroidit de 0,5° C quand il s’endort.

Avant le coucher, un conseil de bon sens pour tous, évitez les repas trop copieux et trop gras. Leur digestion prolongée entraîne une augmentation de la température corporelle qui ne facilite pas l’endormissement. De plus, une alimentation riche en graisses pourrait avoir un effet négatif sur la durée totale du sommeil.

Dinez d’un repas digeste et  récupérateur avec des féculents environ une à deux heures avant d’aller dormir comme un loir.

 

Dominique POULAIN, Diététicienne nutritionniste du Sport : http://www.nutritionniste-dieteticien.fr

Compléments d’information :

https://www.anses.fr/fr/content/la-table-de-composition-nutritionnelle-du-ciqual

https://ciqual.anses.fr/

https://fr.calameo.com/read/003279326bdc6bf86f173

 

Réagissez