J’ai trop mangé lors du dîner, comment je m’alimente le lendemain ?

Une conduite souvent appliquée est celle de sauter un repas en vue de rattraper un excès alimentaire. Mais lorsqu'il y a un entraînement prévu dans la journée qui suit un dîner pantagruélique, mieux vaut s’organiser autrement. Explications.

shish-kebab-417994_1920

J’ai trop mangé au dîner

Vous avez eu un dîner particulièrement festif, arrosé d’alcool et c’est en étant barbouillé que vous vous couchez, en espérant digérer durant la nuit et aller mieux le lendemain au réveil. Le fait est que vous vous réveillez ballonné et presque nauséeux.

Alors manger au petit-déjeuner, non… Cela ne va pas passer. Sauf qu’aujourd’hui, vous avez aussi un entraînement prévu à la pause-déjeuner (ou en soirée). Alors comment faire ?

En général, on préconise de ne pas sauter de repas. Et ce lendemain d’excès est particulier puisque vous décidez de maintenir votre séance d’entraînement. L’hydratation, des protéines et des glucides, dans une certaine quantité, seront donc votre priorité. Avec une pause digestive, c’est-à-dire un jour de diète légère, à inclure dans votre agenda sportif.

Le lendemain : une diète légère au programme

Au réveil, vous n’avez vraiment pas faim ? N’insistez pas. Différez en milieu de matinée la première prise alimentaire. Par exemple, prenez de l’ananas (fruit à jus et source de bromélaïne, enzyme digestive) et quelques amandes qui feront des merveilles sur votre pancréas et votre estomac. Pensez à vous hydrater régulièrement pour évacuer les migraines consécutives à la consommation d’alcool.

Avant votre séance du déjeuner, mangez une barre de céréales en mastiquant bien cette dernière. Votre salive qui contient des enzymes spécifiques (dont l’alpha-amylase) vous aidera à pré-digérer les glucides de cet en-cas. Si vous vous sentez apte, suivez le programme prévu ou bien, déplacez la sortie en début de soirée.

Au retour, ou pour votre déjeuner, il vous faudra des protéines et des glucides pour récupérer ou limiter la fatigue. Vous avez toujours aussi peu faim ? De l’eau, du jambon cuit ou quelques tranches de panisse (préparation bio à base de farine de pois chiche) poêlées, un peu de pain et une compote vous caleront jusqu’à la collation de l’après-midi. Vous prévoirez pour celle-ci, un gâteau de riz ou à base de tofu. De quoi reprendre quelques forces si vous avez un entraînement en début de soirée.

Au retour de celui-ci, vous vous sentirez mieux. Votre objectif sera de vous reminéraliser complètement. Composez votre dîner avec un potage ou une crudité (1 cuillères à café d’huile d’olive), enchaînez avec un plat poisson/légumes vapeur ou un mélange de lentilles/riz, et terminez ce repas volontairement frugal par une dernière tisane de thym.

Le surlendemain de votre dîner copieux, vous reprendrez évidemment une journée de nutrition normale…

Corinne Peirano (Expert Lepape-info Diététicienne-nutritionniste, http://corinne-peirano.wix.com/dieteticienne-paris)

Réagissez