La Napa Valley à vélo: à la découverte des côteaux et du vin de Californie.

Pédaler à la découverte d'un vignoble et de ses côteaux est toujours un beau programme pour allier balade sportive et dégustation œnologique. Si la France, notamment en Bourgogne et dans le Bordelais offre de très beaux parcours cyclistes de ce type, la Californie ne pouvait être en reste. Direction la côte ouest des Etats-Unis pour une découverte du plus prestigieux vignoble américain à vélo!

Napa Valley à vélo

Un voyage en Californie, c’est assurément un rêve partagé par des milliers de touristes. Parmi les destinations phare de l’état américain, le vignoble de la Napa Valley et sa « rivale » la Sonoma Valley sont en bonne place, notamment lorsqu’il s’agit de les découvrir en vélo. Ainsi, un peu à l’image des grandes régions viticoles françaises, la Napa encourage cette découverte douce, qui permet à la fois d’admirer les paysages, de découvrir l’arrière-pays et de profiter – avec la modération imposée par l’effort- des meilleurs vins.

Voyager en Californie, c’est l’assurance de découvrir des paysages puissants, du littoral aux parcs nationaux. Ce peut aussi être l’occasion de découvrir un terroir et un art de vivre pas si éloignés de ce que nous connaissons chez nous mais possédant une “american touch” indéniable. Depuis San Francisco, il est très simple de s’embarquer par ferry pour découvrir la Napa Valley à vélo. Cette région, composée de petites collines et d’un sol parfaitement adapté aux vignes, est devenu en trente ans un des vignobles les plus côté de la planète. Les crus de prestige, à l’image de ce qui se fait chez nous, s’égrènent ainsi au fil de votre parcours à vélo.

Route partagée

Si vous pouvez facilement mettre votre vélo dans le ferry direction Valejo et commencer à pédaler directement depuis cette ville pour rejoindre Napa, nous vous conseillons, si vous le pouvez, de démarrer votre cheminement à vélo à partir de Napa, la route reliant les deux villes n’étant pas vraiment agréable, même si il n’y a rien d’insurmontable. Pour ceux qui désirent louer un vélo, le mieux sera de le faire directement à Napa.

A partir de Napa, nous avons vraiment pu apprécier la découverte. C’est par une route relativement empruntée mais où l’on peut pédaler sans risque, le Silverado trail, que le voyage commence. Les propriétés viticoles s’y succèdent, tout comme les collines. De Napa à Calistoga, le profil est relativement vallonné (normal pour un vignoble!) même si la route n’a rien de trop difficile. Le paysage est assez dépaysant et très agréables: la vallée se dessine au pied de collines plutôt arides, mais bien plantées de vignes et de quelques résineux. Cela rappelle certaines “sierra” du sud de l’Espagne. Lorsque l’on vient de San Francisco, où l’air marin apporte une certaine fraîcheur, on est frappé par la chaleur: alors que nous avions 20° la veille dans la ville, le mercure affiche 34°. On comprend qu’avec ce climat particulier, les vallées de Napa et de Sonoma sont tout à fait adaptées pour produire de bons vins.

Comme nous le disions, la grande majorité de l’itinéraire entre Napa et Callistoga passe par des routes où l’on partagera donc la voie avec les voitures. Les automobilistes américains conduisent en général prudemment et sont respectueux des cyclistes, la bande cycliste est large, vous pourrez donc rouler plutôt tranquillement, tout en restant un minimum attentif au trafic. Mais cela ne nous a donc pas empêché d’admirer les vignes et d’apprécier la découverte.

De Napa à Sonoma

Après avoir apprécié la Napa Valley, et fait une bonne étape à Calistoga, nous sommes repartis en direction de l’autre grande vallée des vins de Californie, Sonoma. Pour passer de l’une à l’autre, il faut franchir un col qui n’est pas si facile mais qui offre un bel environnement et une fois franchi, une belle descente qui vous permettra de reprendre vos forces.Napa Valley à vélo

Cependant, si la route et l’itinéraire cycliste que nous avons suivi ici nous ont plu, la découverte de ces vignobles à vélo vaut surtout pour les étapes et pour les dégustations. Les rues de Napa sont charmantes et l’animation, un week-end de juin, est agréable : ce n’est pas la grande foule mais les restaurants sont bien remplis. La cuisine y est plutôt soignée, surtout pour les Etats-Unis! Les maisons révèlent un “american way of life” tranquille et coquet. Calistoga, un peu plus loin, semble peut-être encore plus agréable. Jardins soignés, restaurants typiques, tout est agréable. Sauf pour le porte-monnaie : les prix dans la Napa Valley sont très élevés, encore bien plus qu’ailleurs en Californie. Les bouteilles de vins atteignent des sommes assez rondelettes : on boira donc avec modération!

Dégustations pas gratuites!

Une traversée de la Napa Valley à vélo risque en effet être plus rude pour les finances que pour les mollets: si l’on pédale devant les plus belles propriétés viticoles du pays, il faudra aussi y débourser pas mal de dollars si l’on veut visiter et déguster! Compter entre 25 et 30 dollars par propriété. Dans ces conditions, ma jolie bretonne et moi nous sommes contentés d’une visite-dégustation, au célèbre “Castello di amorosso”, un domaine dominé par une réplique assez réussie de château toscan médiéval. La dégustation, cinq crus du domaine au choix, se fait dans des mini-verres. Au final, on aura un très vague aperçu de la qualité des vins (qui sont de cépages et de styles très variés, du blanc “alsacien” au rouge pétillant italien!) mais comme le tout est servi avec le sourire et dans la bonne humeur, on repart malgré tout avec le sourire.

Un sourire qui ne nous quittera pas tout au long de notre périple dans la Napa Valley. Toutefois, si l’escapade au pays du vin vaut le coup, je ne saurai que vous conseiller de poursuivre votre voyage à vélo plus loin, en rejoignant la côte à Bodega Bay, là où furent tourné les “Oiseaux” d’Hitchcock, avant de pédaler au moins à nouveau jusqu’à San Francisco, à travers un littoral vraiment très varié et plein de beauté, pour finir par une traversée du fameux Golden Gate Bridge. Inoubliable!

 

La Napa Valley à vélo et en bref:

  • 90 % de routes partagées, circulation assez calme.
  • Difficulté moyenne. Pas mal de bosses assez courtes (possibilité de louer des vélos électriques).
  • De nombreuses variantes possibles, entre Napa, Calistoga, Sonoma et le nord du vignoble.
  • Vous pouvez aussi découvrir le vignoble californien grâce à des agences spécialisées, qui vous permettront de découvrir variantes “secrètes” et dégustations choisies. Terres d’Aventures proposent notamment un voyage combinant les deux vallées viticoles et la côte jusqu’à SF.

https://www.terdav.com/ps-etats-unis/tp-rando-liberte/at-velo/usalv01–echappee-gourmande-californie

Retrouvez toutes les informations sur ces parcours sur le site de l’Office de Tourisme de Californie.

Réagissez