Une journée avec le Team Hoka

Samedi 28 Novembre 2015, la saison de trail est achevée, voilà donc une date idéale pour se retrouver, faire le point sur la saison écoulée et entrevoir les perspectives de celle à venir. Christophe Aubonnet, team Manager de la marque née à Annecy avait convié tous les membres du team Hoka au siège haut savoyard pour une journée regroupement. Nous les avons suivis toute la journée. Embarquement immédiat sur le navire bleu et jaune de la marque qui surfe sur un succès exponentiel !

au belvédère

9h du matin. Après avoir fait la route commune depuis Chambéry avec Julien Chorier, le capitaine du team et ses acolytes parisiens (Aurélien Collet et Sylvain Perrin), nous arrivons aux Glaisins à côté à d’Annecy. Je découvre enfin l’antre Hoka, un show room où une myriade de modèles tous plus colorés les uns que les autres donnent l’envie de courir, du macadam aux chemins de traverse, de la piste d’athlé à la montagne à vache. Un seul désir, tester un modèle accroché au mur. La Speed Instinct ou la T-Racer, la Carbon-Rocket ou la Vanquish ? Humm que vais-je bien pouvoir choisir aujourd’hui ?

Christophe, également responsable Recherche et Développement du pôle annecien, introduit la journée puis invite chaque membre à se présenter. Le tour de table bouclé, chacun s’équipe enfilant ses runnings de prédilection et sa panoplie-vêtements jaune et bleue, textiles exclusivement réservés aux membres du team International et Team Développement. Quelle chance ils ont de pouvoir revêtir ces différents produits qui ne sont pas encore commercialisés. Qui sait, dans un proche avenir la marque pourrait bien les démocratiser, nous l’espérons !

A 10h30, la journée commence par du sport, de la course à pied bien évidemment. Un simple tour de chauffe pour la plupart mais qui permet à tous de découvrir les crêtes du Veyrier, le Mont Baron, divers points de vue magnifiques. Le lac d’Annecy est là, en bas, un peu caché par la brume matinale. Une balade de santé de 10km pour 500m de dénivelé positif, l’occasion d’échanger, de faire connaissance et de se remémorer quelques faits d’armes de la saison 2015. Il y a les coureurs d’ultra plus diesel qui ont préféré l’arrière du peloton, et les coureurs de profils courts (20 à 30km) qui ont déjà les fourmis dans les jambes et rongent leur frein pour ne pas s’emballer.

Nouveau venu dans le groupe, je discute avec Nicolas Martin qui intégrera le team HOKA à plein temps en 2017 et qui pour 2016 restera membre du team Sigvaris, mais chaussé de HOKA. Après son éclosion en 2015 (7e aux mondiaux de trail 2015 à Annecy, 2ème place aux Templiers et victorieux avec Benoit Cori sur la SaintéLyon 2015), il lorgne avec ambition sur 2016 avec les mondiaux 2016 au Portugal en objectif majeur.

Le groupe rejoint le col des contrebandiers puis le belvédère du Veyrier pour quelques clichés photos. La montagne saupoudrée d’une légère couche de neige tombée la veille donne envie de s’y aventurer et de se perdre dans les singles sinueux. Mais pas question d’égarer quelques brebis. En bergers consciencieux Thibaut Poupard -chef de produit développement Hoka- et Mathieu Pasero, les deux locaux, connaissent parfaitement leur terrain de jeu et prennent bien soin de nous ramener à bon port. Après une descente grasse à souhait, mauvaise surprise il nous faut remonter quelques centaines de mètres, franchir une bosse finale pour retrouver le chemin de l’étable. Une petite relance qui me fait bien mal aux cuisses. Depuis le départ le vosgien Brice Jacquot souffre aussi de son manque d’entraînement. Blessé courant 2015, il n’a pas encore totalement récupéré. Après une 10ème place à Madère cette saison il a adoré l’île portugaise et projette bien d’y retourner en 2016 pour participer au Madeira Iceland Ultra Trail avant de s’attaquer à l’UTMB.

En revanche, Clément Molliet se promène la foulée légère et le pied alerte. Il apprécie les échanges avec ses nouveaux équipiers. Avec Aurélien Collet et Matthieu Brignon leurs discussions font naître des étincelles dans les yeux. La Transvulcania, course mythique du circuit Sky running, au cœur des Canaries sur la splendide île de Las Palmas, devrait avoir les grâces du team Hoka. Les intéressés envisagent déjà de prendre un logement collectif ou de faire le voyage en commun. Une bonne occasion de renforcer les liens solides et amicaux.

12h30. Après cette sympathique mise en bouche, direction le restaurant The Marcel où une dégustation de jus vitaminés à base de fruits et légumes 100% naturels permet de réhydrater les stars du trail dont les nouvelles recrues (Nicolas Hairon, Robin Cattet ou encore Thomas Leboucher pour le triathlon). Le chef cuistot Julien Valéro a pris le temps d’expliquer à ses convives les bienfaits de chaque jus et l’intérêt qu’ils offrent pour l’organisme. Un nouveau partenaire diététique du team Hoka ? Les vendeurs de boissons énergétiques et autres barres vitaminées n’ont qu’à bien se tenir !

14.h Les forces pour l’après-midi étant prises, celle-ci fut consacrée aux partages d’expériences et au travail en sous-groupes en cogitant ensemble sur des thèmes variés : communication, partenariats, réglementation, matériel, dynamique de team… Le team grandit et  continue de se construire dans le respect de chacun.

Nicolas Martin intervient longuement sur le thème « Compétition, matériel et règlement » précisant qu’il est important pour chacun de bien cibler ses objectifs pour éviter la dispersion et de vouloir courir tous les lièvres, en répondant parfois trop souvent aux nombreuses sollicitations des organisateurs. Il constate que tous apprécient cette liberté de calendrier propre à Hoka où chacun peut s’exprimer sur les courses qui lui font plaisir. Mais que néanmoins il est important de respecter les fondamentaux de la marque et de bien respecter la réglementation imposée par les organisateurs. Christophe rebondit sur la nécessité de la planification à long terme dans un souci de préservation de son potentiel –on se projette sur 3 ans et pas uniquement sur l’année suivante- tout comme Julien Chorier qui confirme l’importance de cibler ses objectifs, à fortiori pour les coureurs d’ultra.

Sylvain Perrin, l’autre parisien et partenaire d’entraînement d’Aurélien Collet est quant à lui le représentant de son groupe de travail sur la dynamique de groupe. Après le stage en Sicile en 2013, un stage d’altitude à Val Thorens en 2014 et un voyage exotique à Madère en 2015, ils proposent des pistes pour 2016. Si rien n’est encore vraiment arrêté, tous soulignent l’importance de ces regroupements qui renforcent la cohésion du groupe et s’offrent comme une occasion incontournable pour peaufiner sa préparation physique. Entourés des « copains-coureurs » mais aussi d’experts comme l’emblématique coach Pascal Balducci qui était présent à Madère en 2015, chaque membre du team profite à ces occasions de cette dynamique pour progresser à titre perso  et pour mieux réfléchir à sa propre situation tout en construisant la saison à venir. Courses teams comme l’Interlac Trail, croisement avec d’autres disciplines dans lesquelles Hoka se développe fort (route, triathlon, athlè), seront autant de bonnes occasions de croiser les expériences et de décupler les motivations. Des idées pour 2016 ? Le sud de la France avec l’EkipTrail organisé par Nicolas Cantagrel en avril ; et en ce samedi de novembre à météo fraîche et pluvieuse l’idée d’un mini-stage dans l’Aveyron réchauffe déjà les organismes de nos champions.

Pour Ludovic Pommeret, figure emblématique du team, certainement le plus ancien coureur sous contrat et testeur des modèles précurseurs de la marque, c’est à son tour de revenir sur les notions de contrats, dotations et autres points liés au sponsoring. Une question que le « dinosaure » du groupe connaît bien depuis le temps qu’il écume les courses sous les couleurs d’Hoka. L’ancien triathlète d’Yssingeaux Lionel Trivel intervient quant à lui sur le Hoka Test Tour dont il n’a pas forcément les informations. Christophe en précise son fonctionnement et démontre l’intérêt de ce concept qui sur près de 200 manifestations annuelle en France permet de faire tester les modèles au plus grand nombre et de diffuser les valeurs de la marque vers de nouveaux publics.

Même si la saison 2015 fut un cru d’exception pour le team, la saison 2016 s’annonce encore plus belle. La confirmation d’objectifs en Ultras avec les « dinosaures » (Chorier le capitaine de route, Pommeret, Collet, Trivel, Bohard…) mais aussi une équipe renforcée et de nouvelles ambitions sur trails courts (du Kilomètre Vertical jusqu’à 30-40km) avec quelques coureurs de renoms qui vont rejoindre le team Hoka (chuut…c’est encore un secret…!) ou avec la coureuse d’Albertville Jessica Pardin, récente vainqueur du prestigieux KV de la Fouly et seule féminine du jour sur ce regroupement. Elle ne naviguera pas seule à bord du voilier Hoka puisque Caroline Chaverot, Véronique Chastel, Manikal Rai et Maud Combarieu malheureusement absentes pour l’occasion seront toujours du voyage en 2016 pour filer sous grand voile vers les podiums internationaux.

« Pour varier les plaisirs oscillant du KV au Tor des Géants, la marque se développe aussi fortement dans les univers de la route et du triathlon » précise Christophe Aubonnet qui compte bien amuser ses poulains sur des épreuves atypiques  (Ekiden, triathlon XS ou épreuve relais). Mais n’en doutons pas, de la Transvulcania aux Templiers, du Lavaredo à l’Utmb en passant par la Maxi-race ou l’Interlac en pays de Savoie, les traileurs du team Hoka auront à coeur de briller, d’accrocher les podiums et de défendre avec hardeur et dévouement cet état d’esprit de team unique.

18h Après les conclusions de Christophe Aubonnet et de Jean Luc Diard le boss haut savoyard, tous ont pu repartir vers leurs chaumières. Des Pyrénées à l’Aveyron, du Jura aux Vosges, de la région parisienne à la côte Atlantique, tous ces « ambassadeurs » seront bien là en 2016 pour porter fièrement les couleurs de HOKA et fouler les sentiers de France et de Navarre.

Pour suivre les exploits du team : https://www.facebook.com/hokateam

La galerie photos

Réagissez