Les résultats de la Saintélyon (69), les 5 et 6 décembre 2015

Un chrono stratosphérique, Benoit Cori et Nicolas Martin qui passent la ligne d’arrivée main dans la main et Corail Bugnard qui remporte une victoire chez les femmes, cette 62ème édition de la Saintélyon a tenu toutes ses promesses.

Saintélyon 2015

Pas de neige, pas de boue et une température relativement clémente (4 petits degrés tout de même) en cette nuit du 5 au 6 décembre 2015, cette édition 2015 de la Saintélyon réunissait tous les ingrédients pour être encore plus rapide que l’an dernier.
La classique a pourtant démarré dans le calme et le recueillement, avec une minute de silence sur la ligne de départ en hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre dernier. Un silence bien vite remplacé par des applaudissements nourris et une Marseillaise reprise en cœur par les 6 500 coureurs qui s’apprêtaient à s’élancer. Un moment de solidarité très émouvant, quand le sport rassemble au-delà des différences.

Une arrivée en duo chez les hommes

Mais les coureurs se sont bien vite reconcentrés sur leur objectif du jour (ou plutôt de la nuit) et le rythme infernal du début de course a posé d’entrée de jeu les bases d’un chrono tout proche des 5 heures.
Aux avant-postes, on retrouve Benoit Cori, révélé sur ces mêmes chemins en 2013 et récent vainqueur des Templiers. Bien remis de cette dernière victoire et fort d’une préparation intensive, le coureur basque ne se pose pas de questions et emballe la course. « Tout allait bien après une quinzaine de kilomètres donc j’ai décidé de garder ce rythme pour voir si ça craquerait derrière » déclarait-il à l’arrivée. Et derrière, ils sont tous décrochés les uns après les autres, si bien que Benoit Cori possède jusqu’à 4m30s d’avance au passage du 40ème kilomètre. En deuxième position, Emmanuel David et Nicolas Martin font route ensemble jusqu’à ce que ce dernier décide de hausser le ton pour tenter de revenir sur l’homme de tête. Car Benoit Cori connait un coup de moins bien et Nicolas Martin revient à une trentaine de secondes à 11 km de l’arrivée. « Je suis parti un peu moins vite que Benoit dans l’optique de pouvoir accélérer en fin de parcours et c’est une tactique qui a plutôt bien fonctionné » analysait-il une fois l’arche d’arrivée franchie. Il faudra tout de même près de 10 km à Nicolas Martin pour recoller totalement car Benoit Cori prévenu de la diminution de l’écart « en remet une couche ». Les deux hommes se retrouvent donc côte à côte dans les derniers kilomètres, la bataille peut s’engager…ou pas ! « On a discuté, j’avais mis 10 bornes à revenir, on était vraiment du même niveau aujourd’hui » expliquait Nicolas Martin à l’arrivée. Les deux coéquipiers en équipe de France de trail décident donc de passer la ligne d’arrivée main dans la main, partageant ainsi cette belle victoire. « Ça me semblait normal » détaillait Benoit Cori, « on se connait bien, on s’apprécie et quand on n’arrive pas à se départager, autant vivre la victoire ensemble » concluait-il dans un grand sourire. Sous les applaudissements de nombreux spectateurs et des amis de Benoit Cori venus en nombre pour l’accompagner sur la course, les deux compères tombent dans les bras l’un de l’autre, ravis de cette belle victoire accompagnée d’un excellent chrono de 5h07mn42s.
Une magnifique conclusion à la très belle saison de ces deux coureurs qui affirment clairement qu’il faut désormais compter avec eux sur les podiums des plus grandes courses. « Je suis ravi de ma saison » concluait Benoit Cori « car ce doublé (ndlr : Templiers / Saintélyon) je l’avais vraiment en ligne de mire et c’est vraiment top de remplir cet objectif ! »
Une satisfaction partagée avec humour par Nicolas Martin qui déclarait : « A force de faire des podiums, statistiquement j’allais bien finir par gagner ! »
Le troisième homme de cette Saintélyon 2015 se nomme Emmanuel David. Il termine à douze minutes des vainqueurs « jamais en mesure de suivre leur rythme mais très satisfait de ce podium ».

Une victoire surprise chez les femmes

Côté féminin, la course s’est emballée dès le départ également. Corail Bugnard, habituée des distances plus courtes (vainqueur du 33 km du Courchevel Xtrail 2015), part sur « un rythme de 10 kilomètres » selon ses propres mots. Un rythme que personne ne peut suivre et la jeune traileuse de 24 ans, étudiante vétérinaire à la ville, compte rapidement 5 minutes d’avance sur ses poursuivantes parmi lesquelles Stéphanie Duc, Marion Delage ou encore Isabelle Jaussaud. Malgré son inexpérience sur cette distance et des courses de nuit, elle va conserver cette avance tout au long des 72 km du parcours, pour entrer dans la Halle Tony Garnier à Lyon après 6h32mn54s d’effort, avec 7 minutes d’avance sur sa dauphine. Tout sourire, elle a bien du mal à réaliser, sous les flashs nourris des photographes, qu’elle vient de remporter l’une des courses les plus prestigieuses en France. « C’est vraiment une surprise, je n’imaginais pas du tout arriver en tête à Lyon. Je venais avant tout pour découvrir et comme la forme était au rendez-vous, tout c’est bien parfaitement goupillé », déclarait-elle à l’arrivée.
Stéphanie Duc monte sur la deuxième marche du podium avec un chrono de 6h39mn13s « satisfaite de ce résultat » car « en manque d’entrainement et de fraîcheur physique en cette fin de saison ». Isabelle Jaussaud complète le trio de tête. Partie sur un rythme « pas trop élevé » elle a peu à peu « augmenté la cadence » mais une petite chute dans le final et un changement de piles de sa frontale, ne lui ont pas permis de revenir sur les femmes de tête.

Alors que le soleil se lève sur Lyon, les concurrents ont jusqu’à 15h30 pour relier la cité des Gones et ainsi boucler cette 62ème Saintélyon !

Les résultats de la Saintélyon

  • Hommes
  1. Benoit CORI, 5h07mn42s
  2. Nicolas MARTIN, 05h07mn42s
  3. Emmanuel DAVID, 05h19mn20s
  4. Emmanuel GAULT, 05h31mn03s
  5. Matthieu BRIGNON, 05h33mn20s
  6. Lambert SANTELLI, 05h36mn40s
  7. Damien JEANJEAN, 05h45mn05s
  8. Antoine ALLONGUE, 05h49mn58s
  9. Guillaume PORCHE, 05h51mn45s
  10. Damien DOUVRY, 05h51mn54s
  • Femmes
  1. Corail BUGNARD, 06h32mn54s
  2. Stéphanie DUC, 06h39mn13s
  3. Isabelle JAUSSAUD, 06h46mn07s
  4. Marion DELAGE, 06h52mn15s
  5. Sylvaine CUSSOT, 07h08mn10s
  6. Fanny COYNE, 07h16mn34s
  7. Maud RESPAUD, 07h18mn17s
  8. Pierre FAUQUE, 07h18mn56s
  9. Virginie DURAND, 07h34mn19s
  10. Maria SEMERJIAN, 07h35mn35s

Les résultats complets de la Saintélyon 2015

La galerie photo de la course

1 réaction à cet article

  1. très belle course je voudrais dédier cette belle course au victimes du 13 novembre a paris merci a tout ceux qui on oeuvre a cette epeuve sazlvatore

    Répondre

Réagissez