Triathlon : Poissy à la folie, champion de France chez les filles et les garçons !

François-Xavier de Chateaufort

Poissy Triathlon qui a dominé la saison du Grand Prix de Triathlon a logiquement remporté le titre de champion de France. Un sacre chez les filles et les garçons à l'issue d'une finale de haute volée à la Baule (Loire-Atlantique) où les stars de la discipline qui évoluent dans les meilleurs clubs de 1ère Division ont fait le spectacle.

Podium final du Grand Prix de Triathlon 2019 messieurs: Poissy Triathlon devant Saint Jean de Mont Vendée Triathlon et Triathlon Club Liévin
Podium final du Grand Prix de Triathlon 2019 messieurs: Poissy Triathlon devant Saint Jean de Mont Vendée Triathlon et Triathlon Club Liévin

De la bagarre et du beau spectacle, la grande finale du Grand Prix de Triathlon a tenu toutes ses promesses avec le double sacre de Poissy Triathlon.

 

Chez les dames, le club Francilien donne tout de suite le ton, Cassandre Beaugrand est en tête à la sorte de la natation (750 m) et assure parfaitement la 1ère transition aux cotés de sa coéquipière l’Américaine Taylor Spivey.

Le parcours à vélo sur le remblai le long de la plage de la Baule est roulant mais le vent est de la fête. Sur les 3 boucles du circuit au total long de 20 km, les triathlètes ont successivement le vent de 3/4 face puis dans le dos. Le regroupement se fait assez rapidement et le groupe de tête finit par compter plus d’une quarantaine de concurrentes avec toutes les favorites et bien sur les principales représentantes des clubs de Poissy, Metz et Issy sur le podium du classement général provisoire avant la finale.

La course devient tactique et la nervosité se fait sentir dans le groupe de tête sur le retour de la dernière boucle à près de 50 km/h et à l’approche de la seconde transition.

Grâce à une très belle T2, Pauline Landron (TCG 79) révélation de la saison se place aux avants-poste devant Justine Guerard (Poissy) et Jeanne Lehair (Metz) à l’entame de la course à pied (5 km). Poissy Triathlon est légèrement piégé, Taylor Spivey chute et entraîne Sandra Dodet mais les pisciacaises ne tardent pas à réagir. Cassandre Beaugrand revient au train avec d’autres favorites dont Sandra Dodet.

Dans le 1er tour, la hiérarchie se précise avec un trio de tête composé de Sandra Dodet, la Galloise Non Stanford (Metz Triathlon) championne du monde 2013 et Cassandre Beaugrand. Dodet prend les choses en main avant d’être un peu moins à son aise au fil des kilomètres. L’explication finale se fait entre Stanford et Beaugrand. A ce petit jeu, la Française Cassandre Beaugrand a le dernier mot et l’emporte avec 6 secondes d’avance sur Non Stanford . Sandra Dodet qui termine 3ème à 10 secondes parachève la victoire de Poissy Triathlon sur cette finale sacré champion de France par la même occasion. Metz est vice champion de France devant le Tri Val de Gay.

 

Chez les messieurs, dans une eau à peine à 17 degrés, Anthony Pujades (Poissy Triathlon) sort en tête de la natation et aborde les 20 km à vélo aux commandes. Le regroupement ne tarde à pas se faire, Poissy parfaitement représenté et bien organisé impose un rythme très élevé. Dans le groupe de tête qui comprend 17 triathlètes, on retrouve tous les favoris dont les Français Vincent Luis (Sainte Geniève Triathlon) champion du monde 2019, Pierre le Corre (Montpellier), Dorian Coninx (Poissy), Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts) mais aussi le triple champion du monde Espagnol Mario Mola (Saint-Jean-de-Monts) ou encore le Belge Jelle Geens. Poissy file vers la victoire collective reste à savoir qui va l’emporter en individuel.

Lors de la seconde transition, Vincent Luis fait forte impression tout comme Mario Mola qui part en sprint, le duo est rejoint par Jelle Geens, le trio qui se connaît par coeur car habitué à s’entraîner ensemble distance les poursuivants qui ne les reverront pas malgré les efforts de Dorian Conninx et Pierre le Corre. Devant, Mario Mola est impitoyable sa première attaque au dernier kilomètre de la course à pied est la bonne. L’Espagnol prend l’ascendant et s’adjuge la victoire devant Vincent Luis acclamé par le public venu en masse, Jelle Gens termine 3ème.

Dorian Conninx 5ème derrière Pierre le Corre mais premier représentant de Poissy Triathlon permet au club Francilien de s’adjuger le titre grâce au tir groupé de ses coéquipiers. Poissy est champion de France devant Saint-Jean de-Monts et Liévin.

 

Vincent Luis (Sainte Geneviève – 2ème de la course messieurs) : « C’était un beau duel avec Mario (Mola) en plus on se connait bien donc c’est sympa à chaque fois de recourir. Il y’avait aussi avec nous Jelle Gens qui est un autre partenaire d’entraînement. Cela me rappelait les séances du samedi où l’on se tirait la bourre les 15 dernières minutes et c’est exactement ce qu’il s’est passé. J’ai pris beaucoup de plaisir à essayer d’emmener, de faire la course et donner du spectacle au public. J’espère que les gens sont satisfaits parce que l’on s’est tous tapés dedans. Il y’a deux semaines j’avais couru à Banyoles (Espagne) j’avais fait toute la course à pied avec Mario je l’avais lâché dans les 200 derniers mètres. Mon objectif était de me mettre devant et d’imprimer un gros train mais ici je me suis fatigué dans les deux portions avec le vent de face et il m’a attaqué exactement là où il le fallait tactiquement. Il a vu que je ne rebouchais pas le trou derrière. Je suis arrivé au demi-tour avec une dizaine de secondes de retard j’ai réessayé à la fin mais bon il restait 4-5 secondes à l’arrivée, il a été le plus fort aujourd’hui c’est clair. Après mon titre de champion du monde c’est vraiment bien de retrouver le public Français déjà venu en nombre à Lausanne. En Suisse, j’avais eu des frissons et des larmes aux yeux au moment de la Marseillaise. Aujourd’hui, à la fin, j’avais les oreilles qui bourdonnaient tellement nous étions proches du public, tellement il y’avait de monde, il n’y a qu’en triathlon que l’on peut vivre des moments comme cela. Depuis la grande finale WTS à Lausanne c’est du bonus, la Coupe du Monde à Banyoles    j’y suis allé avec moins de concentration mais à chaque fois que je prends le départ je m’éclate là ce fut le cas sur la course à pied. Il y’a deux étapes de Super League qui arrivent avec Jersey et Malte et cela va être encore de la régalade. »

 

Dorian Conninx (Poissy Triathlon – 5ème de la course messieurs) : « On était venu pour gagner le championnat de France, on savait qu’il fallait faire dans les 4-5 premiers par équipes (vu l’avance de Poissy Triathlon au classement général), on a fait ce qu’il fallait sur le vélo pour que cela arrive. On s’est battus avec nos armes le contrat est rempli donc c‘est vraiment cool. J’ai beaucoup roulé à vélo, l’objectif était de rouler pour l’équipe aujourd’hui je me sentais bien à vélo et cela m’a fait plaisir de le faire. »

 

Cassandre Beaugrand (Poissy Triathlon – 1ère de la course dames) : « Je n’étais pas forcement confiante, je n’étais pas au top depuis Lausanne et je suis contente d’avoir fait une bonne course aujourd’hui. On s’est bien battu avec les filles, on a pris un peu de retard sur la seconde transition mais on a su le combler et courir vite. Je n’ai pas du tout l’habitude de nager dans les vagues donc c’était un bon exercice, je ne m’en suis pas si mal sorti j’avais un peu peur de me noyer. Après en vélo, j’ai su bien me protéger (du vent). Avec Poissy, on a pu gagner sur la dernière étape et c’était ce qu’il y’avait de mieux à faire. Je suis arrivée ici avec l’envie de me donner à fond comme d’habitude et de réaliser une super course pour l’équipe, c’était vraiment important. »

 

Sandra Dodet (Poissy Triathlon – 3ème de la course dames) : « La course s’est bien passée sur le plan individuel et encore plus au niveau de l’équipe. Je n’ai pas fait une très bonne seconde transition parce qu’une fille est tombée devant moi (Taylor Spivey) et m’a fait tomber aussi. J’ai voulu me rattraper en partant très très vite en course à pied, je n’ai rien calculé et cela a donné ce résultat. J’ai fait les ¾ de la course à pied devant, je n’avais pas du tout prévu cela j’ai tout débranché dans ma tête et je me suis dit tu verras bien. Au final, sur la dernière ligne droite, je n’ai pas pu tenir les filles (Beaugrand et Stanford) mais c’est une réelle satisfaction d’avoir pu courir avec elles. »

 

 

 

 

CLASSEMENTS

FEMMES

  Podium individuel :

  1. Cassandre BEAUGRAND (Poissy Triathlon)
  2. Non STANFORD (Metz Triathlon)
  3. Sandra DODET (Poissy Triathlon)

  Podium Etape – Clubs : 

  1. POISSY TRIATHLON
  2. METZ TRIATHLON
  3. TRI VAL DE GRAY

Classement Final  : 

  1. POISSY TRIATHLON
  2. METZ TRIATHLON
  3. TRI VAL DE GRAY

 

HOMMES

  Podium individuel :

  1. Mario MOLA (Saint-Jean de Monts Vendée Triathlon)
  2. Vincent LUIS (Sainte Geneviève Triathlon)
  3. Jelle GEENS (Les Sables Vendée Triathlon)

  Podium Etape – Clubs : 

  1. ST-JEAN-DE-MONTS VENDÉE TRIATHLON
  2. POISSY TRIATHLON
  3. TRIATHLON CLUB LIÉVIN

  Classement Final : 

  1. POISSY TRIATHLON
  2. ST-JEAN-DE-MONTS VENDÉE TRIATHLON
  3. TRIATHLON CLUB LIÉVIN

 

Réagissez